Saison 2015 de l'équipe cycliste Bigla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bigla 2015
Généralités
Code UCI
BCTVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
16Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
15
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
5e

La Saison 2015 de l'équipe Bigla est la deuxième de la formation depuis son retour au niveau professionnel en 2014. L'effectif de la formation est fortement renouvelé. Le recrutement est ambitieux. Parmi les recrues, on compte la sprinteuse américaine Shelley Olds, numéro neuf mondial en 2014 ; la Néerlandaise Annemiek van Vleuten, vainqueur de la Coupe du monde 2011 et spécialiste du contre-la-montre ; et la grimpeuse et championne sud-africaine Ashleigh Moolman. La championne des Pays-Bas Iris Slappendel, ainsi que la Canadienne Joëlle Numainville rejoignent également le groupe. Annemiek van Vleuten réalise un bon début de saison en se classant deuxième de la Flèche wallonne et quatrième du Tour des Flandres. Elle gagne également trois prologues durant la saison. Shelley Olds termine quatrième des manches de Coupe du monde du Tour de l'île de Chongming et de la Philadelphia Cycling Classic. Elle quitte cependant l'équipe fin juin. Ashleigh Moolman réalise sa meilleure saison : elle est troisième de l'Emakumeen Bira, quatrième du Tour d'Italie et de la Flèche wallonne, championne d'Afrique et d'Afrique du Sud aussi bien sur route qu'en contre-la-montre. Elle termine la saison à la sixième place mondiale. L'équipe est cinquième du classement UCI et quatrième de la Coupe du monde.

L'équipe au Samyn des Dames.

Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Partenaires et matériel de l'équipe[modifier | modifier le code]

Voiture de l'équipe en 2015

Le partenaire principal de l'équipe est l'entreprise de meubles de bureau et d’établissements de santé/hôpitaux Bigla[1]. Les cycles sont fournis par Cervélo[2]. Ils sont équipés avec du matériel Rotor, K-Edge, 3T, des pédales Speedplay, des pneus Vittoria et des roulements Ceramicspeed. Les produits d'entretiens cycliste sont fournis par Dynamic. Les vêtements sont livrés par Castelli, les casques par Kask, les véhicules par Škoda et Steiner's Wohnmobile Konolfingen, l'alimentation par Nutrixxion et les home-trainers par Tacx. Les autres partenaires sont : Playitas Resort, Silka, Sportfoto.nl, Studioschenker et Crossklinik[3].

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

Annemiek van Vleuten rejoint l'équipe

L'effectif de l'équipe est fortement renouvelé. Le recrutement est ambitieux. Parmi les recrues, on compte la sprinteuse américaine Shelley Olds, numéro neuf mondial en 2014 ; la Néerlandaise Annemiek van Vleuten, vainqueur de la Coupe du monde 2011 et spécialiste du contre-la-montre ; et la grimpeuse et championne sud-africaine Ashleigh Moolman. La championne des Pays-Bas Iris Slappendel, ainsi que la Canadienne Joëlle Numainville rejoignent également le groupe. Les autres nouveaux membres sont Caroline Baur, Lisa Klein, Clara Koppenburg, Sharon Laws, Doris Schweizer et Sandra Weiss. Desiree Ehrler, Elke Gebhardt, Jacqueline Hahn, Katarína Hranaiová, Taryn Heather, Joanne Hogan et Martina Zwick quittent quant à elles l'équipe.

Arrivées Équipe 2014
Drapeau : Suisse Caroline Baur
Drapeau : Allemagne Lisa Klein
Drapeau : Allemagne Clara Koppenburg
Drapeau : Royaume-Uni Sharon Laws UnitedHealthcare
Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman-Pasio Hitec Products
Drapeau : Canada Joëlle Numainville Lotto Belisol
Drapeau : États-Unis Shelley Olds Alé Cipollini
Drapeau : Suisse Doris Schweizer Astana BePink Womens
Drapeau : Pays-Bas Iris Slappendel Rabo Liv Women
Drapeau : États-Unis Carmen Small[4] libre
Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten Rabo Liv Women
Drapeau : Suisse Sandra Weiss BH-Cycling-Team
Départs Équipe 2015
Drapeau : Suisse Desiree Ehrler Feminine cycling team
Drapeau : Allemagne Elke Gebhardt retraite
Drapeau : Autriche Jacqueline Hahn Feminine cycling team
Drapeau : République tchèque Katarína Hranaiová
Drapeau : Australie Taryn Heather
Drapeau : Australie Joanne Hogan
Drapeau : États-Unis Shelley Olds[5] Alé Cipollini
Drapeau : Suisse Martina Zwick

Effectif et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

La sprinteuse Shelley Olds est recrutée par l'équipe
Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2014
Emilie Aubry Drapeau de la Suisse Suisse Bigla
Caroline Baur Drapeau de la Suisse Suisse
Nicole Hanselmann Drapeau de la Suisse Suisse Bigla
Lisa Klein Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Vera Koedooder Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Bigla
Clara Koppenburg Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Sharon Laws Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni UnitedHealthcare
Lotta Lepistö Drapeau de la Finlande Finlande Bigla
Ashleigh Moolman-Pasio Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud Hitec Products
Joëlle Numainville Drapeau du Canada Canada Lotto Belisol
Shelley Olds Drapeau des États-Unis États-Unis Alé Cipollini
Doris Schweizer Drapeau de la Suisse Suisse Astana BePink Womens
Iris Slappendel Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabo Liv Women
Carmen Small[4] Drapeau des États-Unis États-Unis Libre
Annemiek van Vleuten Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabo Liv Women
Sandra Weiss Drapeau de la Suisse Suisse BH-Cycling-Team

Encadrement[modifier | modifier le code]

En 2015, l'équipe est gérée par la structure CUAG SPORTS AG après le retrait d'Emil R. Zimmermann[6]. Le directeur sportif de l'équipe est Manel Lacambra, son adjoints est Thomas Campana. Ce dernier représente également l'équipe auprès de l'UCI[7]. En milieu de saison, le départ de Manel Lacambra est annoncé[8].

Mi-novembre 2018, parait dans le journal néerlandais Volkskrant un article dans lequel Iris Slappendel, Carmen Small, Vera Koedooder et Doris Schweizer, jointes ultérieurement par Annemiek van Vleuten, accusent conjointement le directeur sportif de l'équipe Thomas Campana de : d'humiliations publiques notamment à propos du poids des coureuses, punir de manière arbitraire certaines coureuses si elles n'ont pas été accommodantes avec lui en les privant de courses, de ne pas distribuer les primes de courses, de manière générale de pression psychologique et de les mettre en danger en les faisant courir alors qu'elles étaient à l'évidence malade. Doris Schweizer rapporte ainsi qu'en 2015, lors du Tour d'Italie, elle heurte un mur. Elle souffre alors de visions et d'étourdissements. Thomas Campana l'aurait alors tourné à la dérision et Doris Schweizer fut forcée de prendre le départ de l'étape suivante. Elle a souffert des séquelles de cet événement durant deux ans. Thomas Campana n'a pas clairement répondu à ces accusations. En 2016, dix coureuses et membres de l'équipe souhaitent porter l'affaire devant le comité d'éthique de l'UCI. Cependant, ils renoncent après avoir découvert que la procédure n'est pas anonyme[9],[10].

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Janvier-février[modifier | modifier le code]

L'équipe débute la saison sur route au Tour du Qatar. Shelley Olds finit cinquième de la première étape qui se finit au sprint. Elle prend ensuite la deuxième place de la troisième étape[11].

Au même moment, Ashleigh Moolman-Pasop défend avec succès ses titres de championne d'Afrique du Sud et d'Afrique aussi sur route qu'en contre-la-montre[12].

Mars[modifier | modifier le code]

Sur le Samyn des Dames, Ashleigh Moolman fait partie du peloton de tête qui se dispute la victoire au sprint. Elle termine sixième[13]. Lors de la première édition des Strade Bianche, un groupe de leaders se détache au bout de 58 km. Il se scinde en deux dans les derniers secteurs en terre. Les cinq coureuses à l'avant sont : Megan Guarnier, Elizabeth Armitstead, Elisa Longo Borghini, Anna van der Breggen et Ashleigh Moolman-Pasio. Profitant de la supériorité numérique de l'équipe, l'Américaine attaque dans le final et s'impose en solitaire. Moolman-Pasio est troisième du groupe de poursuite[14]. Au Drentse 8 van Dwingeloo, Annemiek van Vleuten prend la bonne échappée de huit coureuses qui part à l'arrivée sur le petit circuit. Elle termine troisième du sprint[15]. Au Tour de Drenthe, Annemiek van Vleuten se classe treizième[16]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, les membres de l'équipe ne parviennent pas à suivre les meilleures qui forment un groupe de six. Annemiek van Vleuten gagne le sprint du groupe des poursuivantes et est donc septième, Ashleigh Moolman-Pasio est dixième[17].

Avril[modifier | modifier le code]

Joëlle Numainville devient championne du Canada sur route

Au Tour des Flandres, Annemiek van Vleuten s'échappe en solitaire à une trentaine de kilomètres de l'arrivée mais est reprise. Elle finit quatrième[18]. Shelley Olds se classe deuxième au sprint du circuit de Borsele derrière Kirsten Wild[19]. À la Flèche wallonne, elle s'échappe avec Roxane Knetemann à vingt-cinq kilomètres de l'arrivée. Elles sont rejointes et dépassées par Anna van der Breggen à quatre kilomètres du but. Annemiek van Vleuten se classe deuxième et se montre très satisfaite. Ashleigh Moolman est quatrième[20].

Mai[modifier | modifier le code]

Au Festival luxembourgeois du cyclisme féminin Elsy Jacobs, Annemiek van Vleuten est deuxième du contre-la-montre inaugural pour deux secondes derrière Anna van der Breggen[21]. Elle conserve cette place jusqu'à la fin de l'épreuve[22].

En Asie, lors du Tour de l'île de Chongming, Shelley Olds se classe quatrième du sprint[23].

Juin[modifier | modifier le code]

À la Philadelphia Cycling Classic, Shelley Olds termine quatrième du sprint en côte[24].

À l'Emakumeen Bira, Annemiek van Vleuten remporte le prologue. Le lendemain, une échappée de leader part rapidement avec Emma Johansson, Ashleigh Moolman, Katarzyna Niewiadoma, Tetiana Riabchenko et Anna Sanchis. Les quatre premières se disputent la victoire au sprint. La Sud-Africaine est troisième[25].

Sur les championnats nationaux, Lotta Lepistö remporte à la fois la course en ligne et le contre-la-montre en Finlande. Au Canada, Joëlle Numainville est quatrième du contre-la-montre puis gagne l'épreuve en ligne au sprint en passant le dernier virage en tête et en résistant au retour de Leah Kirchmann[26]. En Suisse, Doris Schweizer s'impose facilement sur le contre-la-montre[27].

Fin juin, Shelley Olds et Manel Lacambra quittent l'équipe[8].

Juillet-août[modifier | modifier le code]

Lotta Lepistö remporte la quatrième étape du Tour de Thuringe

Au Tour d'Italie, Annemiek van Vleuten remporte le prologue. Elle perd cependant son maillot rose le lendemain au profit de Lucinda Brand. Le lendemain, Ashleigh Moolman suit le groupe de leaders et termine troisième. Elle est ensuite cinquième de la cinquième étape puis troisième des sixième et septième étapes à chaque fois battue au sprint par Megan Guarnier. Elle se classe troisième du contre-la-montre de la huitième étape, mais passe de la deuxième à la troisième place du classement général, Megan Guarnier et Anna van der Breggen l'ayant devancée. Sur la dernière étape qui est une arrivée au sommet, elle est cinquième et perd de nouveau une place au classement général. Elle est donc quatrième du Tour d'Italie[28].

Lors du Tour de Thuringe, Lotta Lepistö est deuxième de la première étape derrière Lisa Brennauer. Elle est cinquième du contre-la-montre de la troisième étape secteur a. L'après-midi, elle se classe septième, puis remporte la quatrième étape au sprint. Elle s'empare alors du maillot de leader du classement par points. Elle remonte alors à la troisième place du classement général. Elle termine cinquième de la sixième étape mais perd son maillot. Elle ne peut suivre le rythme sur la dernière étape et termine finalement septième de l'épreuve[29].

Fin juillet, sur La Course by Le Tour de France, Lotta Lepistö se classe cinquième[30].

Lors d'un stage en août, Annemiek van Vleuten est percutée par une voiture est admise à l'hôpital avec trois côtes et une clavicule cassées et un pneumothorax[31].

À la fin du mois d'août, la formation termine quatrième du contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, comptant pour la Coupe du Monde. Sur la course en ligne éponyme, Ashleigh Moolman-Pasio se classe onzième.

Septembre[modifier | modifier le code]

Équipe lors du Tour de Thuringe

En septembre, sur l'Holland Ladies Tour, Carmen Small est septième du sprint de la première étape. Sur le contre-la-montre, Annemiek van Vleuten finit huitième[32]. Au Tour de Toscane, elle gagne le prologue avec six secondes d'avance sur la deuxième Valentina Scandolara. Elle est quatrième de la dernière étape et finit troisième du classement général de l'épreuve.

Bigla ne prend pas le départ du championnat du monde contre-la-montre par équipes. Sur le contre-la-montre individuel, Carmel Small se classe quatorzième. Dans la course en ligne, Joëlle Numainville est onzième, Ashleigh Moolman-Pasio quatorzième.

Octobre[modifier | modifier le code]

En octobre, Ashleigh Moolman-Pasio termine deuxième du Tour d'Émilie. L'équipe court ensuite en Afrique du Sud au 94.7 Cycle Challenge. Ashleigh Moolman-Pasio chute en début d'épreuve mais parvient à remonter sur son vélo. Elle attaque dans l'ultime ascension de l'épreuve pour gagner en solitaire[33].

Victoires[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[34]
5 février Championnat d'Afrique du Sud du contre-la-montre Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 9CN Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman
7 février Championnat d'Afrique du Sud sur route Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 9CN Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman
9 février Championnat d'Afrique du contre-la-montre par équipes 9 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman[35]
11 février Championnat d'Afrique du contre-la-montre 9 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman[35]
13 février Championnat d'Afrique sur route 9 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman[35]
7 juin 3e étape des Auensteiner-Radsporttage Drapeau de l'Allemagne Allemagne 12.2 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman
7 juin Auensteiner-Radsporttage Drapeau de l'Allemagne Allemagne 12.2 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman
10 juin Prologue de l'Emakumeen Bira Drapeau de l'Espagne Espagne 12.1 Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten
24 juin Championnats de Suisse du contre-la-montre Drapeau de la Suisse Suisse 9CN Drapeau : Suisse Doris Schweizer
26 juin Championnats de Finlande du contre-la-montre Drapeau de la Finlande Finlande 9CN Drapeau : Finlande Lotta Lepistö
27 juin Championnats de Finlande sur route Drapeau de la Finlande Finlande 9CN Drapeau : Finlande Lotta Lepistö
28 juin Championnats du Canada sur route Drapeau du Canada Canada 9CN Drapeau : Canada Joëlle Numainville
3 juillet Prologue du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 12.1 Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten
20 juillet 4e étape du Tour de Thuringe Drapeau de l'Allemagne Allemagne 12.1 Drapeau : Finlande Lotta Lepistö
11 septembre Prologue du Tour de Toscane féminin-Mémorial Michela Fanini Drapeau de l'Italie Italie 12.1 Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten
15 novembre 94.7 Cycle Challenge Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 21.1 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Résultats dans les épreuves de coupe du monde[36]
Date # Course Meilleure classée Classement
14 mars 1 Tour de Drenthe Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten 13e
29 mars 2 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten 7e
5 avril 3 Tour des Flandres Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten 4e
22 avril 4 Flèche wallonne Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten 2e
17 mai 5 Tour de l'île de Chongming Drapeau : États-Unis Shelley Olds 4e
7 juin 6 Philadelphia Cycling Classic Drapeau : États-Unis Shelley Olds 4e
2 août 7 Tour de Bochum Drapeau : Finlande Lotta Lepistö 4e
21 août 8 Open de Suède Vårgårda TTT Bigla 4e
23 août 9 Open de Suède Vårgårda Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman 11e
29 août 10 GP de Plouay-Bretagne Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman 4e

Ashleigh Moolman est neuvième du classement général de la Coupe du monde. La formation est quatrième au classement par équipes[36].

Grand tour[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Ashleigh Moolman (4e)
Accessits pas de victoire d'étape

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Classement UCI des coureuses de l'équipe
Rang Coureuse Points
6 Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman 764,17
17 Drapeau : Pays-Bas Annemiek van Vleuten 473
29 Drapeau : Finlande Lotta Lepistö 293
34 Drapeau : Canada Joëlle Numainville 244,5
45 Drapeau : États-Unis Carmen Small 180,5
145 Drapeau : Suisse Doris Schweizer 41,5
212 Drapeau : Pays-Bas Iris Slappendel 21
217 Drapeau : Pays-Bas Vera Koedooder 20,5
368 Drapeau : Royaume-Uni Sharon Laws 8
486 Drapeau : Allemagne Clara Koppenburg 4
503 Drapeau : Suisse Émilie Aubry 3

Bigla est cinquième au classement par équipes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L’équipe cycliste Bigla représente BMC lors des épreuves féminines sur route », sur Bmc (consulté le 23 décembre 2014)
  2. (en) « Bigla and Cervélo confirm partnership for 2015 », sur cycling tipps (consulté le 22 décembre 2015)
  3. (en) « Partners », sur Site officiel (consulté le 22 décembre 2015)
  4. a et b À partir du 29 juin
  5. Fin juin
  6. (en) « It is time to say goodbye... », sur Site officiel (consulté le 23 décembre 2014)
  7. « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  8. a et b (en) « Manel Lacambra and Shelley Olds leave BPCT », sur Site officiel (consulté le 25 juin 2015)
  9. (en) « Cervelo-Bigla owner accused of bullying, fat shaming, and abusing female riders », sur cycling news (consulté le 25 décembre 2018)
  10. (en) « Moolman-Pasio responds to abuse accusations against Cervelo-Bigla owner », sur cycling news (consulté le 25 décembre 2018)
  11. (en) « Ladies Tour of Qatar 2015 », sur cycling news (consulté le 1er mars 2015)
  12. (en) « Clean sweep at African Champs for Moolman Pasio », sur Super sport (consulté le 23 décembre 2015)
  13. « Blaak, pavée de bonnes intentions sur le Samyn! », sur le dérailleur (consulté le 6 mars 2015)
  14. (en) « Guarnier wins Strade Bianche 2015 », sur cycling news (consulté le 14 mars 2015)
  15. (en) « Bronzini wins Drentse 8 », sur cycling news (consulté le 14 mars 2015)
  16. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 15 mars 2015)
  17. « Trophée Alfredo Binda, Lizzie Armitstead devant Pauline Ferrand Prevot ! », sur lederailleur.fr (consulté le 22 avril 2015)
  18. (en) « Longo Borghini wins Tour of Flanders World Cup », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  19. (nl) « Kirsten Wild zegeviert in EPZ Omloop van Borsele », sur wielerflits (consulté le 26 avril 2015)
  20. (en) « Anna van der Breggen wins La Flèche Wallonne Féminine », sur cycling news (consulté le 22 avril 2015)
  21. « Festival Elsy Jacobs - Et. 1 : Classement », sur direct velo (consulté le 2 mai 2015)
  22. « Le doublé pour Anna Van Der Breggen au Luxembourg », sur le dérailleur (consulté le 4 mai 2015)
  23. (en) « Bronzini wins Chongming Island World Cup », sur cycling news (consulté le 13 décembre 2015)
  24. (en) « Philadelphia World Cup: Armitstead wins ahead of Longo Borghini », sur cycling news (consulté le 23 décembre 2015)
  25. (en) « Euskal Emakumeen Bira: Guarnier wins stage 1 in Arrasate », sur cycling news (consulté le 11 juin 2015)
  26. (en) « Canuel secures Canadian time trial title », sur cycling news (consulté le 30 juin 2015)
  27. (de) « Rad-Schweizer Meisterschaft im Einzel-Zeitfahren in Chalet à Gobet - Erste Zeitfahrer SM-Titel für Silvan Dillier und Doris Schweizer », sur Radsport.ch (consulté le 23 décembre 2015)
  28. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2015)
  29. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  30. « La Course pour Anna Van der Breggen ! », sur le dérailleur (consulté le 31 juillet 2015)
  31. (en) Hit by a car while training, Annemiek van Vleuten suffers multiple fractures and collapsed lung sur cyclingtips.com.au
  32. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ladies Tour opener », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  33. « 94.7 Cycle Challenge - Moolman-Pasio : "J'étais choquée" », sur cyclismactu (consulté le 23 décembre 2015)
  34. « Bigla Pro Cycling Team 2015 », sur siteducyclisme.net (consulté le 29 novembre 2015)
  35. a b et c En sélection sud-africaine
  36. a et b (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2014 », sur UCI (consulté le 12 septembre 2014)