Saison 2013-2014 du Nîmes Olympique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2013-2014 du Nîmes Olympique
Généralités
Couleurs Rouge et blanc
Stade Stade des Costières
(18 482 places)
Président Drapeau : France Jean-Louis Gazeau puis
Drapeau : France Jean-Marc Conrad
Entraîneur Drapeau : France Victor Zvunka puis
Drapeau : France René Marsiglia
Résultats
Championnat 15e
44 points (10V, 14N, 14D)
(49 buts pour, 54 buts contre)
Coupe de France 7e tour
Éliminé par le Dijon FCO (2-1)
Coupe de la Ligue 2e tour
Éliminé par l'ES Troyes (1-2)
Meilleur buteur Drapeau : France Samir Benmeziane (13)
Meilleur passeur Drapeau : Bénin Mouritala Ola Ogounbiyi (4)

Chronologie

La saison 2013-2014 du Nîmes Olympique voit le club disputer la soixante-quinzième édition du Championnat de France de football de Ligue 2, championnat auquel le club participe pour la vingt-neuvième fois de son histoire.

L'équipe est dirigée pour la deuxième saison consécutive par Victor Zvunka qui occupe le poste d'entraîneur depuis juin 2012, tandis que le club est présidé par Jean-Louis Gazeau depuis 2002. L'objectif déclaré en début de saison est d'obtenir une meilleure place que la saison précédente.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Le Nîmes Olympique débute la saison après avoir fini la saison précédente à la huitième place[1] et ayant lutter jusque dans les dernières journées pour obtenir une montée en Ligue 1[2]. En effet, le club gardois était sixième au classement à quatre journées avant la fin du championnat et à trois points du troisième, l'En Avant de Guingamp[3].

L'entraîneur Victor Zvunka est confirmé à son poste par le président. Le budget du club est de 9,3 millions d'euros[4], il est donc quasiment équivalent à celui de l'année dernière (9,1 millions d'euros[5]).

L'option d'achat du havrais Riad Nouri, en prêt à Nîmes la saison précédente, est levée à la fin de la saison. Il est donc transféré au Nîmes Olympique pour la somme de 150 000 € et y signe un contrat de deux saisons[6]. En prêt depuis janvier 2013 au club, Jean-Alain Fanchone obtient de la part de son club l'Udinese Calcio la possibilité d'évoluer de nouveau avec les Crocodiles, toujours sous la forme d'un prêt[7]. Neuf joueurs sont en fin de contrat : le gardien Haidar Al-Shaïbani, les défenseurs Aurélien Boche, Vincent Carlier, Yassine Haddou, les milieux Habib Jean Baldé, Malik Hsissane, Mouritala Ola Ogounbiyi et les attaquants Seydou Koné et Wilfried Niflore. Cependant, le club ne décide de prolonger que trois de ces joueurs : en effet, seuls Aurélien Boche, Mouritala Ola Ogounbiyi et Malik Hsissane se voient offrir une prolongation de leur contrat par le Nîmes Olympique, offre qu'il acceptent[8],[9].

La première recrue est Jérémy Cordoval, latéral français en fin de contrat à l’US Créteil-Lusitanos et qui a notamment évolué à l'AS Cannes ou encore à l'ES Troyes AC, son club formateur. Il signe son premier contrat professionnel pour une durée de trois ans[10]. Le club enregistre sa seconde recrue quelques jours plus tard avec l'arrivée de l'attaquant français Samir Benmeziane, également en fin de contrat avec l'ES Uzès Pont du Gard et avec lequel il inscrit treize buts lors de la saison précédente en National. Ayant entre autres évolué à l'US Le Pontet et à l'Athlétic Club Arles-Avignon, il s'engage avec le club pour deux saisons, signant également pour la première fois en tant que professionnel[11]. D'autres joueurs plus «expérimentés» viennent compléter l'effectif nîmois : le défenseur central français Romain Sartre, laissé libre par La Berrichonne de Châteauroux, paraphe un nouveau contrat de deux années plus une année supplémentaire en option[12]. Le milieu serbe Nenad Kovačević en provenance du club de l'UT Arad (Liga II) rejoint également le Nîmes Olympique quelques jours plus tard. Ancien joueur du RC Lens et de l'Étoile rouge de Belgrade, il signe un contrat d'une année[13].

Le Nîmes Olympique reprend l'entraînement le 25 juin[7] avec deux nouveaux professionnels issus du centre de formation : le gardien Gauthier Gallon et l'attaquant Renaud Ripart qui ont signé avant la reprise pour une durée de trois ans[14].

