Saison 2017-2018 du Nîmes Olympique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nîmes Olympique
Saison 2017-2018
Généralités
Stade Stade des Costières
(18 482 places)
Président Drapeau : France Rani Assaf
Entraîneur Drapeau : France Bernard Blaquart
Résultats
Ligue 2 2e
73 points (22V, 7N, 9D)
75 buts pour, 37 buts contre

8 592 spectateurs de moyenne
Coupe de France 1/32e de finale
Éliminé par l'AS Saint-Etienne
0-2
Coupe de la Ligue 1er tour
Éliminé par Le Havre AC
4-4 (Tab : 4-5)
Meilleur buteur Drapeau : Turquie Umut Bozok (25 buts)
Meilleur passeur Drapeau : France Téji Savanier
(8 passes)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Dernière mise à jour : 12 mai 2018.

Chronologie

La saison 2017-2018 du Nîmes Olympique est la trentième saison de l'histoire du club gardois en championnat de France de deuxième division, la sixième consécutive au sein de l'antichambre de l’élite du football français.

L'équipe est dirigé pour la troisième saison consécutive par Bernard Blaquart, qui occupe le poste d'entraîneur depuis novembre 2015.

Cette nouvelle saison fait suite à une saison surprenante, le club ayant terminé à une belle 6e place lors de l'exercice précédent, les Nîmois ont réalisé une seconde partie de saison exceptionnelle et, avant la dernière journée, les Crocodiles pouvaient encore espérer monter en Ligue 1.

Les Crocos participent également durant la saison aux deux coupes nationales que sont la Coupe de France où il se font éliminer en trente-deuxième de finale sur la pelouse de l'AS Saint-Etienne et la Coupe de la ligue dans laquelle il se font éliminer dès leur entrée en lice par Le Havre AC. Ces éliminations prématurées permettent au club de se concentrer sur le championnat, et après un départ laborieux, les nîmois s'envolent et montent sur le podium lors de la 13e journée et ne le quittent plus pour finir à la seconde place du championnat synonyme de montée en Ligue 1, vingt-cinq ans après l'avoir quittés.

Avant saison[modifier | modifier le code]

Objectif du club[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison 2016-2017, Bernard Blaquart tire un rapide bilan de la saison et n'hésite pas à s'avancer sur les premiers objectifs du club lors du prochain exercice. Pointant du doigt l’état déplorable de la pelouse des Costières jusques novembre, pour expliquer en partie l’exercice délicat à domicile, le technicien sudiste évoque également son ambition pour la prochaine saison. La Ligue 1 ? Il l’ambitionne comme tout le monde.

« L’an prochain ? Une montée en Ligue 1 ! Les 20 clubs qui vont démarrer le championnat vont tenter de monter en Ligue 1. Mais je vous dirai cela le 31 août, avec un effectif figé. J’aimerais garder une ossature de cette équipe. Tout va dépendre de ça. S’il faut rebâtir, reconstruire. Cette année, ça a marché, d’autres fois, ça marche moins bien, et vous faites une saison comme le Red Star. »

— Bernard Blaquart[1]

Transferts[modifier | modifier le code]

Le marché estival des transferts est marqué pour le Nîmes Olympique par plusieurs mouvements de joueurs. Au niveau des départs, Christian Kouakou retourne au SM Caen après avoir été prêté au NO durant une saison tandis qu'Anthony Marin, dont le contrat arrive à terme, s'engage avec l'AC Ajaccien[2]. Le club gardois connaît également une importante vague de départs à la suite du non-renouvellement de plusieurs joueurs importants de l'effectif. Ainsi, Karim Aït-Fana, Mame Ousmane Cissokho, Florian Fabre, Nasser Chamed sont laissés libres de négocier avec d'autre clubs[3]. Par ailleurs, le défenseur latéral Gaël Angoula met un terme à sa carrière de joueur professionnel afin de se consacrer pleinement à sa reconversion en tant qu'arbitre de football[4]. Le 21 juin 2017, la direction du club annonce le départ à l'US Orléans du gardien de but Gauthier Gallon qui a perdu, lors de la saison précédente, sa place de titulaire à la suite d'une longue blessure au pied droit[5],[6]. Ce départ entraîne la prolongation, pour deux ans supplémentaires, du contrat de Martin Sourzac[7], qui était pourtant annoncé en partance pour l'US Quevilly-Rouen[8]. Début août, le club doit faire face à deux nouveaux départ, celui de Larry Azouni qui rejoint le KV Courtrai[9] ainsi que la rupture de contrat de Slimane Sissoko[10]. Enfin, le club voit un dernier départ avant la fin du mercato d'été avec le prêt sans option d'achat de Zié Diabaté aux Chamois niortais[11].

