Timothy Ferriss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'écrivain de science-fiction Timothy Ferris ou le musicien Tim Farriss
Tim Ferriss
Description de l'image Timothy Ferriss.jpg.
Naissance le
East Hampton (New York)
Activité principale
Auteur
Genres

Timothy Ferriss (né le 20 juillet 1977) est un écrivain et entrepreneur américain[1].

Deux de ses livres, La semaine de 4 heures (en) et The 4-Hour Body (en)[2],[3],[4], sont entrés dans la liste des best-sellers du NY Times.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Timothy Ferriss a grandi à East Hampton dans l’État de New York et a fait ses études à l'école Saint-Paul. Il a obtenu un diplôme en études de l'Asie de l'Est à l'université de Princeton en 2000[5],[6] (après s'être réorienté de la filière Neuroscience pour « éviter de mettre des électrodes sur des têtes de chat[7]. ». Son diplôme en poche, Ferriss a travaillé au service vente d'un entreprise de stockage de données[8]. Frustré de l'inefficacité de son entreprise ainsi que de son salaire, il a alors commencé à monter sa propre entreprise sur Internet pendant ses heures de travail.

Tim Ferriss détient le record dans le Livre Guinness des records pour le nombre de rotation de tango en moins d'une minute[9]. Le record a été établi durant l'émission Live with Regis and Kelly[10] avec sa partenaire de tango, Alicia Monti.

Avant sa carrière d'écrivain, il a remporté la médaille d'or du championnat national de Sanda en Chine[11],[12],[13] en 1999 dans la catégorie des moins de 74 kg. Il a utilisé une technique qui consiste à pousser ses adversaires hors du ring : il s'est déshydraté dangereusement avant la pesée des participants puis il s'est réhydraté juste avant le combat afin de combattre dans une catégorie de poids inférieure à celle son poids réel.

Carrière d'entrepreneur[modifier | modifier le code]

BrainQUICKEN[modifier | modifier le code]

En 2001, Tim Ferriss a créé BrainQUICKEN, une entreprise de vente en ligne de compléments nutritionnels qui commercialise un produit accélérateur neurotransmetteur composé de deux autres produits : BodyQuick et Brainquicken. Il inclut les ingrédients suivants : « Cobalamine, Niacinamide, acide folique, Diméthylaminoéthanol, Pyridoxine, Acide pantothénique(Calcium pantothénique), Cognamine complexe (composée de : Phosphatidylsérine, Bitartrate de choline, Vinpocetine, Salix alba, Acide lipoïque, Tyrosine, Ciwujia »[14] . Ce produit a été testé pour augmenter la rapidité de la transmission neuro-cérébrale et le traitement de l'information neurologique, il prend effet 60 min après ingestion[15],[16],[17],[18].

En 2010, la société BrainQUICKEN a été vendue à une société de capital-investissement basée à Londres[19],[20].

Business angel et télévision[modifier | modifier le code]

Ferriss est un business angel et un consultant pour startups[21],[22]. Il a investi et a été consultant dans des startups comme StumbleUpon, Posterous, Evernote, DailyBurn, Shopify, Reputation Defender, Trippy, Foodzie, Badongo, TaskRabbit, RescueTime, and SimpleGeo ainsi que dans des petits capitaux propres sur Facebook et Twitter[23],[24],[25],[26],[27],[28],[29].

En décembre 2008, Ferriss anime et présente une émission de télévision sur History où il dispose d'une semaine pour essayer d'acquérir une compétence qui s'apprend en théorie par une pratique régulière sur plusieurs années. Dans l'épisode pilote il s'entraîne à l'art du yabusame, une technique de tir à l'arc japonaise pratiquée à cheval[30].

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'Institut Aspen a nominé Tim Ferriss en tant que Compagnon Henry Crown (en) en mars 2009[31].

En 2012, il a été listé par Newsweek dans son Catalogue du Pouvoir Digital comme la septième personnalité la plus influente sur Internet[32]. En 2008, il a remporté le prix du « plus grand auto-promoteur de tous les temps » de Wired (magazine)[33] et a été nominé « l'une des personnalités les plus innovante de l'année 2007 » par Fast Company (magazine)[34].

Carrière d'écrivain[modifier | modifier le code]

La Semaine de 4 heures[modifier | modifier le code]

La Semaine de 4 heures a été publié par Pearson Education en 2010. Le livre met en garde contre la surcharge d'information, il recommande ce que Tim Ferriss appelle « l'ignorance sélective » et il utilise le concept de « conception de style de vie » (lifestyle design en anglais). Il se fait également l'avocat de l'emploi d'assistant virtuel originaire de pays en développement comme l'Inde.

Lors de sa première édition (aux États-Unis), Timothy Ferriss a fait une grosse promotion de son livre par le biais de blogueurs avec qui il avait noué des relations personnelles[35],[36]. Il était un parfait inconnu avant la publication de son livre[35],[37]. À l’époque son livre a fini par atteindre les premières places de la New York Times Best Seller List et de celle du Wall Street Journal. Aujourd’hui il s’est vendu plus de 1350000 copies[38]. Le 15 décembre 2009, The Four-Hour Workweek, Expanded and Updated a été publié par Random House.

En France, la traduction a été faite par Emily Bourgeaud et éditée par Pearson Education (la seconde édition a été publiée le 30 avril 2010).

Le livre est également la source d'un blog du même nom qui est aussi géré par Tim Ferriss. Il se maintient dans le top 1000 de Technorati[39].

