Seneslau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Seneslau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Valachie
Biographie
Activité
VoïvodeVoir et modifier les données sur Wikidata

Seneslau[1],[2], ou Seneslav ou également Stănislau[3], est un voïvode valaque du XIIIe siècle mentionné dans un diplôme du 2 juillet 1247 délivré par le roi Béla IV de Hongrie.

Dans cet acte le souverain octroie des territoires aux Hospitaliers dans le Banat de Severin et dans le Diocèse de Coumanie[4]. Selon ce document le roi accorde aux chevalier les territoires situés à l'est de la rivière Olt à l'exception de ceux déjà détenus par le « voivode » Seneslau[4].

Le nom de Seneslau est d'origine slave. Seneslau contrôle le centre et le sud de la Munténie[1] (i.e: les territoires le long des rivières Argeş et Dâmboviţa)[2].

L'historien roumain Ioan Aurel Pop suggère que Seneslau était quasi indépendant du roi de Hongrie[2]. Selon l'historien hongrois István Vásáry, son titre de « voivode » implique qu'il contrôlait un territoire uni sous sa juridiction[4]. Le diplôme de Béla IV se réfère également aux kenazate de Ioan, Farcaş et du voivode Litovoi[4]. Bien que les noms de Seneslau et Litovoi soient d'origine slave, il est expressément indiqué qu'ils sont d'origine valaque (Olati) dans le diplôme royal[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Vlad Georgescu, The Romanians: A History
  2. a b et c Ioan Aurel Pop, Romanians and Romania: A Brief History
  3. Kurt W. Treptow et Marcel Popa, Historical Dictionary of Romania
  4. a b c d et e István Vásáry, Cumans and Tatars: Oriental Military in the Pre-Ottoman Balkans, 1185-1365

Sources[modifier | modifier le code]