Radu X Șerban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Radu X Șerban
Painting of Wallachian voivode Radu Șerban at Horezu Monastery.jpg
Biographie
Décès
Enfant

Radu X Șerban est prince de Valachie de 1602 à 1611.

Origine[modifier | modifier le code]

Fils du postelnic Radu et de Maria Jupanita de Cojama, il est apparenté par sa mère à la famille des boyards de Craiovescu[1]. Ancien et vaillant général de Mihai Viteazul, il est élu prince de Valachie le 3 août 1602 avec l'appui de la cour de Vienne, qui voyait en lui un instrument pour reprendre la Transylvanie à la noblesse hongroise, en remplacement de Simion Ier Movilă soutenu par la Pologne et contre Radu IX Mihnea, le candidat des Turcs.

Règne[modifier | modifier le code]

Radu X Șerban entre à Târgoviște dès la fin 1601 et s'impose ensuite contre Radu IX Mihnea. Il envoie rapidement une ambassade à Constantinople pour conclure la paix avec le sultan Mehmed III en promettant de payer le tribut imposé par la Sublime Porte avant le règne de Michel le Brave. L'ancien prince Simion Movilă, appuyé par le Polonais, tente de mener un coup de main contre la Valachie. Radu Șerban, en état d'infériorité, se retire en Transylvanie où il obtient l'appui du général impérial Giorgio Basta.

Avec ces troupes, il chasse les Moldaves, vassaux des Polonais, et entre en rapport avec l'empereur Rodolphe II qui renouvelle à Prague le le traité conclu entre Michel le Brave et l'empereur. Après l'ultime abdication de Sigismond Ier Báthory en juin 1602, il appuie à son tour le général Giorgio Basta contre le nouveau prince de Transylvanie Moïse Székely qui est tué dans un combat le .

Radu X doit retourner rapidement en Valachie combattre les Ottomans qui lui reprochent son intervention contre Moïse Székely allié et vassal de la Sublime Porte. Radu Șerban repousse l'offensive turque au-delà du Danube. Le prince doit ensuite faire face victorieusement à une tentative d'usurpation menée par un certain Petru Prodicu, fils illégitime de Petru II Cercel qui est soutenu par le Métropolite de Târgoviște et le prince Ieremia Movilă.

Le , Radu X Șerban signe un traité avec le nouveau prince de Transylvanie Étienne II Bocskai. Cette paix sera ensuite renouvelée en avec Sigismond II Rákóczi son successeur. Toutefois, il est finalement vaincu et chassé de Valachie le par le prince Gabriel Bathory de Transylvanie, qui occupe le pays pendant un an.

Radu X Șerban réussit à se rétablir en 1611 mais il doit faire face à Radu IX Mihnea, le candidat des Turcs définitivement vaincu le prince Radu Șerban et sa famille s'installent en exil à Vienne, où il meurt le .

Le corps du prince Radu X Șerban, d'abord inhumé dans la cathédrale Saint-Étienne de Vienne, est transféré au monastère de Comana (roumain Manastirea Comana) en 1640.

Postérité[modifier | modifier le code]

Son épouse, Ilinca din Margineni, lui a donné :

D'une liaison avec la fille de Carogea Mihalcea de Chios, il a un fils illégitime,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il était l'arrière-petit-fils en ligne féminine de Șerban din Izvorani mare Ban (exécuté en 1543) , compétiteur du prince de Valachie Radu VII Paisie en 1539

Source[modifier | modifier le code]

  • Alexandru Dimitrie Xenopol Histoire des Roumains de la Dacie trajane : depuis les origines jusqu'à l'union des principautés. E Leroux Paris (1896)