Seth Curry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Curry.
Seth Curry
Image illustrative de l'article Seth Curry
Seth Curry en 2011 sous le maillot de Duke
Fiche d’identité
Nom complet Seth Adham Curry
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Charlotte, Caroline du Nord
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 82 kg (180 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Mavericks de Dallas
Numéro 30
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2008-2009
2010-2013
Flames de Liberty
Blue Devils de Duke
Draft de la NBA
Année 2013
Position Non drafté
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2013
2013-2014
2014
2014
2014-2015
2015
2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
Warriors de Santa Cruz
Grizzlies de Memphis
Warriors de Santa Cruz
Cavaliers de Cleveland
BayHawks d'Érié
Suns de Phoenix
BayHawks d'Érié
Kings de Sacramento
Mavericks de Dallas
Mavericks de Dallas
21,3
00,0
18,5
03,0
23,5
00,0
25,4
06,8
12,8
-
Sélection en équipe nationale **
- Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Seth Adham Curry (né le 23 août 1990 à Charlotte, en Caroline du Nord) est un joueur de basket-ball professionnel américain évoluant actuellement au Mavericks de Dallas[1]. Il est le frère de Stephen Curry.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Curry n'est pas drafté en 2013.

Le 23 août 2013, il signe un contrat non garanti avec les Warriors de Golden State[2]. Il est très vite apprécié des supporters[3]. Cependant, le 25 octobre, il est coupé par les Warriors.

En novembre 2013, il est sélectionné par les Warriors de Santa Cruz en D-League. Le 24 décembre, il signe chez les Grizzlies de Memphis en NBA[4]. Le 5 janvier 2014, il effectue ses débuts en NBA mais est coupé le même jour[5]. Le 9 janvier, il retourne chez les Warriors de Santa Cruz.

Le 3 février, il est sélectionné dans l'équipe Futures pour participer au All-Star Game de D-League.

Le 21 mars, il signe un contrat de 10 jours avec les Cavaliers de Cleveland[6]. Le 30 mars, les Cavaliers décident de ne pas le conserver[7]. Le lendemain, il retourne chez les Warriors de Santa Cruz. Curry termine la saison 2013-2014 de D-League avec des moyennes de 19,6 points, 5,8 passes décisives et 3,0 rebonds en 38 rencontres.

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

En juillet 2014, il participe à la NBA Summer League d'Orlando avec le Magic d'Orlando et à la NBA Summer League de Las Vegas avec les Suns de Phoenix. Le 16 septembre 2014, il participe au camp d'entraînement avec le Magic[8]. Le 29 septembre 2014, il signe avec le Magic. Le 7 octobre 2014, les droits de Curry sont transférés en D-League chez les BayHawks d'Érié, dans un transfert avec les Warriors de Santa Cruz. Le 25 octobre 2014, il est coupé par le Magic. Cinq jours plus tard, il rejoint les BayHawks. Le 4 février 2015, il est nommé dans l'équipe Futures All-Star du NBA D-League All-Star Game 2015 pour la seconde fois de sa carrière.

Le 11 mars 2015, il signe un contrat de dix jours avec les Suns de Phoenix[9]. Il fait ses débuts le lendemain avec les Suns lors de la victoire de son équipe contre les Timberwolves du Minnesota. Les Suns ne lui offrent pas de second contrat de dix jours et Curry retourne aux BayHawks le 21 mars.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

En juillet 2015, il participe à la NBA Summer League 2015 avec les Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Après avoir terminé la compétition avec 25 points par match à Las Vegas, il est nommé dans le meilleur cinq majeur de la compétition.

Le 21 juillet 2015, il signe aux Kings de Sacramento pour deux ans et deux millions de dollars[10].

