Saison 2015 de l'équipe cycliste Orica-AIS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Orica-AIS 2015
Généralités
Code UCI
OGEVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
13Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur sportif
Palmarès
Nombre de victoires
15
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
6e

La Saison 2015 de l'équipe cycliste Orica-AIS est la quatrième de la formation. Elle recrute les multiples championnes du monde juniors Macey Stewart et Alexandra Manly, ainsi que Rachel Neylan.Annette Edmondson, Shara Gillow et Carlee Taylor sont les départs les plus notables. Après quelques succès sur piste par l'intermédiaire de Macey Stewart et de Melissa Hoskins, le début de saison est surtout marqué par la fracture de la clavicule de la leader Emma Johansson. Le succès revient pour la Suédoise à partir de mai, avec des victoires sur l'Emakumeen Euskal Bira, ses championnats nationaux puis le Tour de Thuringe. En août, elle s'adjuge la deuxième place du Grand Prix de Plouay puis gagne le Tour de Belgique avant de se classer cinquième du championnat du monde sur route. Katrin Garfoot est également une source de satisfaction pour l'équipe. Spécialiste du contre-la-montre, elle gagne le Championnat d'Océanie de la discipline, et se classe quatrième du championnat du monde. En fin de saison, l'équipe est sixième du classement UCI et de la Coupe du monde, Emma Johansson est cinquième au classement individuel UCI et douzième de celui de la Coupe du monde.

Emma Johansson est la leader de l'équipe

Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Partenaires et matériel de l'équipe[modifier | modifier le code]

Le partenaire principal de l'équipe est le groupe chimique australien Orica. L'Australian Institute of Sport est le partenaire secondaire. Le fabricant de caravanes et camping-car Jayco apporte également son soutien[1].

Les cycles sont fournis par Scott.

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

L'équipe recrute cinq coureuses Australienne en 2015. Les deux principales recrues sont des néo-professionnelles : il s'agit de Macey Stewart et de Alexandra Manly. Elles sont toutes deux championne du monde juniors de poursuite par équipes. La première porte également le maillot irisé en omnium et en contre-la-montre. La seconde est de plus championne du monde en poursuite individuelle. Les autres arrivées sont celles de Rachel Neylan, Chloe Mcconville et Lizzie Williams[2].

Au niveau des départs, la spécialiste de l'omnium Annette Edmondson rejoint l'équipe Wiggle Honda. La championne d'Australie du contre-la-montre Shara Gillow part pour la Rabo Liv Women, tandis que la grimpeuse Carlee Taylor va chez Lotto Soudal Ladies. Jessie Maclean et Grace Sulzberger ne sont pas conservées.

Arrivées Équipe 2014
Drapeau : Australie Alexandra Manly Néo-professionnelle
Drapeau : Australie Chloe Mcconville Retour à la compétition
Drapeau : Australie Rachel Neylan Amateur
Drapeau : Australie Sarah Roy Poitou-Charentes.Futuroscope.86
Drapeau : Australie Macey Stewart Néo-professionnelle
Drapeau : Australie Lizzie Williams Retour à la compétition
Départs Équipe 2015
Drapeau : Australie Annette Edmondson Wiggle Honda
Drapeau : Australie Shara Gillow Rabo Liv Women
Drapeau : Australie Jessie Maclean Amateur
Drapeau : Australie Grace Sulzberger Amateur
Drapeau : Australie Carlee Taylor Lotto Soudal Ladies

Effectif et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

L'équipe en 2015 lors du Samyn des Dames.
Cycliste[3] Date de naissance Nationalité Équipe 2014
Gracie Elvin Drapeau de l'Australie Australie Orica-AIS
Katrin Garfoot Drapeau de l'Australie Australie Orica-AIS
Loes Gunnewijk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Orica-AIS
Melissa Hoskins Drapeau de l'Australie Australie Orica-AIS
Emma Johansson Drapeau de la Suède Suède Orica-AIS
Alexandra Manly Drapeau de l'Australie Australie Néo-professionnelle
Chloe Mcconville Drapeau de l'Australie Australie Retour à la compétition
Rachel Neylan Drapeau de l'Australie Australie Amateur
Sarah Roy Drapeau de l'Australie Australie Poitou-Charentes.Futuroscope.86
Valentina Scandolara Drapeau de l'Italie Italie Orica-AIS
Macey Stewart Drapeau de l'Australie Australie Néo-professionnelle
Amanda Spratt Drapeau de l'Australie Australie Orica-AIS
Lizzie Williams Drapeau de l'Australie Australie

Encadrement[modifier | modifier le code]

Gene Michael Bates est le directeur sportif de l'équipe. Il est assisté par Martin Barras et Wayne Nichols. Le représentant de l'équipe auprès de l'UCI est Kevin Tabotta[3].