Le club effectue son stage de préparation du 30 juin au 6 juillet à Megève[15]. Le milieu offensif gauche Richard Soumah, en provenance du Stade brestois 29, participe à ce stage. Ce dernier ne sera cependant pas conserver après sa période d'essai[16].

Le club gardois inclus dans son calendrier cinq matchs de préparation. Ces rencontres ont pour adversaires le RC Lens, le Luzenac AP, le FC Istres OP, le Toulouse FC et l'AC Ajaccio[17].

Tableau des transferts[modifier | modifier le code]

Mercato d'été Tableau des transferts du mercato d’été
Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Riad Nouri Drapeau de la France France Transfert (150 000 €) Le Havre AC Drapeau : France Ligue 2
Anthony Koura Drapeau de la France France Transfert sans indemnité Le Mans FC Drapeau : France Division Honneur
Romain Sartre Drapeau de la France France Fin de contrat LB Châteauroux Drapeau : France Ligue 2
Nenad Kovačević Drapeau de la Serbie Serbie Fin de contrat UT Arad Drapeau : Roumanie Liga II
Samir Benmeziane Drapeau de la France France Fin de contrat ES Uzès Pont du Gard Drapeau : France National
Jérémy Cordoval Drapeau de la France France Fin de contrat US Créteil-Lusitanos Drapeau : France National
Mame Ousmane Cissokho Drapeau du Sénégal Sénégal Fin de contrat FC Rouen Drapeau : France Division Honneur
Renaud Ripart Drapeau de la France France Premier contrat professionnel Nîmes Olympique B Drapeau : France CFA 2
Gauthier Gallon Drapeau de la France France Premier contrat professionnel Nîmes Olympique B Drapeau : France CFA 2
Jean-Alain Fanchone Drapeau de la France France Prêt sans option d'achat Udinese Drapeau : Italie Serie A
Symbol oppose vote.svg Départs
Nicolas Benezet Drapeau de la France France Transfert (1 500 000 €) Évian Thonon Gaillard FC Drapeau : France Ligue 1
Jean-Alain Fanchone Drapeau de la France France Fin du prêt Udinese Drapeau : Italie Serie A
Riad Nouri Drapeau de la France France Fin du prêt avec option d'achat (150 000 €) Le Havre AC Drapeau : France Ligue 2
Haidar Al-Shaïbani Drapeau du Canada Canada Fin de contrat
Yassine Haddou Drapeau du Maroc Maroc Fin de contrat Olympique de Safi Drapeau : Maroc Botola
Habib Jean Baldé Drapeau de la Guinée Guinée Fin de contrat
Vincent Carlier Drapeau de la France France Fin de contrat
Wilfried Niflore Drapeau de la France France Fin de contrat
Seydou Koné Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Fin de contrat
Moussa Sidibé Drapeau de la France France Résiliation de contrat
Romain Thibault Drapeau de la France France prêt FC Bourg-Peronnas Drapeau : France National

Préparation d'avant-saison[modifier | modifier le code]

Matchs amicaux d'avant saison
M. Rencontre
1 RC Lens 1-1 Nîmes Olympique
2 Nîmes Olympique 1-1 Luzenac AP
3 Nîmes Olympique 0-3 FC Istres OP
4 Nîmes Olympique 2-3 Toulouse FC
5 Nîmes Olympique 1-1 AC Ajaccio

Le premier match de préparation du Nîmes Olympique se déroule à Albertville le contre le Racing Club de Lens. La première occasion du match intervient à la 8e minute de jeu par l'intermédiaire de Jérôme Le Moigne d'une frappe qui s'envoler au-dessus des buts de Mathieu Michel. Les joueurs rouge et blanc ont réagi très rapidement sur un corner capté par le gardien lensois à la 9e. Mais le racing va prendre la direction des débats et multiplier les actions dangereuses sur les cages crocodiles. À la 16e une frappe de Bourigeaud qui frôle la lucarne puis à la 21e et une tentative de Bela qui passe tout près du poteau nîmois[18]. Les nordistes continues de mettre la pression sur le Nîmes Olympique malgré la blessure de Bourigeaud remplacé par Cyprien (26e). Lors de la 30e minute de cette première mi-temps, Mathieu Michel réalise une belle parade devant Nomenjanahary qui était seul au duel. La dernière occasion de ce premier acte est nîmoise avec une tête de Richard Soumah, à l'essai chez les crocos, qui passe légèrement au-dessus de la barre transversale de Riou[19]. En seconde période les lensois continuent d’asseoir leur domination sur le match et ceux malgré les nombreux changements opérés par Viktor Zvunka. Pierrick Valdivia aurait pu ouvrir le score à la 49e minute sur un corner direct mais le ballon s'écrase sur le poteau de Cyrille Merville, entré en cours de première mi-temps. C'est finalement à la 56e que Jérémie Bela ouvre le score d'une frappe croisée à ras de terre. Dans les minutes qui ont suivi le but le même Bela a failli doubler la mise d'une lourde frappe à l'entrée de la surface mais bien capté par le portier nîmois. À la 78e minute les joueurs gardois obtiennent un corner qui va permettre aux crocos d'égaliser grâce à Abdel Malik Hsissane d'un retourné acrobatique entre deux défenseurs sang et or[20]. Le premier match d'avant-saison des deux équipes se solde donc par un match nul un but partout[21].

