Gary Vaynerchuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gary Vaynerchuk
Gary Vaynerchuk 2016.jpg

Entrepreneur Gary Vaynerchuk en 2007.

Biographie
Naissance
Nationalités
Activité

Gary Vaynerchuk (russe : Гари (Геннадий) Вайнерчук) (né Gennady Vaynerchuk[1],[2] le 14 novembre 1975) est un entrepreneur en série américain, auteur de quatre ouvrages à succès reconnu par le New York Times; grand orateur, c’est également une figure mondialement reconnue du Web[3],[4]. Si Vaynerchuk s’est fait connaître en tant que grand critique de vins qui a su faire prospérer l’entreprise viticole de sa famille (en faisant décoller son chiffre d’affaires de $3 millions à $60 millions), sa notoriété repose aujourd’hui davantage sur son statut de pionnier du marketing numérique et des réseaux sociaux, à la barre des deux groupes new-yorkais VaynerMedia et VaynerX.[5],[6]

Vaynerchuk est un investisseur providentiel ou un consultant pour Uber, Birchbox, Snapchat, Facebook, Twitter et Tumblr, entre autres. Il intervient régulièrement en tant que conférencier principal lors de colloques internationaux sur l’entreprenariat et la technologie[7].

Enfance[modifier | modifier le code]

Né en Union soviétique, Vaynerchuk émigre aux États-Unis en 1978, après la signature par l’URSS des accords de SALT I permettant aux Juifs soviétiques de quitter leur pays contre du blé américain[8]. Gary et sa famille vivent à neuf dans un studio situé dans le quartier de Queens, New York[9]. Après avoir vécu dans le Queens, Vaynerchuk et sa famille déménagent à Edison, New Jersey où le jeune garçon commence à vendre de la limonade et à gagner des milliers de dollars le week-end en échangeant des cartes de baseball[10],[11]. À l’âge de 14 ans, il intègre l’entreprise familiale de vente de vins au détail. Vaynerchuk étudie au Mount Ida College à Newton, Massachusetts et obtient son diplôme en 1998[12].

Carrière[modifier | modifier le code]

Wine Library[modifier | modifier le code]

En 1999, son diplôme en poche, Vaynerchuk prend les rênes de la boutique de son père, Shopper's Discount Liquors, située à Springfield, New Jersey. Gary rebaptise la boutique Wine Library, lance un site de vente en ligne et, en 2006, crée Wine Library TV, un webcast quotidien sur le vin[13].

Le trio gagnant e-commerce, marketing par e-mail et tarification permet à Vaynerchuk de faire croître l’entreprise dont le chiffre d’affaires passe de 3 millions de $ à 60 millions de $ par an, en 2005. En août 2011, Vaynerchuk annonce qu’il quitte Wine Library pour se consacrer à VaynerMedia, l’agence numérique qu’il a cofondée avec son frère en 2009[13],[14].

VaynerMedia[modifier | modifier le code]

En 2009, Gary et son frère AJ Vaynerchuk fondent Vayner Media, une agence numérique axée sur les réseaux sociaux[15]. Cette agence fournit des services stratégiques dans le secteur des réseaux sociaux à des sociétés du classement Fortune 500 telles que General Electric, Anheuser-Busch, Mondelez et PepsiCo[15],[16]. En 2015, VaynerMedia est reconnue comme l’une des agences de l’année par AdAge[16]. Avec 600 employés, VaynerMedia a généré en 2016 100 millions de $ de recettes[17]. La société s’est également associée avec Vimeo pour mettre en relation des marques et des auteurs de contenus numériques[18].

The Gallery[modifier | modifier le code]

En 2017 le Wall Street Journal annonce la création par Vaynerchuk de The Gallery, une nouvelle société qui héberge PureWow après son acquisition par Vaynerchuk et RSE Ventures avec d’autres propriétés de medias et de contenus créatifs[3],[19]. Le PDG de PureWow, Ryan Harwood, est aussi le PDG de The Gallery. Société-sœur de l’agence numérique, VaynerMedia, Marketing Dive a écrit à propos de PureWow que s’associer avec VaynerMedia garantit un accès à une offre vidéo élargie renforcé par des équipes internes et des ressources[20].

Investissements[modifier | modifier le code]

Vaynerchuk a réalisé de nombreux investissements personnels en tant qu’ investisseur providentiel et notamment pour le site féminin PureWow en 2017. Il a également investi dans Uber, Facebook, Twitter, Venmo (en) et des dizaines d’autres startups[21].