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Orica-AIS lors du Tour du Qatar 2015.

Janvier-février[modifier | modifier le code]

En janvier, Macey Stewart fait partie de l'équipe d'Australie qui gagne la manche de Coupe du monde de Cali en poursuite par équipe. Elle remporte ensuite le titre national australien de cette discipline (avec Lauren Perry, Amy Cure et Georgia Baker). Aux championnats du monde, Melissa Hoskins remporte le titre en poursuite par équipes avec Annette Edmondson, Ashlee Ankudinoff et Amy Curve.

En février, Katrin Garfoot montre une bonne forme en devenant Championne d'Océanie du contre-la-montre puis en remportant la troisième étape du Tour de Nouvelle-Zélande.

L'équipe participe au Tour du Qatar. La deuxième étape est venteuse et une course de bordure se forme immédiatement. Emma Johansson présente dans le groupe de tête et finit cinquième. Elle prend la même place sur la dernière étape. Elle est également cinquième du classement général[4].

Mars-avril[modifier | modifier le code]

En mars, au Samyn des Dames, elle part en échappée dans le dernier tour avec Chloe Hosking et Anna van der Breggen notamment et compte jusqu'à une minute dix d'avance. Finalement, elles sont reprises. Emma Johansson prend la troisième place du sprint massif[5]. Au Drentse 8 van Dwingeloo, Valentina Scandolara prend la bonne échappée de huit coureuses qui part à l'arrivée sur le petit circuit. Elle termine deuxième du sprint derrière Giorgia Bronzini[6]. Aux Strade Bianche, elle ne parvient pas à suivre les meilleurs et finit douzième[7]. Durant le Novilon Eurocup, elle chute et se casse la clavicule ce qui doit mettre un terme à sa campagne de classiques printanières[8]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Katrin Garfoot attaque en haut de la première difficulté et reste seule en tête jusqu'au deuxième tour de circuit. La coureuse de l'équipe la mieux placée est Valentina Scandolara[9].

Emma Johansson fait son retour seulement trois semaines après sa chute pour le Tour des Flandres où elle se classe treizième[10],[11].

À l'Energiewacht Tour, la formation se classe quatrième du contre-la-montre par équipes à trente-quatre secondes de Velocio-SRAM[12]. À la Flèche wallonne, Emma Johansson se classe dixième[13].

Mai[modifier | modifier le code]

Au Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, Katrin Garfoot se classe huitième du contre-la-montre inaugural[14]. Amanda Spratt termine troisième du sprint lors de la deuxième étape. Katrin Garfoot est septième du classement général final[15].

Emma Johansson se classe deuxième de la Boels Rental Hills Classic au sprint. Elle montre une grande forme en Espagne. Elle commence par s'imposer sur Durango-Durango Emakumeen Saria en s'échappant avec Katarzyna Niewiadoma dans la dernière ascension avant de la vaincre au sprint[16]. Sur l'Emakumeen Bira qui suit, Katrin Garfoot termine deuxième du prologue une seconde derrière Annemiek van Vleuten. Emma Johansson est ensuite deuxième de la première étape devancée au sprint dans un groupe de quatre coureuses par Megan Guarnier. Elle lève les bras le lendemain après avoir dominé au sprint le groupe de dix athlètes et doublé sur la ligne Annemiek Van Vleuten. Sur la troisième étape, Katrin Garfoot s'échappe avec Elena Cecchini et Chantal Blaak et finit troisième. La Suédoise gagne encore la dernière étape devant Katarzyna Niewiadoma. Au classement général, elle se classe troisième à deux secondes seulement de la Polonaise[17],[18].

À Gooik-Geraardsbergen-Gooik, Gracie Elvin s'échappe avec Mayuko Hagiwara et Ellen van Dijk puis les domine au sprint[19].

Juin[modifier | modifier le code]

Au Tour du Trentin, Amanda Spratt attaque dans la dernière descente et s'impose en solitaire avec environ vingt secondes d'avance. L'équipe a contrôlé la course et le directeur sportif se montre très satisfait[20]. Au championnat de Suède, Emma Johansson remporte l'épreuve contre-la-montre et la course en ligne malgré l'absence de coéquipières. Elle s'échappe dès le départ avec Moa Johansson puis réalise les cinquante derniers kilomètres seule[21].

Juillet[modifier | modifier le code]

Gracie Elvin en échappée dans le mur de Meerane lors du Tour de Thuringe

Orica-AIS présente une équipe jeune au départ du Tour d'Italie. Valentina Scandolara est septième du prologue et porte ainsi le maillot bleu de la meilleure Italienne. Elle est neuvième le lendemain. Sur la troisième étape, elle fait partie du groupe d'échappée qui se dispute la victoire et se classe deuxième. Enfin, Katrin Garfoot est quatrième du contre-la-montre individuel de la huitième étape[22],[23].

Lors du Tour de Thuringe, Sarah Roy est cinquième de la première étape. Amanda Spratt prend la bonne échappée sur la deuxième étape et finit deuxième un seconde derrière Eugenia Bujak. Sur le contre-la-montre de la troisième étape, Emma Johansson se classe sixième. L'après-midi, Gracie Elvin part seule à soixante kilomètres de l'arrivée et s'impose. Emma Johansson règle le peloton derrière l'Australienne. Elle est alors quatrième du classement général. Elle est deuxième du sprint le lendemain ce qui lui donne des bonifications. Chloe Mcconville part en échappée lors de cinquième étape et se classe troisième du sprint. Amanda Spratt trouve également l'ouverture le lendemain et termine deuxième derrière sa compagnonne d'échappée Katie Hall. Elle remonte ainsi au classement général. Le matin de la dernière étape très vallonnée, Emma Johansson et Amanda Spratt comptent respectivement trente et trente-deux secondes de retard sur Lisa Brennauer au classement général. Elles les attaques et parviennent à se détacher avec Lauren Stephens et Karol-Ann Canuel. Emma Johansson accélère encore dans le final pour distancer Stephens, seule la Canadienne la suit et avant de la battre au sprint. La Suédoise remporte le Tour de Thuringe, Amanda Spratt est quatrième. Par ailleurs, la Suédoise gagne le classement par points, Orica-AIS est la meilleure équipe au temps[24]. Emma Johansson termine ensuite septième au sprint de La Course by Le Tour de France[25].

Août[modifier | modifier le code]

Au Tour de Bochum, Lizzie Williams est la mieux classée de l'équipe à la neuvième place du sprint[26].

Lors du Tour de Norvège, Amanda Spratt suit l'attaque de Megan Guarnier à cinquante kilomètres de l'arrivée durant la première étape. Elle est battue par l'Américaine au sprint. Valentina Scandolara est la plus rapide du groupe de poursuivantes. Au terme de l'épreuve, Amanda Spratt est troisième du classement général, Valentina Scandolara quatrième[27].

Sur la course en ligne l'Open de Suède Vårgårda, Emma Johansson produit plusieurs accélérations mais ne parvient pas à se détacher. Elle termine huitième du sprint. En sélection nationale, Rachel Neylan gagne la troisième étape puis le classement général du Trophée d'Or. Au Grand-Prix de Plouay, la Suédoise suit les meilleures et se classe deuxième du sprint, battue par Lizzie Armitstead[28].

Septembre[modifier | modifier le code]

En septembre, à l'Holland Ladies Tour, Katrin Garfoot est sixième du contre-la-montre individuel de la quatrième étape[29]. Au même moment, Valentina Scandolara s'impose sur la quatrième étape du Tour de l'Ardèche. Au Tour de Belgique, Emma Johansson termine troisième de la deuxième étape et devient deuxième du classement général une seconde derrière Anna Plichta. Elle est deuxième le lendemain et prend ainsi la tête du classement général. Lors de la dernière étape, elle doit revenir plusieurs fois sur Anna van der Breggen et termine quatrième du sprint ce qui lui permet de s'imposer sur l'épreuve[30].

Aux championnats du monde, la formation termine septième du contre-la-montre par équipes. La composition de l'équipe est : Gracie Elvin, Katrin Garfoot, Sarah Roy, Amanda Spratt, Macey Stewart et Lizzie Williams. Katrin Garfoot et Emma Johansson participent ensuite aux contre-la-montre individuel des championnats du monde. La première y réalise le quatrième temps alors qu'elle ne fait pas partie des favorites[31]. Sur l'épreuve en ligne, Valentina Scandolara, Rachel Neylan, Lizzie Williams Amanda Spratt et Gracie Elvin prennent le départ. L'Italienne et Rachel Neylan font partie du groupe d'échappée qui compte jusqu'à une minute d'avance sur le peloton en milieu de course. Dans le dernier tour, Lauren Kitchen attaque avec Valentina Scandolara. Elles sont reprises par le peloton au pied de la première des trois ascensions qui ponctuent la fin du circuit. Dans la dernière ascension, Emma Johansson suit Lizzie Armitstead avant de finir cinquième du sprint[31].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Victoires[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[32]
13 février Championnat d'Océanie du contre-la-montre Drapeau de l'Australie Australie 0 Drapeau : Australie Katrin Garfoot
20 février 3e étape du Tour de Nouvelle-Zélande Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 32.2 Drapeau : Australie Katrin Garfoot
31 mai Gooik-Geraardsbergen-Gooik Drapeau de la Belgique Belgique 21.1 Drapeau : Australie Gracie Elvin
9 juin Durango-Durango Emakumeen Saria Drapeau de l'Espagne Espagne 41.2 Drapeau : Suède Emma Johansson
12 juin 2e étape de l'Emakumeen Euskal Bira Drapeau de l'Espagne Espagne 12.1 Drapeau : Suède Emma Johansson
14 juin 4e étape de l'Emakumeen Euskal Bira Drapeau de l'Espagne Espagne 12.1 Drapeau : Suède Emma Johansson
20 juin Tour du Trentin international féminin Drapeau de l'Italie Italie 11.1 Drapeau : Australie Amanda Spratt
24 juin Championnat de Suède du contre-la-montre Drapeau de la Suède Suède 9CN Drapeau : Suède Emma Johansson
27 juin Championnat de Suède sur route Drapeau de la Suède Suède 9CN Drapeau : Suède Emma Johansson
19 juillet 3e étape secteur b du Tour de Thuringe Drapeau de l'Allemagne Allemagne 12.1 Drapeau : Australie Gracie Elvin
23 juillet Tour de Thuringe Drapeau de l'Allemagne Allemagne 12.1 Drapeau : Suède Emma Johansson
24 août 3e étape du Trophée d'Or Drapeau de la France France 32.2 Drapeau : Australie Rachel Neylan[33]
26 août Trophée d'Or Drapeau de la France France 32.2 Drapeau : Australie Rachel Neylan[33]
4 septembre 4e étape du Tour de l'Ardèche Drapeau de la France France 32.2 Drapeau : Italie Valentina Scandolara
11 septembre Tour de Belgique Drapeau de la Belgique Belgique 32.2 Drapeau : Suède Emma Johansson

Sur piste[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[32]
17 janvier Poursuite par équipes de Cali Drapeau de la Colombie Colombie 0CDM Drapeau : Australie Macey Stewart, Alexandra Manly
30 janvier Championnat d'Australie de poursuite par équipes Drapeau de l'Australie Australie 9CN Drapeau : Australie Macey Stewart
19 février Championnat du monde de poursuite par équipes Drapeau de la France France 0CM Drapeau : Australie Melissa Hoskins

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Résultats dans les épreuves de coupe du monde[34]
Date # Course Meilleure classée Classement
14 mars 1 Tour de Drenthe Drapeau : Suède Emma Johansson 8e
29 mars 2 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio Drapeau : Italie Valentina Scandolara 14e
5 avril 3 Tour des Flandres Drapeau : Suède Emma Johansson 13e
22 avril 4 Flèche wallonne Drapeau : Suède Emma Johansson 10e
17 mai 5 Tour de l'île de Chongming - -
7 juin 6 Philadelphia Cycling Classic - -
2 août 7 Tour de Bochum Drapeau : Australie Lizzie Williams 9e
21 août 8 Open de Suède Vårgårda TTT Orica-AIS 8e
23 août 9 Open de Suède Vårgårda Drapeau : Suède Emma Johansson 8e
29 août 10 GP de Plouay-Bretagne Drapeau : Suède Emma Johansson 2e

Emma Johansson est douzième du classement général de la Coupe du monde. La formation est sixième au classement par équipes.