Au niveau des recrues, le club se montre rapidement actif puisqu'il fait signer le 9 juin 2017, jour d'ouverture de la période estivale des transferts, l'attaquant international espoir turc Umut Bozok en provenance du GS Consolat avec lequel il a inscrit dix-huit lors de la saison passée de National, ce qui lui a permis de décrocher le titre de meilleur buteur et de meilleur joueur du championnat[12]. Le 12 juin 2017, le club annonce l'arrivée pour trois ans du milieu de terrain Pierrick Valdivia, ancien capitaine du Racing Club de Lens[13]. Les dirigeants du Nîmes Olympique continuent le renforcement de l'équipe par le recrutement, le 10 juillet 2017, de l'attaquant grec Panayótis Vlachodímos qui signe son retour dans le Gard après avoir été prêter une demie saison lors de la saison 2014-2015 par l'Olympiakos[14]. Le 16 août, les dirigeants annoncent la signature de Baptiste Valette en tant que troisième gardien du club, en provenance de l'Excelsior Virton[15], avant de confirmer le lendemain l’arrivée du défenseur Liassine Cadamuro, qui évoluait au Servette FC avant de passer une saison sans club[16]. Enfin le club se fait prêter respectivement les 23 et 31 août 2017, Olivier Boscagli, le jeune défenseur de l'OGC Nice[17] et Romain Del Castillo le jeune milieu de l'Olympique lyonnais[18].

Préparation d'avant-saison[modifier | modifier le code]

Les joueurs du Nîmes Olympique retrouvent les terrains d'entraînements le mercredi 21 juin 2017. Ils prendront ensuite la direction de Peralada en Espagne pour un stage de préparation programmé du lundi 26 juin au dimanche 2 juillet 2017. Enfin, du lundi 17 au samedi 22 juillet 2017, ils effectueront un second stage de pré-saison à Albertville.

Le club gardois disputera trois matchs amicaux durant sa préparation contre le Gazélec Ajaccio, le Toulouse FC et Grenoble Foot, récent promu en National.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

La saison 2017-2018 de Ligue 2 est la soixante-dix-neuvième édition du championnat de Ligue 2 (ou Division 2 jusqu'en 2002). La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Deuxième niveau de la hiérarchie du football en France après la Ligue 1, le championnat oppose en matches aller-retour, vingt clubs professionnels, dont deux ou trois promus de National et deux ou trois relégués de Ligue 1. Le Nîmes Olympique évolue pour la trentième fois en deuxième division de son histoire et la sixième consécutive depuis la saison 2012-2013[20].

Des débuts mitigés - Journées 1 à 5[modifier | modifier le code]

Journées 1 à 5 du championnat
J. Rencontre Place
1 Nîmes Ol. 0-1 Stade de Reims 16e (-3)
2 RC Lens 1-2 Nîmes Ol. 10e (-3)
3 Nîmes Ol. 0-0 AS Nancy 10e (-5)
4 LB Châteauroux 1-0 Nîmes Ol. 13e (-8)
5 Nîmes Ol. 1-0 Le Havre AC 12e (-5)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou, si le NO est premier, sur le deuxième.

Pour les cinq premières journées de championnat, les crocos débutent tout d'abord face au Stade de Reims, avant un déplacement périlleux sur le terrain du RC Lens, puis la réception de l'AS Nancy-Lorraine qui sont trois clubs ayant joués la montée la saison précédente. Les nîmois enchaînent ensuite avec un déplacement chez le LB Châteauroux lors de la quatrième journée et la réception du Havre AC.