VaynerRSE[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté Tumblr et Buddy Media, Vaynerchuk lance VaynerRSE en tant que fonds d’investissement de $25 millions avec Matt Higgins de RSE Ventures et avec le soutien du propriétaire de Miami Dolphins Stephen Ross. Le fonds est axé sur la technologie de consommation grand public et joue le rôle de pépinière d’entreprises en plus du traditionnel investissement providentiel[22].

BRaVe Ventures[modifier | modifier le code]

En 2014, Vaynerchuk s’associe avec les entrepreneurs de la télévision sociale Jesse Redniss et David Beck pour créer BRaVe Ventures[23]. L’entreprise conseille les réseaux de télévision sur des technologies émergentes et le financement, et fait office de pépinière d'entreprises pour les start-ups et les technologies multi-écrans et se rapportant aux réseaux sociaux[24]. En novembre 2016,Variety annonce que Turner Broadcasting Systemrachète l’activité de conseil de BRaVe Ventures en vue de développer les activités et les stratégies de ses marques phares, TBS et TNT[25].

VaynerSports[modifier | modifier le code]

En 2016 Vaynerchuk investit dans l’agence sportive, Symmetry, pour donner naissance à VaynerSports une agence de représentation des athlètes offrant tout un éventail de services. En 2017,VaynerSports signe des participants à la draft de la NFL dont Jalen Reeves Maybinet Jon Toth[26],[27].

Médias[modifier | modifier le code]

Planet of the Apps[modifier | modifier le code]

En février 2017, Apple et Propagate annoncent le lancement de Planet of the Apps, une série de télé réalité à laquelle participent régulièrement Vaynerchuk, will.i.am, Jessica Alba et Gwyneth Paltrow[28]. Dans l’émission, décrite comme une synthèse entre Shark Tank et American Idol, Vaynerchuk et son équipe évaluent la présentation de développeurs d’applications qui rivalisent pour obtenir des fonds. Les participants à la série se sont associés à Product Hunt pour une tournée à Austin, San Francisco, Los Angeles et New York[29],[30].

DailyVee[modifier | modifier le code]

DailyVeeest une série quotidienne de documentaires vidéo sur YouTube qui relate la vie de Vaynerchuken tant que père, homme d’affaires et PDG. Depuis 2015, Vaynerchuk réalise des enregistrements en direct, interviewe différentes personnes et diffuse des réunions avec des investisseurs et des séances de stratégie chez VaynerMedia[31]. Dans cette série, Vaynerchuk met en œuvre des stratégies d’exploitation des réseaux sociaux, en particulier par l’intermédiaire de Snapchat,pour expliquer le marketing des réseaux sociaux[32].

The #AskGaryVee Show[modifier | modifier le code]

En 2014, Vaynerchuk lance l’émission The #AskGaryVee Show sur YouTube, avec sa propre équipe de production de contenus. Dans cette émission, Vaynerchuk recueille des questions de Twitter et Instagram et improvise des réponses immédiates en y apportant sa touche personnelle[33]. Les questions abordées, généralement sur les thèmes de l’entrepreneuriat, de la famille et des affaires, sont préalablement triées par l’équipe de production, mais ne sont révélées à Vaynerchuk que lors de l’enregistrement de l’émission. L’émission The AskGaryVee Show a inspiré Vaynerchuk pour l’écriture de son quatrième livre, AskGaryVee: One Entrepreneur'sTake on Leadership, Social Media, and Self-Awareness[34].

Wine Library TV[modifier | modifier le code]

New Media Expo 2008
À gauche : avec iJustine et Leo Laporte; À droite : avec Ben Parr, Ezarik, et d’autres.

Vaynerchuk a tenu un blog vidéo sur YouTube intitulé Wine Library TV (WLTV ou The Thunder Show) de 2006 à 2011, qui présentait des critiques de vins, des dégustations et des conseils sur le vin. L’émission a démarré en février 2006 et était tournée chaque jour au magasin Wine Library à Springfield, dans le New Jersey[35]. Vaynerchuk a fait la couverture du numéro de décembre 2008 du Mutineer Magazine, inaugurant ainsi la série des Mutineer Interview[36]. Parmi les invités de marque figuraient Jancis Robinson, Heidi Barrett, Kevin Rose, Timothy Ferriss, Jim Cramer de l’émission Mad Money de la CNBC, Wayne Gretzky et Dick Vermeil[37].

En 2011, au bout de 1 000 épisodes, Vaynerchuk met fin à l’émission et la remplace par un podcast vidéo : The Daily Grape. En août 2011, Vaynerchuk annonce sur Daily Grape qu’il se retire des blogs vidéo sur le vin[38],[39].