Grand tour[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Rachel Neylan (32e)
Accessits pas de victoire d'étape

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Classement UCI des coureuses de l'équipe[34]
Rang Coureur Points
4 Drapeau : Suède Emma Johansson 928
27 Drapeau : Australie Katrin Garfoot 317,92
36 Drapeau : Australie Amanda Spratt 228,75
42 Drapeau : Italie Valentina Scandolara 194
50 Drapeau : Australie Lizzie Williams 163,25
66 Drapeau : Australie Gracie Elvin 127,25
81 Drapeau : Australie Rachel Neylan 98,67
370 Drapeau : Australie Chloe Mcconville 8
411 Drapeau : Australie Melissa Hoskins 6,5
430 Drapeau : Australie Alexandra Manly 5,17
464 Drapeau : Pays-Bas Loes Gunnewijk 5
468 Drapeau : Australie Sarah Roy 5

Orica-AIS est sixième au classement par équipes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Partners », sur Site officiel (consulté le 22 décembre 2014)
  2. (en) « Orica-Greenedge announce 2015 roster », sur cycling news (consulté le 24 janvier 2016)
  3. a et b « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  4. (en) « Ladies Tour of Qatar 2015 », sur cycling news (consulté le 1er mars 2015)
  5. « Blaak, pavée de bonnes intentions sur le Samyn! », sur le dérailleur (consulté le 6 mars 2015)
  6. (en) « Bronzini wins Drentse 8 », sur cycling news (consulté le 14 mars 2015)
  7. (en) « Guarnier wins Strade Bianche 2015 », sur cycling news (consulté le 14 mars 2015)
  8. (en) « Kirsten Wild wins crash-marred sprint finale at Novilon Eurocup », sur cycling tips (consulté le 30 mars 2015)
  9. « Trophée Alfredo Binda, Lizzie Armitstead devant Pauline Ferrand Prevot ! », sur lederailleur.fr (consulté le 22 avril 2015)
  10. (en) « Emma Johansson rides Tour of Flanders three weeks after breaking collarbone », sur cycling weekly (consulté le 22 avril 2015)
  11. (en) « Longo Borghini wins Tour of Flanders World Cup », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  12. (en) « Van der Breggen tops Energiewacht Tour prologue », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  13. (en) « Anna van der Breggen wins La Flèche Wallonne Féminine », sur cycling news (consulté le 22 avril 2015)
  14. « Festival Elsy Jacobs - Et. 1 : Classement », sur direct velo (consulté le 2 mai 2015)
  15. « Le doublé pour Anna Van Der Breggen au Luxembourg », sur le dérailleur (consulté le 4 mai 2015)
  16. (en) « Johansson wins Durango-Durango », sur cycling news (consulté le 15 juin 2015)
  17. (en) « Euskal Emakumeen Bira: Guarnier wins stage 1 in Arrasate », sur cycling news (consulté le 11 juin 2015)
  18. « Emakumeen Euskal Bira : l’étape pour Emma Johansson, la victoire finale pour Katarzyna Niewiadoma », sur le dérailleur (consulté le 15 juin 2015)
  19. (en) « Elvin wins breakaway sprint at Gooik-Geraardsbergen-Gooik », sur cycling news (consulté le 24 janvier 2016)
  20. (en) « Spratt races to solo win in Giro del Trentino Alto Adige – Sud Tirol », sur Cycling.org (consulté le 24 janvier 2016)
  21. (en) « Johansson sweeps Swedish road championships », sur cycling news (consulté le 24 janvier 2016)
  22. (en) « Giro Rosa: Challenging course set to test world-class field », sur cycling news (consulté le 5 octobre 2015)
  23. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2015)
  24. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  25. « La Course pour Anna Van der Breggen ! », sur le dérailleur (consulté le 31 juillet 2015)
  26. (en) « Sparkassen Giro World Cup », sur cycling news (consulté le 5 août 2015)
  27. (en) « Ladies Tour of Norway: Guarnier wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 22 août 2015)
  28. (en) « Armitstead wins GP de Plouay World Cup », sur cycling news (consulté le 30 août 2015)
  29. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ladies Tour opener », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  30. (en) « Dideriksen wins Lotto Belgium Tour stage 2 », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  31. a et b (en) « Armitstead wins women's World Championship road race », sur cycling news (consulté le 27 septembre 2015)
  32. a et b « Orica - Ais 2015 », sur Site du cyclisme (consulté le 19 janvier 2016)
  33. a et b En sélection nationale australienne
  34. a et b « Ranking - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 30 août 2014)