La saison démarre mal pour les nîmois qui malgré une nette domination vont se casser les dents sur le Stade de Reims lors de la première journée en s'inclinant à domicile, un but à zéro[M 1]. Ils enchainent néanmoins avec un résultats plus qu'encourageant en s'imposant deux buts à un dans les dernières minutes sur la pelouse du RC Lens[M 2], puis en tenant un autre candidat à la montée en échec sur leurs pelouses sans encaisser le moindre but face à l'AS Nancy-Lorraine[M 3]. Cependant, les Nîmois chutent une nouvelle fois lors de la journée suivante sur la pelouse du LB Châteauroux sur le score d'un but à zéro, avant de s'imposer au stade des Costières contre les leaders de seconde division, Le Havre AC, sur le score d'un but à zéro[M 4].

Entre belles séries et couacs - Journées 6 à 12[modifier | modifier le code]

Journées 6 à 12 du championnat
J. Rencontre Place
6 AC Ajaccien 1-4 Nîmes Ol. 9e (-4)
7 Nîmes Ol. 3-0 AJ Auxerroise 5e (-4)
8 Tours FC 0-4 Nîmes Ol. 3e (-2)
9 Nîmes Ol. 1-5 Chamois niortais 7e (-5)
10 Paris FC 2-1 Nîmes Ol. 8e (-8)
11 Nîmes Ol. 4-1 US Orléans 6e (-5)
12 Nîmes Ol. 4-0 Stade brestois 4e (-5)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou, si le NO est premier, sur le deuxième.

Il faut attendre la sixième journée du championnat pour voir le club gardois réaliser une première prestation de haut vol en allant s'imposer sur la pelouse de l'AC Ajaccien sur le score de quatre buts à un[M 5], puis en écrasant l'AJ Auxerroise trois buts à zéro lors de la journée suivante dans son antre des Costières[M 6] et enfin en atomisant la lanterne rouge du championnat, le Tours FC, sur le score de quatre buts à zéro lors de la 8e journée[M 7]. Mais les crocos vont être ramenés sur terre très rapidement lors de la journée suivante, en s'inclinant sur leur pelouse face aux modestes Chamois niortais sur le score de cinq buts à un[M 8], puis en s'inclinant sur la pelouse du Paris FC deux buts à un, la journée suivante[M 9]. Les hommes de Bernard Blaquart repartent en avant lors de la 11e journée en s'imposant facilement quatre buts à un contre l'US Orléans[M 10], puis en écrasant le Stade brestois quatre buts à zéro grâce au duo en forme de l'équipe gardoise, Umut Bozok auteur d'un triplé et Romain Del Castillo auteur d'un but et d'une passe décisive[M 11].

Une place sur le podium - Journées 13 à 19[modifier | modifier le code]

Journées 13 à 19 du championnat
J. Rencontre Place
13 Valenciennes FC 1-2 Nîmes Ol. 3e (-5)
14 Nîmes Ol. 4-1 US Quevilly-Rouen 2e (-3)
15 FC Sochaux 2-1 Nîmes Ol. 3e (-4)
16 Nîmes Ol. 4-0 FBB Péronnas 2e (-4)
17 FC Lorient 1-2 Nîmes Ol. 2e (-4)
18 Nîmes Ol. 3-1 Clermont Foot 2e (-4)
19 GFC Ajaccio 2-0 Nîmes Ol. 2e (-7)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou, si le NO est premier, sur le deuxième.