Wine& Web[modifier | modifier le code]

En 2010, Vaynerchuk lance Wine& Web sur la radio par satellite Sirius XM. Le programme de l’émission associait des dégustations de nouveaux vins dans son volet Wine of the Week à des chroniques sur les gadgets, les tendances et les start-ups dans le volet Web of the Week[40].

Profession d’auteur[modifier | modifier le code]

Crush It![modifier | modifier le code]

En mars 2009, Vaynerchuk signe un contrat d’édition de plus d’un million de dollars pour 10 ouvrages auprès de la maison HarperStudio et sort son premier livre « Crush It! Why Now is the Time to Cash in on your Passion », en octobre 2009[41]. Dans les premières semaines suivant sa sortie, « Crush It! » se hisse en tête du classement des meilleures ventes Amazon dans la catégorie « Web Marketing ». Il s’est également classé en deuxième place des meilleures ventes Hardcover Advice du New York Times et dans la liste des meilleures ventes du « Wall Street Journal »[42]. Crush It! a été présenté par le blog ReadWrite,la chaîne CBS News et le magazine « Psychology Today »[43],[44],[45]. Crush It! figure également parmi les premiers livres publiés sur la plateforme Vook[46].

The Thank You Economy[modifier | modifier le code]

En 2011, le deuxième livre de Vaynerchuk, The Thank You Economy accède à la deuxième place des meilleures ventes Hardcover Advice du New York Times. Le livre The Thank You Economy examine les chiffres et les facteurs intangibles qui favorisent le relationnel entre les entreprises et les consommateurs[47].

Jab, Jab, Jab, Right-Hook[modifier | modifier le code]

En 2013, Vaynerchuk sort son troisième livre intitulé « Jab, Jab, Jab, Right Hook: How to Tell Your Story in a Noisy Social World » par l’intermédiaire de la maison d’édition Harper Business. En se focalisant sur les campagnes et stratégies qui ont aussi bien réussi qu’échoué, le troisième livre de Vaynerchuk révèle les stratégies et tactiques que les entreprises devraient éviter ou adopter dans le cadre du marketing des réseaux sociaux. Le livre Jab, Jab, Jab, Right-Hook s’est d’emblée classé premier dans la liste des livres d’affaires du Wall Street Journal et s’est retrouvé en quatrième place des meilleures ventes Hardcover Advice du New York Times[48],[49].

AskGaryVee: One Entrepreneur's Take on Leadership, Social Media, and Self-Awareness[modifier | modifier le code]

En mars 2016, Vaynerchuk sort son quatrième livre, « AskGaryVee: One Entrepreneur'sTake on Leadership, Social Media, and Self-Awareness », avec la maison d’édition Harper Business, qui fait partie de Harper Collins. En s’appuyant sur sa série YouTube, #AskGaryVee, Vaynerchuk y compile les meilleures questions et réponses de son émission sur YouTube dans un roman articulé autour de catégories telles que la conscience de soi, les responsabilités parentales et les activités liées à la création d’entreprise. #AskGaryVee marque le quatrième best-seller de Vaynerchuk dans le classement du New York Times[48].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Vaynerchuk parlant au SXSW Interactive en 2016

Vaynerchuk a été mis en avant par The New York Times[50],The Wall Street Journal[51]GQ et Time [52], et a participé aux émissions Late Night with Conan O'Brien et Ellen[53]. Dans les années 2000, Vaynerchuk est considéré comme le premier gourou du vin de l’ère de YouTube[54],[55], la nouvelle superstar internationale du vin[56], et selon Rob Newsom, un viticulteur de l’État de Washington, en dehors de Robert Parker, certainement le critique de vin le plus influent des États-Unis[57]. En 2003, le magazine Market Watch remet à Gary Vaynerchuk son prix Market Watch Leader, faisant de lui le plus jeune lauréat à obtenir cette récompense. En juillet 2009, le magazine Decanter place Vaynerchuk en 40e position dans son classement « The Power List » des acteurs influents de l’industrie du vin, en expliquant qu’il incarnait le pouvoir du blog[58],[59].

En 2011, The Wall Street Journal mentionna Vaynerchuk dans sa liste Small Business Big Shots (Petites entreprises, grandes opportunités) sur Twitter et Bloomberg’s Business Week le mentionna dans sa liste 20 People Every Entrepreneur Should Follow (20 personnes que tout entrepreneur doit suivre)[60]. En 2013, Vaynerchuk apparut sur la couverture du numéro de novembre du magazine Inc. dans un article intitulé Comment maîtriser les 4 principales plates-formes de médias sociaux.”[61]

En 2014, il apparut dans la liste 40 Under 40 (40 personnes de moins de 40 ans) du magazine Fortune et il fut choisi comme juge au concours de beauté Miss America. En 2015, il apparut dans la liste 40 Under 40 (40 personnes de moins de 40 ans) de Crain's New York Business et dans la liste Top 25 Social Media Keynote Speakers You Need to Know (Les 25 principaux orateurs des médias sociaux que vous devez connaître)[62]. En 2016, Vaynerchuk était un des juges de Genius Awards[63],[64].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • #AskGaryVee: One Entrepreneur's Take on Leadership, Social Media, and Self-Awareness Hardcover (2016) (ISBN 0062273124)
  • Crush It!: Why NOW Is the Time to Cash In on Your Passion (2009) (ISBN 0061914177)
  • Gary Vaynerchuk's 101 Wines: Guaranteed to Inspire, Delight, and Bring Thunder to Your World' (2008) (ISBN 1594868824)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gary Vaynerchuk - Do u live in San Diego ? I'm doing a... | Facebook », sur www.facebook.com
  2. (en) Milie Lapidario, Quicklet On Gary Vaynerchuk's Crush It! (CliffsNotes-like Book Summary), Hyperink Inc, (ISBN 9781614647652, lire en ligne)
  3. a et b (en) « Gary Vaynerchuk is buying PureWow, a women's media company that generated about $20 million in 2016 », Business Insider (consulté le 20 février 2017)
  4. (en) « How Gary Vaynerchuk Scales The Unscalable », Forbes magazine (consulté le 20 février 2017)
  5. (en) « Millionaire Gary Vaynerchuk Shares His Secrets on Personal Branding », Entrepreneur magazine (consulté le 20 février 2017)
  6. (en) « Entrepreneur and investor Gary Vaynerchuk 'cannot wait' for the startup armageddon », Recode (consulté le 20 février 2017)
  7. (en) « Is Gary Vaynerchuk for real? », Fortune (consulté le 20 février 2017)
  8. (en) « What Price a Soviet Jew? », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  9. « {{{1}}} »
  10. (en) « Gary VaynerchukReveals the Skill That Made Him Millions (and That Anyone Can Learn) », Inc. magazine (consulté le 20 février 2017)
  11. Friend, tad. "V-va-va-voom!", The New Yorker, June 7, 2010. Accessed January 31, 2013. "He thumped his heart. 'I was born in the Soviet Union, and we were poor when we came here' — to Edison, New Jersey — 'so it's incredible to me that that many people are interested.'"
  12. (en) Eric Asimov, « Pop goes the critic », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  13. a et b (en) « At WineSuperstores, Tastings Are Just the Start », (consulté le 10 octobre 2016)
  14. (en) « SELLING WINE THE WEB 2.0 WAY », sur KERMIT PATTISON,
  15. a et b (en) « Riding the Hashtag in Social Media Marketing », New York Times,
  16. a et b (en) « Ad Age's 2015 Agency A-List Standouts: Grey, 180LA, AKQA and More »
  17. (en) « CNBC's 'Follow the Leader' Uncovers the Secrets to Entrepreneurial Success », CNBC (consulté le 23 février 2017)
  18. (en) « Vimeo and VaynerMedia Create Exclusive Content Partnership », AdAge (consulté le 23 février 2017)
  19. (en) « Gary VaynerchukAcquiresWomen’s Publisher PureWow », The Wall Street Journal (consulté le 9 mars 2017)
  20. (en) « Agency entrepreneur Gary Vaynerchuk buys women's lifestyle publisher », Marketing Dive (consulté le 9 mars 2017)
  21. (en) « How Gary VaynerchukChooses Angel Investments », Inc. magazine (consulté le 23 février 2017)
  22. (en) « Here’swhat Gary Vaynerchuckisreally up to withthat new $25M fund (exclusive) », sur Venture Beat,
  23. (en) « The Daily Startup: Digital Media VeteransLaunchBRaVe Ventures », The Wall Street Journal (consulté le 23 février 2017)
  24. (en) « Jesse Redniss, David Beck, and Gary VaynerchukFormBRaVe Ventures », AdWeek (consulté le 23 février 2017)