La Semaine de 4 heures a rencontré des critiques à la fois positives et négatives. Leslie Garner de Daily Telegraph a noté que le livre a été écrit dans un « style incisif » et que Ferriss a « touché une corde sensible avec sa critique de la dévotion soumise des ouvriers envers les grandes entreprises »[40]. Nara Schoenberg du Chicago Tribune s'est demandée « s'il y a, aujourd'hui aux États-Unis, un meilleur vendeur au venin aussi doux que Timothy Ferriss ? »[41]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Elaine Grant, « 4 Questions for Productivity Guru Tim Ferriss », US News and World Report,‎ (consulté le 4 avril 2008)
  2. (en) « New Times Bestseller List »,‎
  3. (en) « # 5: 4 Hour Work Week »,‎
  4. (en) David Streitfeld, « Amazon Set to Publish Tim Ferriss », The New York Times,‎
  5. (en) « Timothy Ferriss ’00 », Princeton Alumni Weekly
  6. « Ferriss '00 takes the day off » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 2013-03-25
  7. (en) Timothy Ferriss, The 4-Hour workweek, Random House,‎ (ISBN 9780307353139), p. 13
  8. Stephanie Rosenbloom, « The World According to Tim Ferriss », The New York Times,‎
  9. (en) « PAW: Alumni Spotlight » : « … Ferris  [sic] and Monti executed a jaw-dropping 37 tango spins in a minute. They shattered their own record of 27, set in June 2005 during the tango world championship in Buenos Aires »
  10. Tim Ferriss. Tango World Record [http://youtube.com/watch?v=H9pWKB2D23k]. Live with Regis Philbin and Kelly Ripa.
  11. (en) Dylan Tweneymail, « Tim Ferriss’ Four-Hour Work Week », Wired,‎
  12. (en) Sophie Brickman, « Tim Ferriss has strong likes: knives, kettlebells », San Francisco Chronicle,‎
  13. (en) « The 7 Commandments of Blogosphere (and Life) Self-Defense », Blog de Ferriss,‎
  14. « #23. BrainQuicken » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le 2013-03-25
  15. [image] [1]
  16. (en) Brent Bowers, « In the Hunt; The Hectic Chronicles », New York Times,‎
  17. (en) Tim Ferriss, « How I Work », CNN Money,‎ (consulté le 5 avril 2008)
  18. (en) « Tim Ferriss Wants You to Get a Life », ABC News,‎
  19. (en) John Warrillow, « Timothy Ferriss and the '4-Hour' exit », The Globe and Mail,‎
  20. (en) John Warrillow, « Why Tim Ferriss Sold His Muse », Inc. Magazine,‎
  21. (en) Matt Hartley, « Ottawa’s Shopify launches $500,000 Build-A-Business promotion », National Post,‎  : « This year, participants will receive advice on building their fledgling businesses from some of the most well-regarded names from the startup and technology worlds — including prominent angel investor Tim Ferriss. »
  22. (en) Kashmir Hill, « Taking My Measure », Forbes,‎
  23. (en) « Tim "The 4-Hour Workweek" Ferriss On Angel Investing (video) », TechCrunch : « Some of the companies he’s invested in and/or acts as an advisor for are Digg, Twitter, StumbleUpon, Posterous, SimpleGeo and DailyBurn. »
  24. (en) Steven Bertoni, « Tim Ferriss On Facebook, Twitter And Building A Huge Web Brand », Forbes,‎  : « Q: You were an early investor in Twitter, what did you see in the company? A: I’m involved with the Tech scene and companies ranging from Facebook, Stumbleupon and Twitter. I knew a number of the guys and a number of the investors. I decided to invest when I saw Twitter… »
  25. (en) Robin Wauters, « Tim Ferriss Joins Startup Evernote As Strategic Advisor », TechCrunch,‎
  26. (en) Gwen Moran, « Big Investors Are Helping Trippy Go the Distance », MSNBC,‎  : « First, he approached Tim Ferriss, author of the bestselling book The 4-Hour Workweek, to be an advisor. Ferriss wanted in--and also wanted to be part of the seed investing team... »
  27. (en) Leah Busque, « The Best $750 I Ever Spent Bootstrapping My Startup: One Plane Ticket West », The Huffington Post,‎
  28. (en) Leena Rao, « Kevin Rose Invests In Facebook On SecondMarket », TechCrunch,‎
  29. (en) Jason Kingcaid, « Feel the DailyBurn », TechCrunch,‎
  30. (en) « Marketing Ideas #17 Tim Ferriss Trial by Fire on the History Channel », Unconventional Marketing,‎
  31. (en) « Aspen Institute Names 2009 Henry Crown Fellows », The Aspen Institute,‎
  32. (en) « Digital Power Index: Personalities », Newsweek
  33. (en) Dylan Tweney, « Tim Ferriss Takes Wired.com's Self-Promotion Prize », Wired,‎ (consulté le 4 avril 2008)
  34. (en) Kevin Hannessian, « Fast Company's Most Innovative Business People of 2007 », Fast Company,‎ (consulté le 22 avril 2008)
  35. a et b (en) Robert Scoble, « Meet the Press », Fast Company,‎ (consulté le 21 mars 2008) : « A year ago, Timothy Ferriss was a relative unknown. If the serial entrepreneur was known at all, it was likely for being the only Princeton University guest lecturer... »
  36. (en) Alex Williams, « Meet the Press », The New York Times,‎ (consulté le 4 avril 2008) : « ...Ferriss has seen his book quickly become a best seller, largely on the strength of blog chatter in the tech community. »
  37. (en) Steve Rubel, « The 4-Hour Workweek - Behind the Meme », MicroPersuasion.com (consulté le 5 avril 2008)
  38. (en) « Best-Known Projects », Publishers Marketplace
  39. (en) « Technorati profile: 4hww »
  40. (en) Leslie Garner, « Tim Ferriss: the clock watcher », The Telegraph,‎
  41. (en) Nara Schoenberg, « '4-Hour Workweek': Really?'4-Hour Workweek': Really? »