Le dernier match de préparation du Nîmes Olympique voit les crocodiles affronter un autre pensionnaire de Ligue 1, le club de l'AC Ajaccio. Le début de match est à l'avantage des joueurs corses, cette domination va se concrétiser à la 13e minute de jeu par l'ouverture du score d'Eduardo, sur une erreur défensive d'Aurélien Boche. Eduardo se présente seul face à Cyrille Merville qu'il élimine d'un crochet puis il pousse le ballon au fond des filets. Sur cinq matchs amicaux les crocos ont toujours concédé l'ouverture du score. À la suite de cette ouverture du score les joueurs gardois se réveillent et obtiennent plusieurs occasions par l'intermédiaire de Renaud Ripart à la 14e où il bute sur Guillermo Ochoa puis à la 19e avec une reprise trop molle pour inquiéter le gardien mexicain d'Ajaccio[22]. Les Nîmois ouvrent finalement leur conteur but grâce à leur meilleur buteur de la saison passée Vincent Gragnic[23] d'une tête décroisée sur un centre de Jean-Alain Fanchone (22e). Les crocodiles continuent d'obtenir des occasions par le biais de Ripart à la 34e qui trouve une nouvelle fois Ochoa sur sa route, Gragnic croise trop sa frappe à la 42e puis un tir du gauche qui oblige le gardien de but d'Ajaccio à intervenir. Les deux équipes se séparent à la mi-temps sur le score d'un but partout[24]. Au retour des vestiaires les locaux prennent le jeu à leur compte. Malgré la possession du ballon par les crocos la seconde mi-temps est beaucoup moins rythmée que la première. Au cours cette période l'entraîneur gardois Viktor Zvunka fait entrer les deux nouvelles recrues Samir Benmeziane et Anthony Koura qui se procureront tous les deux une occasion de donner l'avantage aux languedociens. La seule véritable occasion corse du deuxième acte intervient à la 90e minute sur une frappe du droit de Paul Lasne qui termine dans les gants de Mathieu Michel qui a remplacé Merville à la 79e[25]. Le score est donc le même qu'à la mi-temps, un but partout. Les crocos terminent leur préparation sur le même score que lorsqu'ils l'ont commencée. Le Nîmes Olympique recevra aux Costières l'US Créteil pour la première journée de championnat[26].

Le bilan de la préparation des joueurs de Nîmes est de trois nuls, contre Lens, Luzenac et Ajaccio, et deux défaites, contre Istres et Toulouse. Les crocodiles ont marqué cinq buts et en ont encaissé neuf. Le meilleur buteur de la préparation est Emmanuel Corrèze avec deux réalisations, les autres buts ont été inscrits par Hsissane, Sartre et Gragnic. Le joueur le plus utilisé par le technicien néo-gardois Zvunka est Pierre Bouby qui a joué 367 minutes[27].

Compétitions[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

La saison 2013-2014 de Ligue 2 est la soixante-quinzième édition du championnat de France de football de seconde division et la douzième sous l'appellation « Ligue 2 ». La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Les trois meilleurs de ce championnat sont promus en Ligue 1 et les trois derniers sont relégués en National.

La saison dernière l'AS Monaco a remporté le titre de champion de Ligue 2 2012-2013 après une victoire aux Stade des Costières face aux crocos[28]. Ils sont accompagnés par l'En Avant de Guingamp, qui retrouve la Ligue 1 neuf ans après l'avoir quitté[29], et par le FC Nantes[30]. Au contraire le club du GFC Ajaccio est relégué en National car il a terminé à la vingtième et dernière place du classement[31]. Les clubs du Mans FC et du CS Sedan au départ relégué en National se voit tous les deux rétrogradés en Division d'honneur pour le premier nommé et en CFA 2 pour le second, l'équivalent du sixième et du cinquième niveau du football français. Les causes de cette rétrogradation sont toutes les deux financières[32]. Ils sont remplacés par l'US Créteil, qui a dominé le championnat en étant premier de la 2e journée à la 6e puis de la 9e jusqu'à la fin du championnat, le FC Metz et par le CA Bastia[33].