  25. (en) « Turner TapsConsultancy to Build Ventures Around TBS, TNT », Variety (consulté le 8 mars 2017)
  26. (en) « Gary VaynerchukCreatesVaynerSports to Go After the Sports Agency Marketwith Social Media », jobsinsocialmedia,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « VaynerSportsgets off to quick startwith NFL draft prospects », The Business Journals (consulté le 23 février 2017)
  28. (en) « 3 big-namecelebritieswillbe mentors on Apple's new show about apps », Business Insider (consulté le 23 février 2017)
  29. (en) « There’snothing original about Apple’s first forayinto original TV », QZ (consulté le 23 février 2017)
  30. (en) « Somebody at Apple thought the reality show ‘Planet of the Apps’ really needed Jessica Alba », TechCrunch (consulté le 23 février 2017)
  31. (en) « Gary Vaynerchuk: “Entrepreneurs, You’reDoing It Wrong” », Huffington Post (consulté le 23 février 2017)
  32. (en) « Gary Vaynerchuk Reveals the Skill that Made him Millions and that Anyone Can Learn », Inc. magazine (consulté le 23 février 2017)
  33. (en) « #askgaryveeChanging the Mentoring Game for Young Entrepreneurs », Forbes magazine (consulté le 23 février 2017)
  34. (en) « Why Gary Vaynerchuk's '#AskGaryVee Show' Is Marketing Gold », Entrepreneur magazine (consulté le 23 février 2017)
  35. (en) Jancis, Financial Times Robinson, « The online evangelist »,
  36. (en) « Issue #3 CoverMutineer, Gary Vaynerchuk, Appears on the CBS EarlyShow » (consulté le 9 novembre 2013)
  37. Dick Vermeil, Paul Smith and Gary Vaynerchuk - Episode #237
  38. (en) « Gary Vaynerchuk's Daily Grape », Eater magazine (consulté le 23 février 2017)
  39. (en) « The Final Grape » (consulté le 25 août 2011)
  40. (en) « Gary Vaynerchuk to Host Sirius XM Radio Show », AdWeek (consulté le 23 février 2017)
  41. (en) Nelson, Sara, « Twitter's "Garyvee" Vaynerchuk Gets A Book Deal »,
  42. (en) Jennifer Schuessler, « HardcoverAdvice for the week of October 24, 2009 », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  43. (en) Chris Cameron, « Weekend Reading: Crush It! by Gary Vaynerchuk », ReadWriteWeb, (consulté le 8 mai 2013)
  44. (en) Robert Pagliarini, « Book Review: Gary Vaynerchuck'sCrush It! », CBS News, (consulté le 8 mai 2013)
  45. (en) Katharine Brooks, « CrushYour Dreams and Watch ThemTake Off », Psychology Today, (consulté le 8 mai 2013)
  46. marketwire.com Gary Vaynerchuk's "Crush It!" Now a Vook
  47. The New York Times The New York Times Best Sellers
  48. a et b (en) « NYT Best Sellers »,
  49. (en) « Best-Selling Books WeekEndedDec. 1 », sur The Wall Street Journal
  50. (en) Jan M. Rosen, « Be It Twittering or Bloggin, Its all about marketing », The New York Times, (consulté le 8 mai 2013)
  51. (en) Vanessa O'Connell, « Ripe for Change: Wine Sales Thrive As Old Barriers Start to Crumble », Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  52. (en) Joel, TIME Magazine Stein, « Totally Uncorked », Time Inc.,‎ (lire en ligne)
  53. tv.winelibrary.com (en) « About Winelibrary TV » (consulté le 24 février 2007)
  54. (en) Mike, Slate Steinberger, « Watch Me Drink! »,
  55. (en) Beppi, The Globe and Mail Crosariol, « YouTube wine guru: A subtle hint of Big League Chew », Toronto,
  56. (en) Stephen Foley, « Gary Vaynerchuk: The wine world's new superstar », The Independent, London,‎ (lire en ligne)
  57. (en) Washington Post Page, Karen &Dornenburg, Andrew, « Suited for the Super Bowl », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  58. Decanter (July 2009). "The Power List", p. 39
  59. (en) Adam, Decanter.com Lechmere, « Power List 2009: Parker Gives Way to Constellation »,
  60. (en) Sarah E. Needleman, « Twitter's Small-Business Big Shots », Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  61. (en) « How to Master the 4 Big Social-Media Platforms », Inc Magazine (consulté le 26 octobre 2013)
  62. (en) « 40 Under 40 | Crain's New York Business », sur www.crainsnewyork.com (consulté le 12 octobre 2015)
  63. (en) David Segal, « Riding the Hashtag in Social Media Marketing », New York Times,‎ (lire en ligne)
  64. (en) Cal Fussman, « Gary Vaynerchuk: What I've Learned », Esquire (consulté le 4 décembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]