Saison 1991-1992 du Nîmes Olympique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 1991-1992 du Nîmes Olympique
Généralités
Couleurs Rouge et blanc
Stade Stade des Costières
(29 163 places)
Président Drapeau : France Michel Mézy
Entraîneur Drapeau : France Daniel Roméo
Drapeau : France René Girard
Résultats
Championnat Quinzième
32 points (9V, 14N, 15D)
31 buts pour, 50 buts contre
Coupe de France Seizième de finale
Éliminé par FC Pau (3-3)
Meilleur buteur Drapeau : Argentine José Luis Cuciuffo (7)

La saison 1991-1992 du Nîmes Olympique voit le club disputer la cinquante-quatrième édition du Championnat de France de football, championnat auquel le club participe pour la trente-deuxième fois de son histoire, ceci après avoir terminé vice-champion de Division 2 à l'issue de la saison 1990-1991. Cette saison marque ainsi le retour du club en première division, sept ans après l'avoir quittée.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Transferts[modifier | modifier le code]

Préparation d'avant-saison[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

Classement final et statistiques[modifier | modifier le code]

Le Nîmes Olympique termine ainsi le championnat à la quinzième place avec 9 victoires, 14 matchs nuls et quinze défaites. Une victoire rapportant deux points et un match nul un point, le club totalise 32 points soit quatre de plus que le premier reléguable du classement, l'AS Cannes. Les Nîmois ont la dix-septième attaque du championnat avec 31 buts marqués[1] à égalité avec le LOSC Lille, et la dix-septième défense avec 50 buts encaissés[2] à égalité avec le FC Sochaux-Montbéliard. Le Nîmes Olympique est l'avant-dernière meilleure formation à domicile (19 points[3]) et la dixième à l'extérieur (13 points[4]). Sur un total de 38 journées de championnat, le Nîmes Olympique est reléguable au classement à une seule reprise, lors de la septième journée.

Nîmes est ainsi maintenu en première division pour la saison suivante. L'Olympique de Marseille, étant champion de France au terme de la compétition, est qualifié pour la Ligue des champions 1992-1993. L'AS Monaco, le Paris Saint-Germain et l'AJ Auxerre, respectivement deuxième, troisième et quatrième, obtiennent leur qualification pour disputer la Coupe UEFA 1992-1993. En raison de sa victoire dans la seule demi-finale disputée en Coupe de France lors de cette saison, la FFF inscrit comme représentant français en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1992-1993, l'AS Monaco. Le club monégasque participant donc à cette compétition, la place vacante en Coupe UEFA est ainsi récupérée par le SM Caen, cinquième du championnat. Les deux clubs relégués en Division 2 1992-1993 sont l'AS Cannes et l'AS Nancy-Lorraine.

Extrait du classement de Division 1 1991-1992

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
15 Nîmes Olympique 32 38 9 14 15 31 50 -19
16 Olympique lyonnais 31 38 10 11 17 25 39 -14
17 FC Sochaux 31 38 9 13 16 35 50 -15
18 Stade rennais 29 38 6 17 15 25 42 -17
19 AS Cannes 28 38 8 12 18 34 48 -14
20 AS Nancy-Lorraine 28 38 10 8 20 43 67 -24

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Matchs officiels de la saison[modifier | modifier le code]

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Structure juridique et organigramme[modifier | modifier le code]

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Affluence et couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Affluence[modifier | modifier le code]

L'affluence moyenne du club à domicile est de 12 240 spectateurs[5]. Il s'agit de la sixième meilleur affluence du championnat, loin derrière l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain qui sont suivis à domicile par une moyenne de 28 995 et 26 606 spectateurs respectivement[6]. À l'extérieur, le Nîmes Olympique est le huitième club le plus suivi du championnat avec 11 300 spectateurs[7] derrière notamment Marseille qui avec 23 147 spectateurs en moyenne loin de ses bases, est l'équipe la plus suivie du championnat[8].

Le record d'affluence de la saison à domicile du club gardois est réalisé avec la réception de l'Olympique de Marseille de l'entraîneur belge Raymond Goethals : près de 22 365 spectateurs[5] assistent à la rencontre. Les spectateurs viennent pour soutenir le Nîmes Olympique mais aussi pour voir l'équipe de Marseille, alors au sommet de sa popularité en France après avoir atteint la finale de la Coupe des clubs champions européens 1990-1991 et les huitièmes de finale de la Coupe des clubs champions européens 1991-1992.

En Coupe de France, le Nîmes Olympique ne joue aucun de ses deux matchs à domicile.

Affluence du Nîmes Olympique à domicile en championnat[5]

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes
Références
  1. « Classement de l'attaque 1991-1992 », sur lfp.fr (consulté le 20 février 2013)
  2. « Classement de la défense 1991-1992 », sur lfp.fr (consulté le 20 février 2013)
  3. « Classement Domicile 1991-1992 », sur lfp.fr (consulté le 20 février 2013)
  4. « Classement Extérieur 1991-1992 », sur lfp.fr (consulté le 20 février 2013)
  5. a, b et c « Affluence du Nîmes Olympique en 1991-1992 », sur stades-spectateurs.com (consulté le 18 février 2013)
  6. « Affluences spectateurs championnat de France 1991-1992 », sur stades-spectateurs.com (consulté le 18 février 2013)
  7. « Affluences de spectateurs 1991-1992 - Nîmes Olympique à l'extérieur », sur stades-spectateurs.com (consulté le 18 février 2013)
  8. « Affluences de spectateurs 1991-1992 - Olympique de Marseille à l'extérieur », sur stades-spectateurs.com (consulté le 18 février 2013)
Feuilles de matchs

Navigation[modifier | modifier le code]