Classement final[modifier | modifier le code]

classement de Ligue 2 après la 38e et dernière journée
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FC Metz P 76 38 22 10 6 55 28 +27
2 RC Lens 65 38 17 14 7 58 40 +18
3 SM Caen 64 38 18 10 10 65 44 +21
4 AS Nancy-Lorraine R 61 38 16 13 9 47 37 +10
5 Chamois Niortais FC 58 38 15 13 10 51 47 +4
6 Dijon FCO 57 38 14 15 9 53 42 +11
7 Stade brestois R 56 38 15 11 12 38 32 +6
8 Tours FC 55 38 15 10 13 63 56 +7
9 Angers SCO 55 38 14 13 11 46 45 +1
10 ES Troyes AC R 52 38 15 7 16 56 44 +12
11 US Créteil-Lusitanos P 50 38 12 14 12 57 58 -1
12 Le Havre AC 48 38 11 15 12 43 43 0
13 AC Arles-Avignon 46 38 10 16 12 36 38 -2
14 Clermont FA 45 38 10 15 13 31 38 -7
15 Nîmes Olympique 44 38 10 14 14 49 54 -5
16 AJ Auxerre 43 38 10 13 15 35 45 -10
17 Stade lavallois MFC 42 38 10 12 16 44 52 -8
18 LB Châteauroux 40 38 10 10 18 43 59 -16
19 FC Istres OP 36 38 9 9 20 48 74 -26
20 CA Bastia P 24 38 4 12 22 21 63 -42

Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Phase aller[modifier | modifier le code]
Journées / Clubs



















Journées
promu
Journées
relégable
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Nîmes 14 14 9 14 14 15 17 17 17 16 16 15 16 17 17 18 18 19 18 - 4
Phase retour[modifier | modifier le code]
Journées / Clubs



















Journées
promu
Journées
relégable
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
Nîmes 16 18 16 15 17 17 15 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 - 1

Journée 1 à 5[modifier | modifier le code]

Journées 1 à 5 du championnat
J. Rencontre Place
1 Nîmes Olympique 2-3 US Créteil 14e
2 AJ Auxerrre 1-1 Nîmes Olympique 14e
3 Nîmes Olympique 3-2 ES Troyes AC 9e
4 Tours FC 3-1 Nîmes Olympique 14e
5 Nîmes Olympique 0-0 Le Havre AC 14e

Pour le deuxième match de la saison à domicile les joueurs du NO reçoivent l'ESTAC Troyes actuel huitième du classement avec quatre points[34].

Journée 6 à 10[modifier | modifier le code]

Journées 6 à 10 du championnat
J. Rencontre Place
6 FC Metz 2-2 Nîmes Olympique 15e
7 Nîmes Olympique 1-2 AC Arles-Avignon 17e
8 Chamois niortais 2-1 Nîmes Olympique 17e
9 Nîmes Olympique 1-1 Clermont Foot 17e
10 Nîmes Olympique 2-1 SM Caen 16e

Journée 11 à 15[modifier | modifier le code]

Journées 11 à 15 du championnat
J. Rencontre Place
11 RC Lens 1-0 Nîmes Olympique 16e
12 Nîmes Olympique 3-1 LB Châteauroux 15e
13 AS Nancy 1-0 Nîmes Olympique 16e
14 Nîmes Olympique 0-1 CA Bastia 17e
15 FC Istres OP 4-2 Nîmes Olympique 17e

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Rencontre en Coupe de France
Tour Rencontre
7e t. Dijon FCO 2-1 Nîmes Olympique

Coupe de la ligue[modifier | modifier le code]

Rencontre en Coupe de la Ligue
Tour Rencontre
1er t. Stade lavallois 0-1 Nîmes Olympique
2e t. Nîmes Olympique 1-2 ES Troyes AC

La Coupe de la Ligue 2013-2014 est la 20e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et National[35].