Les nîmois retrouvent le podium lors de la 13e journée grâce à une belle victoire sur la pelouse du Valenciennes FC sur le score de deux buts à un[M 12], puis en s'imposant dans un stade des Costières bien rempli sur le score de quatre buts à un contre l'US Quevilly-Rouen grâce à un triplé de leur jeune attaquant turc, Umut Bozok[M 13]. Après un week-end de coupe, les crocos chutent face au lionceaux du FC Sochaux-Montbéliard sur le score de deux buts à un[M 14], mais se ressaisissent rapidement en écrasant le Football Bourg-en-Bresse Péronnas sur le score de quatre buts à zéro, avec un nouveau triplé de leur attaquant vedette, Umut Bozok[M 15], puis en allant décrocher une précieuse victoire sur la pelouse du FC Lorient sur le score de deux buts à un[M 16]. Les crocos enchaînent ensuite lors d'un match diffuser un Lundi soir en prime time en s'imposant trois buts à un face au Clermont Foot, un autre prétendant à la montée[M 17], avant de voir le dernier match de l'année contre le GFC Ajaccio reporté pour cause météorologique et joué lors du mois de janvier, pour une défaite deux buts à zéro sur la pelouse corse.

Deux premiers mois mitigés - Journées 20 à 27[modifier | modifier le code]

Journées 20 à 27 du championnat
J. Rencontre Place
20 Nîmes Ol. 0-1 RC Lens 2e (-10)
21 AS Nancy-Lorraine 0-2 Nîmes Ol. 2e (-10)
22 Nîmes Ol. 3-0 LB Châteauroux 2e (-10)
23 Le Havre AC 2-1 Nîmes Ol. 2e (-13)
24 Nîmes Ol. 1-1 AC Ajaccien 2e (-12)
25 AJ Auxerroise 0-0 Nîmes Ol. 2e (-12)
26 Nîmes Ol. 2-2 Tours FC 2e (-14)
27 Chamois niortais 1-4 Nîmes Ol. 2e (-14)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou, si le NO est premier, sur le deuxième.

Les nîmois entament l'année 2018 par une contre performance en concédant une défaite un but à zéro face au RC Lens sur la pelouse du stade des Costières[M 18], mais se ressaisissent rapidement en allant s'imposer sur le terrain de l'AS Nancy-Lorraine deux buts à zéro lors de la journée suivante[M 19], puis en écrasant le LB Châteauroux trois but à zéro[M 20]. Lors de la journée suivante, les crocos s'inclinent dans le choc du week-end sur la pelouse du Havre AC sur le score de deux buts à un[M 21], avant d'être tenu en échec par leur premier poursuivant, l'AC Ajaccien sur le score d'un but partout[M 22], puis par l'AJ Auxerroise sur le score de zéro à zéro au stade de l'Abbé Deschamps[M 23]. Lors de la journée suivante, les crocos sont tenus en échec par le Tours FC sur leur pelouse sur le score de deux buts partout malgré des réalisations d'Umut Bozok et de Rachid Alioui[M 24], mais ils se rattrapent la journée suivante en écrasant sur leur pelouse les Chamois niortais sur le score de quatre buts à un grâce à leur jeune attaquant turc auteur d'un doublé et d'une passe décisive[M 25].

Un quasi sans faute - Journées 28 à 33[modifier | modifier le code]

Journées 28 à 33 du championnat
J. Rencontre Place
28 Nîmes Ol. 2-1 Paris FC 2e (-11)
29 US Orléans 1-4 Nîmes Ol. 2e (-11)
30 Stade brestois 0-2 Nîmes Ol. 2e (-11)
31 Nîmes Ol. 1-0 Valenciennes FC 2e (-11)
32 US Quevilly-Rouen 1-3 Nîmes Ol. 2e (-8)
33 Nîmes Ol. 0-2 FC Sochaux 2e (-11)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou, si le NO est premier, sur le deuxième.

Les nimois débutent le mois de mars par une victoire importante face au Paris FC qui mène pourtant au score jusqu'à la 67e minute avant que l'incontournable Umut Bozok puis Renaud Ripart donne la victoire au club gardois deux buts à un[M 26], puis enchainent par une nette victoire sur la pelouse de l'US Orléans sur le score de quatre buts à un[M 27] et une belle victoire sur celle du Stade brestois, grâce entre autres à leur attaquant vedette, Umut Bozok[M 28]. Alors que la course à la montée est bien lancée, les hommes de Bernard Blaquart réalisent un prestation sérieuse à domicile contre le Valenciennes FC, battu un but à zéro, éloignant ainsi trois de leurs poursuivants n'ayant pas réussi à engranger des points lors de cette journée[M 29], puis enchaînent en s'imposant trois buts à un sur la pelouse de l'US Quevilly-Rouen lors de la journée suivant avec un nouveau doublé de Umut Bozok[M 30]. Alors que s'annoncent le sprint final, les crocos craquent à domicile lors de la 33e journée face au FC Sochaux-Montbéliard sur le score de deux buts à zéro[M 31].

