Sam Vaknin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sam Vaknin
Nom de naissance Shmuel Ben David Vaknin
Naissance (54 ans)
Qiryat-Yam, Haïfa, Israël
Profession
Écrivain

Shmuel Ben David, dit Sam Vaknin, né en avril 1961 à Qiryat-Yam (Haïfa), est un écrivain Israélien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Vaknin l'aîné de cinq frères et sœurs, fils d'une mère d'origine turque, et d'un père marocain. Il décrit son enfance comme difficile et il affirme posséder un Q.I. de 180[2]. Il fait son service militaire dans l'armée israélienne (1979-1982). Au milieu des années 1980, il prend conscience des difficultés qu'il éprouve dans ses relations avec sa fiancée à la suite de ses changements d'humeur. En 1985, il demande l'aide d'un psychiatre, qui le diagnostique souffrant de trouble de la personnalité narcissique. Vaknin n'accepte pas ce diagnostic. Il revient en Israël, où il devient directeur d'une firme, Mikbatz Teshua[3].

En 1996, après des condamnations judiciaires pour fraude fiscale[4], il accepte de suivre un test d'évaluation psychiatrique, test qui confirmera la présence de troubles de la personnalité. Il souffrait selon lui d'une « personnalité borderline schizoïde, dominée par un trouble de la personnalité narcissique » et accepte cette fois-ci le diagnostic[5].

Vaknin emménage à Skopje, en Macedoine, où il épouse Lidija Rangelovska.

Écrits et prises de positions[modifier | modifier le code]

Vaknin s'intéresse au narcissisme et la psychopathie[6]. Ses perceptions ont souvent été sollicitée par les médias[2],[7].

Vaknin se réfère aux théories des psychiatres Paul-Claude Racamier et Heinz Kohut. Son apport personnel concerne le concept de «forced-self» qui correspond selon lui à une autre interprétation du self authentique, c'est-à-dire l'image idéalisée de soi même que le sujet ne peut obtenir qu'en forçant des self objets à répondre à ses besoins émotionnels.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Macedonian Economy on a Crossroads. Skopje, NIP Noval Literatura, 1998. ISBN 9989-610-01-0[8]
  • (en) Malignant Self Love: Narcissism Revisited. Narcissus Publications, Prague, 1999. ISBN 978-80-238-3384-3
  • (en) After the Rain: How the West Lost the East. Narcissus Publications, in association with Central Europe Review/CEENMI, 2000. ISBN 80-238-5173-X[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Vaknin, Sam. "Interview with a Narcissist", samvak.tripod.com, consulté le 30 octobre 2010.
  2. a et b (en) Roberts, Yvonne. "The monster in the mirror", The Sunday Times, 16 septembre 2007.
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Rice.
  4. (en) Rosenfeld, Jose. "Business Briefs", The Jerusalem Post, 27 juillet 1995.
  5. (en) Tempany, Adrian. "When narcissism becomes pathological", Financial Times, 4 septembre 2010.
  6. (en) Sam Vaknin website
  7. (en) Lisa Respers France, « Reality bites after the lights go out », sur CNN,‎ (consulté le 6 février 2011)
  8. Project Gutenberg - books by Sam Vaknin
  9. Central Europe Review, consulté le 30 octobre 2010