Le Nîmes olympique débute dès le premier tour, du fait que le club évolue en deuxième division. Quatre jours après la défaite lors de la première journée de ligue 2 le NO se déplace à Laval pour y défier le Stade lavallois pour le premier tour de la Coupe de la Ligue. Cette rencontre oppose deux équipes ayant raté leur premier match de championnat, les Lavallois se sont également inclinés face au FC Metz[36]. Dès le coup d'envoi les Lavallois mettaient beaucoup de rythme dans la partie mais sans pour autant se montrer dangereux[37]. Les deux premières occasions interviennent à la demi-heure de jeu sur un coup franc de Romain Sartre capté par le gardien belge de la formation lavalloise, Mike Vanhamel, puis sur un centre d'Ogunbiyi pour Mathieu Robail dégagé en manchette par ce même gardien[38]. Juste avant la mi-temps les Mayennais obtiennent une belle occasion par le biais de Damien Tibéri qui tente une frappe de l'extérieur de la surface nîmoise qui passe au-dessus des buts crocodiles. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score nul et vierge de 0-0. La seconde période débute de la même manière que la première, les Lavallois ont le ballon mais ne se procurent pas de véritable action dangereuse[39]. À la 72e minute sur une des rares actions nîmoise Riad Nouri ouvre le score d'une frappe croisé dans un angle très fermé. La fin de match est à l'avantage des joueurs locaux qui garde le ballon sans pour le moins trouver la faille et ceci jusqu'au coup de sifflet final[40]. Le Nîmes olympique se qualifie pour le deuxième tour, une première depuis la saison 2010-2011 et une victoire au tirs au but à Ajaccio[41], où il affrontera l'ES Troyes.

Matchs officiels de la saison[modifier | modifier le code]

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Vingt-cinq joueurs composent l'effectif professionnel durant cette saison[43]. Au poste de gardien de but, Cyrille Merville est le titulaire, Mathieu Michel étant son suppléant tandis que Gauthier Gallon est le troisième gardien. Sept défenseurs sont présents dans l'effectif : les arrières centraux Mohamed Benyahia, Benoît Poulain, Romain Sartre et Aurélien Boche, l'arrière droit Jérémy Cordoval et les arrières gauches Jean-Alain Fanchone et Tarek Bensaïd. Douze milieux de terrains se partagent les postes. Les milieux défensifs sont Nenad Kovačević, Jonathan Parpeix, Emmanuel Corrèze, Pierre Bouby et Abdel Malik Hsissane, les meneurs de jeu sont Mouritala Ola Ogounbiyi, Komlan Amewou et Vincent Gragnic tandis que Ousmane Cissokho, Mathieu Robail, Riad Nouri et Abdelhakim Omrani sont les milieux excentrés. Enfin, trois attaquants ont fait partie de l'effectif nîmois : Anthony Koura, Samir Benmeziane et Renaud Ripart.

Dans l'effectif de la saison 2013-2014, quatre joueurs sont originaires de la métropole nîmoise. Mathieu Michel (né à Nîmes) est le deuxième gardien dans la hiérarchie, Jonathan Parpeix (né à Nîmes), milieu de terrain polyvalent, au club depuis 2010, Abdel Malik Hsissane (né à Nîmes) est un des nombreux milieux de terrains défensifs de l'équipe et Renaud Ripart (également né à Nîmes) joue quelques bouts de matchs à la pointe de l'attaque nîmoise. Pour leur part, Benoît Poulain (né à Montpellier) défenseurs emblématiques du club et Samir Benmeziane (né à Arles) sont souvent considérés comme des joueurs du cru.

Le capitaine de l'équipe est le défenseur central Benoît Poulain, fonction qu'il occupe depuis la saison 2011-2012[44].

Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent
1 G Drapeau de la France Gallon, GauthierGauthier Gallon 23/4/1993 (23 ans)
0 Formé au club
16 G Drapeau de la France Merville, CyrilleCyrille Merville 14/4/1982 (34 ans)
AC Arles-Avignon
30 G Drapeau de la France Michel, MathieuMathieu Michel 4/9/1991 (24 ans)
0 Formé au club
2 D Drapeau de la France Cordoval, JérémyJérémy Cordoval 12/1/1990 (26 ans)
US Créteil-Lusitanos
3 D Drapeau de la France flèche vers la droite Fanchone, Jean-AlainJean-Alain Fanchone 2/9/1988 (27 ans) France -19 ans Udinese
17 D Drapeau de l'Algérie Benyahia, MohamedMohamed Benyahia 30/6/1992 (24 ans) Algérie -17 ans 0 Formé au club
18 D Drapeau de la France Poulain, BenoîtBenoît Poulain Capitaine 24/7/1987 (29 ans)
0 Formé au club
19 D Drapeau de la France Sartre, RomainRomain Sartre 12/11/1982 (33 ans)
LB Châteauroux
22 D Drapeau de la France Boche, AurélienAurélien Boche 16/9/1981 (34 ans)
Amiens SC
32 D Drapeau de la France Bensaïd, TarrekTarrek Bensaïd 22/9/1994 (21 ans) France -19 ans 0 Formé au club
4 M Drapeau du Sénégal Cissokho, Mame OusmaneMame Ousmane Cissokho 14/1/1987 (29 ans)
FC Rouen
5 M Drapeau de la Serbie Kovačević, NenadNenad Kovačević 11/11/1980 (35 ans) Serbie UT Arad
6 M Drapeau de la France Parpeix, JonathanJonathan Parpeix 4/3/1990 (26 ans)
0 Formé au club
7 M Drapeau de la France Robail, MathieuMathieu Robail 2/6/1985 (31 ans)
SC Bastia
10 M Drapeau de la France Nouri, RiadRiad Nouri 7/6/1985 (31 ans)
Le Havre AC
11 M Drapeau du Bénin Ogounbiyi, Mouritala OlaMouritala Ola Ogounbiyi 10/10/1982 (33 ans) Bénin EA Guingamp
13 M Drapeau du Togo Amewou, KomlanKomlan Amewou 15/12/1983 (32 ans) Togo Strømsgodset IF
14 M Drapeau de l'Algérie Omrani, AbdelhakimAbdelhakim Omrani 18/2/1991 (25 ans)
Le Mans FC
23 M Drapeau de la France Corrèze, EmmanuelEmmanuel Corrèze 9/3/1982 (34 ans)
AC Arles-Avignon
27 M Drapeau de la France Bouby, PierrePierre Bouby 17/10/1983 (32 ans)
FC Metz
28 M Drapeau du Maroc Hsissane, Abdel MalikAbdel Malik Hsissane 28/1/1991 (25 ans) Maroc olympique 0 Formé au club
29 M Drapeau de la France Gragnic, VincentVincent Gragnic 23/6/1983 (33 ans)
CS Sedan Ardennes
8 A Drapeau de la France Koura, AnthonyAnthony Koura 6/5/1993 (23 ans)
Le Mans FC
9 A Drapeau de la France Benmeziane, SamirSamir Benmeziane 23/2/1988 (28 ans)
ES Uzès Pont du Gard
20 A Drapeau de la France Ripart, RenaudRenaud Ripart 14/3/1993 (23 ans)
0 Formé au club
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Michel Bénézet
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Julien Redon
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France Sébastien Gimenez
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Anthony Lombardo
  • Drapeau : France Alain Ratat
Médecin(s)
  • Drapeau : France Jean-Charles Pierret



Légende

Consultez la documentation du modèle

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Passeur Total
Drapeau : Bénin Mouritala Ola Ogounbiyi 7
Drapeau : Sénégal Ousmane Cissokho 5
Drapeau : France Vincent Gragnic 4
Drapeau : France Abdelhakim Omrani 4
Drapeau : France Pierre Bouby 2
Drapeau : France Jean-Alain Fanchone 2
Drapeau : Serbie Nenad Kovačević 2
Drapeau : Algérie Abdelhakim Omrani 2
Drapeau : France Benoît Poulain 2
Drapeau : France Mathieu Robail 2
Drapeau : France Samir Benmeziane 1
Drapeau : France Jérémy Cordoval 1
Drapeau : France Riad Nouri 1
Buteur Total
Drapeau : France Samir Benmeziane 13
Drapeau : France Vincent Gragnic 9
Drapeau : Sénégal Ousmane Cissokho 6
Drapeau : France Riad Nouri 5
Drapeau : France Pierre Bouby 3
Drapeau : France Anthony Koura 3
Drapeau : France Abdelhakim Omrani 3
Drapeau : France Romain Sartre 3
Drapeau : France Aurélien Boche 2
Drapeau : Bénin Mouritala Ola Ogounbiyi 2
Drapeau : Serbie Nenad Kovačević 1
Drapeau : France Benoît Poulain 1

Mis à jour le après le match Créteil-Nîmes, le 16 mai 2014

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Structure juridique et organigramme[modifier | modifier le code]

En 2013-2014, l'équipe professionnelle est gérée par la société anonyme sportive professionnelle (SASP) Nîmes Olympique. La SASP est liée par le biais d'une convention à l'association loi de 1901 Nîmes Olympique Association, structure qui regroupe le centre de formation et les équipes amateurs.

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

La marque italienne Erreà est l'équipementier du Nîmes Olympique depuis la saison 2002-2003. Elle continue à fournir les maillots au club gardois lors de la saison 2013-2014. Erreà est le cinquième équipementier qu'a connu le Nîmes Olympique, après notamment Le coq sportif, le premier équipementier du NO entre 1969 et 1974, l'Allemand Adidas ou l'Anglais Umbro.

