Secteur défensif du Rhône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de l'organisation en secteurs de la ligne Maginot.

Le secteur défensif du Rhône (SDR) est une partie de la ligne Maginot, situé entre le secteur fortifié du Jura au nord-est et le secteur fortifié de la Savoie au sud.

Il forme une ligne très discontinue le long de la frontière entre d'une part la France et d'autre part la Suisse et l'Italie, du col de la Faucille (limite entre les départements du Jura et de l'Ain) à l'aiguille du Glacier (limite entre les départements de la Haute-Savoie et de la Savoie). Les fortifications du secteur sont légères.

Article général Pour un article plus général, voir Ligne Maginot.

Organisation et unités[modifier | modifier le code]

D'abord sous commandement de la 14e région militaire (QG à Lyon[1]) jusqu'à la déclaration de guerre, le secteur passe alors sous commandement de la 6e armée : il est sous l'autorité du 14e corps d'armée (sauf du 15 au , période pendant laquelle il est intégré au 16e corps). La grande unité de renforcement à la mobilisation est la 1re division d'infanterie nord-africaine (1re DINA, d'active), remplacée en octobre 1939 par une partie de la 64e division d'infanterie (de réserve série B), elle-même relevée en février 1940 par une partie de la 66e division d'infanterie (qui coiffe principalement le secteur fortifié de la Savoie), les meilleures divisions de l'Armée des Alpes étant envoyées sur le front du Nord-Est.

Article connexe : Armée française en 1940.

Le secteur est divisé en trois sous-secteurs :

En , le secteur dispose comme unités organiques de la 230e DBAF (demi-brigade alpine de forteresse : 179e bataillon alpin de forteresse, 189e BAF et 199e BCHM[3]) et de la 1re batterie du 164e RAP (régiment d'artillerie de position).

Composants[modifier | modifier le code]

Fort l'Écluse, contrôlant le défilé de l'Écluse où passe la route de Genève à Lyon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La 14e région militaire comprend les départements des Hautes-Alpes, de la Savoie, de la Haute-Savoie, de la Drôme, de l'Isère, du Rhône, de l'Ain et une partie des Basses-Alpes (cantons de Saint-Paul, de Barcelonnette et du Lauzet).
  2. Jean-Yves Mary et Alain Hohnadel, op. cit., t. 5, p. 6.
  3. BCHM : bataillon de chasseurs de haute-montagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Mary, Alain Hohnadel, Jacques Sicard et François Vauviller (ill. Pierre-Albert Leroux), Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, t. 4, Paris, éditions Histoire & collections, coll. « L'Encyclopédie de l'Armée française » (no 2), , 182 p. (ISBN 978-2-915239-46-1).
    • Hommes et ouvrages de la ligne Maginot, t. 5 : Tous les ouvrages du Sud-Est, victoire dans les Alpes, la Corse, la ligne Mareth, la reconquête, le destin, , 182 p. (ISBN 978-2-35250-127-5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Localisation
Descriptions et photos

Articles connexes[modifier | modifier le code]