Le 28 novembre 2015, il marque 9 points, son record en carrière, à 3 sur au tir à trois points lors de la défaite chez les Warriors de Golden State. Le 26 février 2016, Curry joue davantage lors de la défaite des Kings 117 à 107 chez les Clippers de Los Angeles en raison de la blessure du meneur titulaire Rajon Rondo. En 26 minutes de jeu, en tant que remplaçant, il termine avec 19 points, son record en carrière, et 4 rebonds. Le 25 mars, il est titularisé pour la première fois de sa carrière, contre les Suns de Phoenix et marque 12 points en 26 minutes. Trois jours plus tard, pour sa troisième titularisation, Curry bat son record de points en carrière avec 21 unités lors de la défaite 105 à 93 chez les Trail Blazers de Portland. Le 1er avril, il marque de nouveau 21 points contre le Heat de Miami. Le 9 avril, il marque six tirs à trois points pour finir avec 20 points, en étant remplaçant, lors de la victoire 114 à 112 contre le Thunder d'Oklahoma City pour le dernier match de l'équipe à la Sleep Train Arena. Deux jours plus tard, il réalise son premier double-double en carrière avec 20 points et 15 passes décisives, son record en carrière en 38 minutes de jeu, en étant titularisé lors de la victoire des Kings 105 à 101 chez les Suns de Phoenix[11].

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Les Kings libèrent Seth Curry qui était alors agent libre protégé[12]. Le 15 juillet 2016, il s'engage aux Mavericks de Dallas[13]. Le 26 octobre, il fait ses débuts avec les Mavericks lors du match d'ouverture de la saison contre les Pacers de l'Indiana ; en 16 minutes en tant que remplaçant, il termine avec sept points, trois rebonds, une passe décisive et trois interceptions dans la défaite des siens 130 à 121 après prolongation. Le 8 novembre, il bat son record en carrière en marquant 23 points dans la victoire des siens 109 à 97 contre les Lakers de Los Angeles. Le 21 novembre, il renouvelle cette performance en marquant 23 points avec cinq paniers à trois points en étant titulaire lors de al défaite 96 à 91 chez les Spurs de San Antonio. Curry manque quatre matches au mois décembre à cause d'une entorse au genou droit. Le 29 janvier 2017, il bat ses records en carrière avec 24 points et 10 rebonds lors de la victoire des Mavericks 105 à 101 contre les Spurs de San Antonio. Le 24 février 2017, il bat de nouveau son record de points avec 31 unités lors de la défaite des siens 97 à 84 chez les Timberwolves du Minnesota. Trois jours plus tard, il marque 29 points avec cinq paniers à trois points dans la victoire des siens 96 à 89 contre le Heat de Miami.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les statistiques individuelles de Seth Curry pendant sa carrière universitaire[14].

S U J T MJPM PTS PPM PR PT %PR 3P 3PT %3P LfR LfT %Lf TR RPM PD PDM
2008-2009 Liberty 35 34 36,5 709 20,26 244 584 41,8 % 102 294 34,7 % 119 143 83,2 % 152 4,34 78 2,23
2010-2011 Duke 37 19 25,0 333 9,00 101 239 42,3 % 64 147 43,5 % 67 85 78,8 % 67 1,81 74 2,00
2011-2012 Duke 34 32 30,2 449 13,21 141 336 42,0 % 64 167 38,3 % 103 118 87,3 % 89 2,65 83 2,44
2012-2013 Duke 35 35 32,3 612 17,49 197 424 46,5 % 95 217 43,8 % 123 152 80,9 % 89 2,54 54 1,54
Total 141 120 30,9 2103 14,91 683 1582 43,2 % 325 825 39,4 % 412 498 82,7 % 398 2,82 289 2,05

Professionnelles[modifier | modifier le code]

NBA[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les statistiques individuelles de Seth Curry en NBA en saison régulière[14]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2013-2014 Memphis 1 0 4,1 - - - 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
Cleveland 1 0 8,8 33,3 100,0 - 1,00 0,00 2,00 0,00 3,00
2014-2015 Phoenix 2 0 3,9 0,0 0,00 - 1,00 0,50 0,00 0,00 0,00
2015-2016 Sacramento 44 9 15,7 45,5 45,0 83,3 1,36 1,52 0,50 0,07 6,80
2016-2017 Dallas 70 42 29,0 48,1 42,7 85,0 2,54 2,69 1,13 0,09 12,83
Total 118 51 23,2 47,3 43,3 84,4 2,04 2,17 0,87 0,08 10,17

