Pierre Jackson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Jackson
Image illustrative de l'article Pierre Jackson
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (26 ans)
Las Vegas, Nevada
Taille 1,78 m (5 10)
Poids 82 kg (180 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Israël Maccabi Tel-Aviv
Numéro 55
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2009-2011
2011-2013
Golden Eagles
Bears de Baylor
Draft de la NBA
Année 2013
Position 42e
Franchise 76ers de Philadelphie
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2013-2014
2014
2016
2016
2016
2016-2017
2017-
Stampede de l'Idaho
Fenerbahçe Ülker
Stampede de l'Idaho
KK Cedevita
Legends du Texas
Mavericks de Dallas
Maccabi Tel-Aviv
29,1
-
-
-
29,0
04,4
-

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Pierre Jackson, né le , est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste de meneur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jackson est drafté en juin 2013 à la 42e position par les 76ers de Philadelphie et immédiatement transféré aux Pelicans de La Nouvelle-Orléans[1]. Mais, les Pelicans souhaitent le voir entamer sa carrière professionnelle en Europe.

Apprécié par Tony Parker, le vice-président de l'ASVEL Lyon-Villeurbanne[2],[3] et par le manager général de Brindisi[4], Pierre Jackson choisit de signer un contrat d'un an à Lyon-Villeurbanne le 8 août 2013[5]. Quelques jours plus tard, son entraîneur, Pierre Vincent, déclare lui laisser « les clés de la boutique »[6]. Jackson se montre ainsi ambitieux en envisageant de remporter le championnat de Pro A et l'EuroCoupe[7]. Le 2 septembre, il doit rentrer aux États-Unis pour récupérer son visa[8] ce qui l'empêche de participer au match amical contre Chalon-sur-Saône[9] que son équipe perd 96 à 72[10]. Le lendemain, revenu des États-Unis, il participe au match contre Roanne que son équipe remporte 92 à 66[11] et impressionne son coéquipier Amara Sy[12]. Le 15 septembre, il refuse de participer au tournoi de Bourges car il se sent malheureux en France[13]. À la suite de cela, son licenciement est fortement pressenti[14]. Il quitte l'effectif avant le début de la saison 2013-2014 pour rentrer aux États-Unis[15],[16] et est remplacé par Chris Wright[17].

Le 31 octobre 2013, il se présente à la draft de la D-League[18]. Le 1er novembre 2013, il est drafté en 4e position par le Stampede de l'Idaho[19]. Le 14 décembre 2013, il marque 49 points lors de la victoire des siens contre les Mad Ants de Fort Wayne[20]. Le 1er février, il distribue 18 passes décisives lors de la victoire des siens contre les D-Fenders de Los Angeles[21]. Le 4 février, il marque 58 points contre les Legends du Texas et établit le record de points historique en D-League[22]. Il dépasse les précédents records de Morris Almond en 2008 et Will Conroy en 2009 qui avaient marqué 53 points[23].

Peu après son record, il repart en Europe et rejoint le Fenerbahçe Ülker, club turc qui évolue encore en Euroligue. Son contrat dure jusqu'à la fin de la saison. À son départ, ses statistiques en NBDL sont de 29,1 points, 6,2 passes décisives et 1,9 interception par rencontre sur 31 rencontres[24]. Il quitte le Fenerbahçe en avril.

En octobre 2016, Jackson signe un contrat avec le KK Cedevita[25]. Il retourne ensuite en NBA D-League le 30 novembre 2016 avec les Legends du Texas.

Le 27 décembre 2016, il signe avec les Mavericks de Dallas après de très bonnes performances en NBA D-League.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) PHILADELPHIA, PA., « Sixers Acquire Rights to Nerlens Noel and a 2014 First-round Pick in Trade With New Orleans », sur nba.com, (consulté le 5 février 2014)
  2. Gabriel Pantel-Jouve, « L’ASVEL veut le rookie Pierre Jackson (New Orleans Pelicans) », catch-and-shoot,
  3. Gabriel Pantel-Jouve, « Tony Parker : « Pierre Jackson peut nous permettre d’atteindre la finale de Pro A » », catch-and-shoot,
  4. Gabriel Pantel-Jouve, « Le GM de Brindisi confirme la probable arrivée de Pierre Jackson à l’ASVEL », catch-and-shoot,
  5. Gabriel Pantel-Jouve, « Officiel : Pierre Jackson à l'ASVEL », catch-and-shoot,
  6. Gabriel Pantel-Jouve, « Pierre Vincent : « On donne les clés de la boutique à Pierre Jackson » », catch-and-shoot,
  7. Boris Delagnes, « Pierre Jackson : « Pourquoi pas gagner le championnat et l’EuroCup » », catch-and-shoot,
  8. Benjamin Bonneau, « Pierre Jackson rentre aux États-Unis pour récupérer son visa », catch-and-shoot,
  9. « L’ASVEL privée de Pierre Jackson et Paccelis Morlende », catch-and-shoot,
  10. Gabriel Pantel-Jouve, « Amical : Chalon explose l’ASVEL (96-72) », catch-and-shoot,
  11. Gabriel Pantel-Jouve, « Amical : L’ASVEL se reprend contre Roanne (92-66) », catch-and-shoot,
  12. Amaury Boulay, « Amara Sy : « Je suis impressionné par l’intelligence de Pierre Jackson » », catch-and-shoot,
  13. Alexandre Lacoste, « L’ASVEL devrait licencier Pierre Jackson », catch-and-shoot,
  14. Gabriel Pantel-Jouve, « ASVEL : Pierre Jackson sur le départ ? », catch-and-shoot,
  15. Luc Paganon, « Pierre Jackson quitte l’Asvel ! », Le Progrès,
  16. Gabriel Pantel-Jouve, « Pierre Jackson quitte l’ASVEL », catch-and-shoot,
  17. Boris Delagnes, « Chris Wright devrait remplacer Pierre Jackson à l’ASVEL », catch-and-shoot,
  18. Alexandre Lacoste, « Pierre Jackson (ex ASVEL) va rebondir en D-League », catch-and-shoot,
  19. Gabriel Pantel-Jouve, « D-League : Pierre Jackson drafté en 4e position, Ricky Davis en 93e choix », catch-and-shoot,
  20. Gabriel Pantel-Jouve, « Pierre Jackson (49 points) inarrêtable en D-League », catch-and-shoot,
  21. Alexandre Lacoste, « Kevin Murphy score 51 points en D-League, Pierre Jackson cumule 18 passes », catch-and-shoot,
  22. Alexandre Lacoste, « Pierre Jackson bat le record de points de l’histoire de la D-League », catch-and-shoot,
  23. (en) The Associated Press, « Pierre Jackson's 58 D-League best », sur nba.com, (consulté le 5 février 2014)
  24. (en) « FENERBAHCE ULKER bolsters backcourt with rookie Jackson », Euroligue,
  25. (en) « Pierre Jackson is the new member of Cedevita », Ligue adriatique de basket-ball,

Lien externe[modifier | modifier le code]