Les premiers sponsors apparaissent sur les maillots nîmois au début des années 1970, le Nîmes Olympique devenant ainsi le premier club français à arborer une publicité sur le maillot avec l'Olympique de Marseille[46]. En 1970, la maison de couture Cacharel, créée par le nîmois Jean Bousquet, devient pionnière. En 1975, Zan, entreprise originaire du Gard, s'installe sur les maillots durant deux saisons. Zan cède sa place en 1977 à Kindy Chaussettes et ce pendant neuf ans. Ainsi Kindy est actuellement le sponsor le plus fidèle qu'a connu le Nîmes Olympique depuis sa création avec 9 ans d'apparition sur le maillot des Crocodiles.

Affluence et couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Affluences[modifier | modifier le code]

104 521 spectateurs ont assisté aux rencontres de championnat du NO cette année au Stade des Costières. L'affluence moyenne en championnat est donc de 5 733 spectateurs[47]. C'est la onzième moyenne de spectateurs en championnat[48], la treizième en taux de remplissage à domicile avec 31 % et la douzième à l'extérieur en taux de remplissage à l’extérieur avec 40,5 % [49]. La meilleure affluence de la saison est réalisée contre le Stade Lavallois le avec 11 711 spectateurs[50] à l'occasion de la dernière rencontre à domicile durant la 37e journée.

Nîmes a disputé un seul match à domicile dans le cadre des coupes nationales. En Coupe de la Ligue, la réception de ES Troyes AC a attiré seulement 3 496 spectateurs, ce qui en fait l'affluence la plus faible de la saison[51].

Affluence du Nîmes Olympique à domicile

Stade lavallois Mayenne Football Club Stade brestois 29 Football Club Istres Ouest Provence Association sportive Nancy-Lorraine Racing Club de Lens Chamois niortais football club Football Club de Metz Tours Football Club Association de la jeunesse auxerroise Angers Sporting Club de l'Ouest Dijon Football Côte-d'Or Cercle athlétique bastiais La Berrichonne de Châteauroux Stade Malherbe Caen Calvados Basse-Normandie Clermont Foot Auvergne 63 Athlétic Club Arles-Avignon Le Havre Athletic Club Football Association Espérance sportive Troyes Aube Champagne Espérance sportive Troyes Aube Champagne Union sportive Créteil-Lusitanos

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

À la radio, tous les matches de la saison sont diffusés en intégralité sur France Bleu Gard Lozère[52], commentés par Hervé Sallafranque.

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

Classement de CFA2 2013-2014 (Groupe E) après la 25e journée
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 FC Sète 78 25 17 2 6 49 29 +20
2 FC Vaulx-en-Velin 67 25 12 6 7 25 18 +7
3 Balagne Ile Rousse P 66 25 12 5 7 44 33 +11
4 Nîmes Olympique rés. 61 25 10 6 9 33 30 +3
5 RCO Agde 60 25 10 5 10 26 28 -2
6 Olympique de Marseille rés. 60 25 10 5 10 30 32 -2
7 AC Arles-Avigon rés. P 60 25 10 5 10 40 31 +9
8 FC Echirolles 59 25 9 7 9 24 30 -6
9 Olympique d'Alès P 58 25 8 9 8 35 33 +2
10 AC Ajaccio rés. 57 25 9 5 11 34 40 -6
11 Toulon Le Las 57 25 8 8 9 39 29 +10
12 ES Pennoise 57 25 8 8 9 26 34 -8
13 Aubagne FC 54 25 9 2 14 40 48 -8
14 ASM Vénissieux 43 25 5 3 17 20 50 -30
  •      Promotion en CFA 2014-2015
  •      Relégation en DH 2014-2015

Matchs de l'équipe réserve[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Classement 2012/2013 Ligue 2 », sur lfp.fr, LFP
  2. Clément Fernandez, « Nîmes : Les crocos peuvent-ils monter en Ligue 1? », Midi libre,‎ (lire en ligne)
  3. « Classement Ligue 2 2012-2013 Journées 1 à 34 », sur lfp.fr, Ligue de football professionnel
  4. « Pour Nîmes, le compte est bon », Midi libre,‎ (lire en ligne)
  5. « Budget des clubs de Ligue 2: classement 2012/2013 », sur sportune.fr,‎
  6. « Départs-arrivées, le point sur la situation au Nîmes Olympique ! », sur objectifgard.com,‎
  7. a et b « Nîmes Olympique : le défenseur Jean-Alain Fanchone reste en prêt », sur midilibre.fr, Midi libre,‎
  8. « Football : fins de contrat à Nîmes Olympique, seul Boche est conservé », sur midilibre.fr, Midi libre,‎
  9. « NÎMES OLYMPIQUE : Hsissane prolonge son contrat pour deux ans », sur objectifgard.com,‎
  10. « Football : Cordoval (Créteil), première recrue de Nîmes olympique », sur midilibre.fr, Midi libre,‎
  11. « Nîmes : Samir Benmeziane rejoint les Crocos », sur midilibre.fr, Midi libre,‎
  12. « Football : Romain Sartre, troisième recrue des Crocos », sur midilibre.fr, Midi libre,‎
  13. « Kovacevic à Nîmes », sur lequipe.fr,‎
  14. « RIPART et GALLON signent Pro », sur nimes-olympique.com (consulté le 18 juin 2013)
  15. « Nîmes Olympique : les Crocos préparent leur saison à Megève, en Haute-Savoie », sur midilibre.fr, Midi Libre,‎
  16. « Nîmes : Soumah ne viendra pas », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  17. « Les matches amicaux de Nîmes Olympique saison 2013-2014 », sur nimes-olympique.com,‎
  18. « Les bases sont conservées » (consulté le 25 juillet 2013)
  19. « Lensois et Nîmois se quittent dos à dos » (consulté le 25 juillet 2013)
  20. « Compte-rendu Lens-Nîmes amical » (consulté le 25 juillet 2013)
  21. « Amical: Lens et Nîmes se neutralisent » (consulté le 25 juillet 2013)
  22. « Amical : Nîmes-AC Ajaccio (1-1) » (consulté le 9 août 2013)
  23. « Classement officiel des buteurs 2012-2013 » (consulté le 9 août 2013)
  24. « Les Crocos finissent sur un nul » (consulté le 9 août 2013)
  25. « Football (Match amical à Nîmes) Ajaccio n'aura joué qu'une mi-temps » (consulté le 23 août 2013)
  26. « Les Crocos font enfin plaisir » (consulté le 23 août 2013)
  27. « Matchs amicaux : le bilan » (consulté le 23 août 2013)
  28. « Monaco gagne sur le fil (0-1) et monte ! » (consulté le 16 août 2013)
  29. « Monaco gagne sur le fil (0-1) et monte ! » (consulté le 16 août 2013)
  30. « FC Nantes - Sedan : comment Nantes est monté en Ligue 1 » (consulté le 16 août 2013)
  31. « Le Gazélec officiellement en National » (consulté le 16 août 2013)
  32. « Sedan comme Le Mans » (consulté le 16 août 2013)
  33. « National. Le CA Bastia accompagne Créteil et Metz en L2 » (consulté le 16 août 2013)
  34. « Classement 2e journée » (consulté le 20 août 2013)
  35. « Réglement de la Coupe de la Ligue française » (consulté le 9 août 2013)
  36. « Coupe de la Ligue - Le Stade Lavallois affronte Nîmes » (consulté le 9 août 2013)
  37. « Football : qualifié à Laval, Nîmes recevra Troyes pour le 2e tour de la Coupe de la Ligue » (consulté le 9 août 2013)
  38. « Coupe de la Ligue. Le Stade Lavallois éliminé par Nîmes » (consulté le 9 août 2013)
  39. « Laval s'incline au premier tour, défaite 1-0 » (consulté le 9 août 2013)
  40. « COUPE DE LA LIGUE Nîmes réagit et s’impose à Laval (0-1) » (consulté le 9 août 2013)
  41. « Premier tour CDL 2010-2011 » (consulté le 9 août 2013)
  42. « Calendrier de la saison 2013-2014 », sur footballdatabase.eu (consulté le 26 juillet 2013)
  43. « Saison 2013-2014 du Nîmes Olympique », sur footballdatabase.eu
  44. Victor Guilloteau, « Football - Nîmes Olympique : Benoît Poulain sur SPORTMAG », sur sportmag.fr,‎
  45. « NIMES OLYMPIQUE » (consulté le 13 janvier 2014)
  46. Alfred Wahl, La balle au pied. Histoire du football, Gallimard, (ISBN 2-07-053105-8), p. 330
  47. « Affluences 2013-2014 », sur http://www.lfp.fr/
  48. « Affluences par club 2013-2014 », sur http://www.lfp.fr/
  49. « Taux de remplissage 2013-2014 », sur http://www.lfp.fr/
  50. « Meilleures Affluences 2013-2014 », sur http://www.lfp.fr/
  51. « Affluences Coupe de la Ligue 2013-2014 », sur http://www.lfp.fr/
  52. « Le sport sur France Bleu Gard Lozère » (consulté le 17 janvier 2012)

Feuilles de matchs[modifier | modifier le code]