D-League[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les statistiques individuelles de Seth Curry en D-League[15]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2013-2014 Santa Cruz 38 37 34.7 43,7 37,2 85,3 3,08 5,82 1,45 0,16 19,66
2014-2015 Érié 43 42 36,9 48,4 46,7 92,6 3,86 4,16 1,44 0,05 23,81
Total 81 79 35,9 46,2 42,5 89,6 3,49 4,94 1,44 0,10 21,86

Records sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Seth Curry, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[16] :

Type de statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points 31 @ Timberwolves du Minnesota
Paniers marqués 13 @ Timberwolves du Minnesota 24 février 2017
Paniers tentés 20 @ Spurs de San Antonio
Paniers à 3 points réussis 6 @ Thunder d'Oklahoma City
Paniers à 3 points tentés 12 @ Rockets de Houston
Lancers francs réussis 7 Heat de Miami
Lancers francs tentés 8 Heat de Miami 1er avril 2016
Rebonds offensifs 2 5 fois
Rebonds défensifs 9 @ Spurs de San Antonio 29 janvier 2017
Rebonds totaux 10 @ Spurs de San Antonio 29 janvier 2017
Passes décisives 15 @ Suns de Phoenix
Interceptions 5 @ Warriors de Golden State
Contres 2 @ Warriors de Golden State 9 novembre 2016
Balles perdues 5 @ Rockets de Houston 13 avril 2016
Minutes jouées 43 Jazz de l'Utah

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • All-NBA D-League First Team (2015)
  • 2x NBA D-League All-Star (2014–2015)
  • All-NBA D-League Third Team (2014)
  • NBA D-League All-Rookie First Team (2014)
  • Second-team All-American – Sporting News (2013)
  • First-team All-ACC (2013)
  • Third-team All-ACC (2012)

Famille[modifier | modifier le code]

Seth Curry est le frère cadet de Stephen Curry, joueur NBA évoluant aux Warriors de Golden State. Leur père Dell Curry a également fait une belle carrière en NBA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Seth Curry rejoint les Dallas Mavericks » (consulté le 1er octobre 2016)
  2. Fabrice Auclert, « Golden State recrute le frère de Stephen Curry », sur basketusa.com,
  3. Alain Mattei, « Seth Curry, nouvelle coqueluche des supporters de Golden State », sur basketusa.com,
  4. Fabrice Auclert, « Seth Curry rejoint les Grizzlies », sur basketusa.com,
  5. Fabrice Auclert, « Memphis se sépare du frère de Stephen Curry », sur basketusa.com,
  6. Arnaud Gelb, « Seth Curry, pigiste médical des Cavs », sur basketusa.com,
  7. Arnaud Gelb, « Seth Curry pas conservé par les Cavaliers », sur basketusa.com,
  8. Arnaud Gelb, « Le frère de Stephen Curry au training camp du Magic », sur basketusa.com,
  9. Arnaud Gelb, « Seth Curry rejoint les Suns pour 10 jours », sur basketusa.com,
  10. Jeremy Le Bescont, « Seth Curry rejoint finalement les Kings pour deux ans », sur basketusa.com,
  11. Emmanuel Laurin, « Le MVP de la nuit : Seth Curry brille face aux Suns (20 points, 15 passes) », sur basketusa.com,
  12. Jeremy Le Bescont, « Seth Curry finalement laissé libre par Sacramento… », sur basketusa.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  13. Fabrice Auclert, « Seth Curry file à Dallas », sur basketusa.com, (consulté le 7 octobre 2017)
  14. a et b (en) « Seth Curry », sur https://www.basketball-reference.com (consulté le 20 avril 2012)
  15. https://www.basketball-reference.com/nbdl/players/c/curryse01d.html
  16. (en) « Seth Curry : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 12 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :