Prix Sade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix Sade est un prix littéraire français créé en 2001, en hommage au marquis de Sade.

Historique[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Créé par Lionel Aracil et Frédéric Beigbeder et décerné par un jury qui se présente comme une « réunion d’auteurs, d’éditeurs et autres artistes pour la célébration du libertarisme contemporain »[1], le prix Sade est remis chaque année à la fin du mois de septembre afin de récompenser « un auteur singulier et honnête homme, selon la définition de son siècle. Un authentique libéral qui sera parvenu, par delà les vicissitudes de la Révolution et l'emprise de l'ordre moral, à défaire les carcans de la littérature comme ceux de la politique[1]. »

Le lauréat reçoit une création d'un artiste contemporain dont Éric Madeleine, Nobuyoshi Araki, Alberto Sorbelli, Fabrice Hybert, et Jean-Paul Gaultier qui a signé un martinet.

Jury[modifier | modifier le code]

Sous l’égide de son président, Emmanuel Pierrat, assisté de Jean Streff, secrétaire général, les membres du jury, participants ou ayant participé, sont Lionel Aracil, Frédéric Beigbeder, Pierre Bourgeade (†), Catherine Breillat, Catherine Corringer, Marie L. (Sophie Marie L.), Guillaume Dustan (†), Marcela Iacub, Pierre Leroy, Catherine Millet, Ruwen Ogien, Catherine Robbe-Grillet et Laurence Viallet.

Lauréats[modifier | modifier le code]

Prix Sade[modifier | modifier le code]

Prix Sade du premier roman[modifier | modifier le code]

Prix Sade de l'essai[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Ruwen Ogien pour Penser la pornographie.
  • 2011 : Paul B. Preciado pour Pornotopie, Playboy et l'invention de la sexualité multimédia, éd. Climats

Prix Sade du livre d'art[modifier | modifier le code]

Prix Sade du jury[modifier | modifier le code]

Prix Sade document[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Jean-Pierre Bourgeron pour l'édition de trois textes de la collection « Eros singuliers » (éditions HumuS) : L'Aviateur fétichiste (2012), Marthe de Sainte-Anne (2011) et Le Curé travesti (2011)
  • 2015  : Trois milliards de pervers : grande encyclopédie des homosexualités, réédition[2] de l’édition saisie en 1973 (éditions Acratie)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]