Le sprint final - Journées 34 à 38[modifier | modifier le code]

Journées 28 à 33 du championnat
J. Rencontre Place
34 FBB Péronnas 2-2 Nîmes Ol. 2e (-13)
35 Nîmes Ol. 1-0 FC Lorient 2e (-13)
36 Clermont Foot 1-1 Nîmes Ol. 2e (-15)
37 Nîmes Ol. 4-0 GFC Ajaccio 2e (-15)
38 Stade de Reims 2-2 Nîmes Ol. 2e (-15)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou, si le NO est premier, sur le deuxième.

Alors que le sprint final pour la montée en Ligue 1 est lancé, les hommes de Bernard Blaquart arrachent le match nul deux buts partout sur la pelouse du Football Bourg-en-Bresse Péronnas alors que les corses de l'AC Ajaccien, leurs principaux adversaires, s'inclinent sur la pelouse du leader rémois[M 32], avant de s'imposer sur la plus petite des marges face au FC Lorient sur le score d'un but à zéro[M 33], puis d'aller tenir en échec le Clermont Foot un but partout sur leur pelouse éloignant ainsi un peu plus leurs adversaires à la montée[M 34].

C'est lors de la 37e journée de Ligue 2 que les hommes de Bernard Blaquart décroche le précieux sésame. Alors que leur principal adversaire l'AC Ajaccien est tenu en échec sur la pelouse de l'AJ Auxerroise, les crocos s'imposent largement face au GFC Ajaccio sur le score de quatre buts à zéro dans un stade en ébullition de 17 337 spectateurs retrouvant l'élite du football français vingt-cinq ans après l'avoir quitté[M 35]. Les nîmois terminent la saison par un match de gala sur la pelouse du leader de Ligue 2, le Stade de Reims, où ils arrachent un match nul deux buts partout[M 36].

Classement final et statistiques[modifier | modifier le code]

Le Nîmes Olympique termine le championnat à la deuxième place avec 22 victoires, 7 matchs nuls et 9 défaites[21]. Une victoire rapportant trois points et un match nul un point, le NO totalise 73 points soit quinze points de moins que le club sacré champion, le Stade de Reims. Les Nîmois possèdent la meilleure attaque du championnat[22] et la cinquième défense[23]. Le NO est la quatrième meilleure équipe à domicile du championnat (39 points)[24], et la deuxième à l'extérieur (34 points)[25]. Le club termine à la troisième place du classement du fair-play établi par la Ligue de football professionnel, avec 63 cartons jaunes et 2 cartons rouges[26].

Le Stade de Reims et le Nîmes Olympique, montent directement en première division en attendant les résultats des barrages opposants le 18e de Ligue 1 et les 3e, 4e et 5e de Ligue 2. Les deux clubs relégués en National 2018-2019 sont l'US Quevilly-Rouen Métropole après une saison passée au sein de la seconde division et le Tours FC après dix ans passé au sein de la seconde division.

Extrait du classement de Ligue 2 2017-2018[21]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Stade de Reims 88 38 28 4 6 74 24 +50
2 Nîmes Olympique 73 38 22 7 9 75 37 +38
3 AC Ajaccien 68 38 20 8 10 62 43 +19
4 Le Havre AC 66 38 19 9 10 53 34 +19
5 Stade brestois 65 38 18 11 9 58 43 +15
  •      Promotion en Ligue 1
  •      Barrages de promotion en Ligue 1

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Rencontres de la Coupe de France
Tour Rencontre Div.
7e Tour Nimes Ol. 1-0 GS Consolat N
8e Tour Anduze SC 1-3 Nimes Ol. DHR
1/32e AS Saint-Étienne 2-0 Nimes Ol. L1

La coupe de France 2017-2018 est la 101e édition de la coupe de France, une compétition à élimination directe mettant aux prises les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine et les DOM-TOM. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales.

Lors du premier tour de la compétition auquel participe le club gardois, les hommes de Bernard Blaquart viennent à bout du club phocéen évoluant en National, le GS Consolat, grâce à une réalisation dans les derniers instant de Gaëtan Paquiez[M 37]. Ils s'imposent ensuite au Stade Pierre-Pibarot face à la modeste équipe de l'Anduze SC qui évolue en Division d'Honneur Régionale, soit cinq échelons plus bas[M 38] atteignant ainsi le tirage des 1/32e de finale de la compétition, tour d'entrée en lice des clubs de Ligue 1, où les nîmois héritent d'un gros morceaux puisqu'ils se déplacent sur la pelouse de l'AS Saint-Étienne. Cependant, réduit à dix dès la 12e minute, les crocos n'ont pas pu jouer à armes égales avec les pensionnaires de l'élite et se sont finalement incliné deux buts à zéro au stade Geoffroy-Guichard[M 39].

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Rencontres de la Coupe de la Ligue
Tour Rencontre Div.
1er Tour Le Havre AC 4-4
Tab : 5-4
Nîmes Ol. L2

La Coupe de la Ligue 2017-2018 est la 24e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et National. Depuis 2009, la LFP a instauré un nouveau format de coupe plus avantageux pour les équipes qualifiées pour une coupe d'Europe.

Les nîmois ont peu de chance lors du tirage au sort, puisqu'ils se déplacent sur la pelouse du Havre AC, un des favoris de Ligue 2 pour monter en première division. Alors qu'ils mènent deux buts à zéro, les hommes de Bernard Blaquart vont connaitre un trou d'air en seconde période, encaissant quatre buts en dix minutes. Mais ils se ressaisissent arrachant la séance de tirs au but dans les arrêts de jeu grâce à Anthony Briançon. Malheureusement, cette dernière tourne à l'avantage des normands qui éliminent le Nîmes Olympique dès son entrée en lice[M 40].

Matchs officiels de la saison[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous retrace les rencontres officielles jouées par le Nîmes Olympique durant la saison. Les buteurs sont accompagnés d'une indication sur la minute de jeu où est marqué le but et, pour certaines réalisations, sur sa nature (penalty ou contre son camp).

Bilan des matchs officiels par compétition[27]
Compétition Débute au tour Place ou tour final Matches joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Différence
Ligue 2 - 2e 38 22 7 9 75 37 +38
Coupe de France 7e Tour 1/32e de finale 3 2 0 1 4 3 +1
Coupe de la ligue 1er Tour 1er Tour 1 0 1 0 4 4 +0
Total - - 42 24 8 10 83 45 +39

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Encadrement technique[modifier | modifier le code]

L'équipe est entraînée par Bernard Blaquart, entraîneur de 59 ans en poste depuis novembre 2015. Il débute en 1984 sa carrière d'entraîneur au GC Lunel, club avec lequel il réussit deux montées, puis dirige successivement l'Entente Nord Lozère, l'EDS Montluçon, l'EP Vergèze avant de revenir à Lunel en 1998, qu'il quittera de nouveau en 2004. Il rejoint le Grenoble Foot 38 la même année en tant qu'entraîneur de l'équipe réserve et directeur du centre de formation. Après avoir quitté son poste en 2008, il retrouve des fonctions similaires en 2012 avec le Tours FC. Il devient entraîneur de l'équipe professionnelle la saison suivante et réussit à maintenir le club en Ligue 2. Cependant, il quitte le club à l'été 2013 pour être de nouveau directeur d'un centre de formation, celui du Nîmes Olympique[28]. À l'instar de ses deux précédentes expériences, il entraîne dans un premier temps l'équipe réserve (et durant deux saisons, l'équipe U17) avant de devenir celui de l'équipe première.

L'entraîneur des gardiens est Sébastien Gimenez, présent dans le staff des Crocodiles depuis 2010. Après avoir effectué une carrière amateur débutée en 1997 au Castelnau-le-Crès FC, il dispute sa seule et unique rencontre professionnelle avec le FC Sète en 2006. Il s'engage la même année avec le Nîmes Olympique, évoluant alors en National. Il y effectue les deux dernières années de sa carrière en disputant 38 rencontres et fait partie de l'effectif des Crocodiles remontant en Ligue 2 en 2008.

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

L'effectif professionnel est composé cette saison de vingt-six joueurs. Dans les buts, Yan Marillat est le numéro un. Il est suppléé par Martin Sourzac, qui est le deuxième dans la hiérarchie, puis par Baptiste Valette et Lucas Dias. Les défenseurs sont au nombre de neuf pour cette année : Fabien Garcia, Féthi Harek, Liassine Cadamuro-Bentaïba et Anthony Briançon évoluent dans l'axe, alors que Gaëtan Paquiez, Olivier Boscagli et le jeune Sofiane Alakouch jouent eux en tant que latéraux, ils sont soutenu par deux jeunes issus du centre de formation, Rayanne Khemais et Théo Sainte-Luce. L'effectif possède six milieux de terrain axiaux qui sont Pierrick Valdivia, Romain Del Castillo, Téji Savanier, Antonin Bobichon et Théo Valls qui voit cette saison son petit frère Lucas Valls rejoindre l'effectif. En attaque, le groupe se compose de trois éléments axiaux : Rachid Alioui, Clément Desprès et Umut Bozok, et de trois ailiers Panayótis Vlachodímos, Renaud Ripart et Sada Thioub, accompagné par le jeune Ibrahim Madi.

Effectif du Nîmes Olympique[29],[30]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[31] Nom Date de naissance Sélection[32] Club précédent
1 G Drapeau de la France Valette, BaptisteBaptiste Valette 01/09/1992 (24 ans) Excelsior Virton
16 G Drapeau de la France Sourzac, MartinMartin Sourzac 25/03/1992 (25 ans) AS Monaco
40 G Drapeau de la France Marillat, YanYan Marillat 12/08/1994 (23 ans) FC Sète
3 D Drapeau de l'Algérie Cadamuro-Bentaïba, LiassineLiassine Cadamuro-Bentaïba 05/03/1988 (29 ans) Algérie Servette FC
4 D Drapeau de la France Garcia, FabienFabien Garcia 14/07/1994 (23 ans) CS Sedan Ardennes
15 D Drapeau de la France Paquiez, GaëtanGaëtan Paquiez 15/02/1994 (23 ans) Formé au club
21 D Drapeau de l'Algérie Harek, FéthiFéthi Harek Capitaine 21/10/1982 (34 ans) Algérie SC Bastia
23 D Drapeau de la France Briançon, AnthonyAnthony Briançon 28/11/1994 (22 ans) Olympique lyonnais
28 D Drapeau de la France flèche vers la droite Boscagli, OlivierOlivier Boscagli 18/11/1997 (19 ans) France espoirs OGC Nice
29 D Drapeau du Maroc Alakouch, SofianeSofiane Alakouch 29/07/1998 (20 ans) France -19 ans Formé au club
8 M Drapeau de la France Valdivia, PierrickPierrick Valdivia 14/04/1988 (29 ans) Saint-Trond VV
10 M Drapeau de la France flèche vers la droite Del Castillo, RomainRomain Del Castillo 29/03/1996 (21 ans) Olympique lyonnais
11 M Drapeau de la France Savanier, TéjiTéji Savanier 22/12/1991 (25 ans) AC Arles-Avignon
14 M Drapeau de la France Bobichon, AntoninAntonin Bobichon 14/09/1997 (19 ans) Formé au club
18 M Drapeau de la France Valls, ThéoThéo Valls 18/12/1995 (21 ans) Formé au club
7 A Drapeau du Maroc Alioui, RachidRachid Alioui 18/06/1992 (25 ans) Maroc EA Guingamp
9 A Drapeau de la France Deprès, ClémentClément Deprès 25/11/1994 (22 ans) Formé au club
17 A Drapeau de la Grèce Vlachodímos, PanayótisPanayótis Vlachodímos 12/10/1991 (25 ans) Grèce espoirs Panathinaïkos
19 A Drapeau de la Turquie Bozok, UmutUmut Bozok 19/09/1996 (20 ans) Turquie espoirs GS Consolat
20 A Drapeau de la France Ripart, RenaudRenaud Ripart 14/03/1993 (24 ans) CA Bastiais
22 A Drapeau de la France Thioub, SadaSada Thioub 01/06/1995 (22 ans) EA Guingamp
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Jérôme Arpinon
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Richard Goyet
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France Sébastien Gimenez
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Anthony Lombardo
Médecin(s)
  • Drapeau : France Jean-Charles Pierret

Légende

Mise à jour de l'effectif le 31 août 2017 Consultez la documentation du modèle

En grisé, les sélections de joueurs internationaux chez les jeunes mais n'ayant jamais été appelés aux échelons supérieur une fois l'âge limite dépassé.

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Classement des passeurs
Joueur Total
Drapeau : France Téji Savanier 8
Drapeau : France Romain Del Castillo 6
Drapeau : Maroc Rachid Alioui 4
Drapeau : France Renaud Ripart 4
Drapeau : France Sada Thioub 4
Drapeau : Turquie Umut Bozok 4
Drapeau : France Sofiane Alakouch 3
Drapeau : France Olivier Boscagli 3
Drapeau : France Théo Valls 2
Drapeau : Grèce Panayótis Vlachodímos 1
Drapeau : France Gaëtan Paquiez 1
Drapeau : France Clément Deprès 1
Drapeau : France Anthony Briançon 1
Drapeau : Algérie Féthi Harek 1
Drapeau : France Antonin Bobichon 1
Classement des buteurs
Joueur Total
Drapeau : Turquie Umut Bozok 25
Drapeau : Maroc Rachid Alioui 17
Drapeau : France Téji Savanier 5
Drapeau : Grèce Panayótis Vlachodímos 5
Drapeau : France Sada Thioub 5
Drapeau : France Renaud Ripart 5
Drapeau : France Théo Valls 4
Drapeau : France Anthony Briançon 4
Drapeau : France Romain Del Castillo 4
Drapeau : Algérie Féthi Harek 2
Drapeau : France Clément Deprès 2
Drapeau : Algérie Liassine Cadamuro-Bentaïba 1
Drapeau : France Gaëtan Paquiez 1
Drapeau : France Antonin Bobichon 1

Le meilleur buteur de la saison du Nîmes Olympique est le turc Umut Bozok qui avec 25 buts dont 24 en seconde division décroche le titre de meilleur buteur du championnat. Il est suivi de près par le marocain Rachid Alioui avec 17 buts tous inscrit en championnat.

Le meilleur passeur de l'équipe est Téji Savanier qui réalise 8 passes décisives tout au long de la saison.

Les joueurs ayant participé au plus de rencontre cette saison sont Rachid Alioui avec 41 apparitions et Anthony Briançon avec 40 apparitions sous les couleurs gardoises.

Joueurs en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Tactique[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Structure juridique et organigramme[modifier | modifier le code]

Le Nîmes Olympique se compose d'une association, titulaire du numéro d'affiliation de la FFF et d'une société. L'équipe professionnelle est gérée par la société anonyme sportive professionnelle (SASP) Nîmes Olympique au capital de 1 713 960 euros. La SASP est liée par le biais d'une convention à l'association loi de 1901 Nîmes Olympique Association, structure qui regroupe le centre de formation et les équipes amateurs du club.

Le Nîmes Olympique est dirigé par un conseil d'administration dont le président est Rani Assaf. L'organigramme s'établit comme suit[33] :

Direction Administratif Sportif
Président : Rani Assaf
Vice-président : Aimé Landes
Président de l'association : Gerard Di Domenico
Directeur du centre de formation : Christian Mattiello
Responsable Financier : Laurent Boutrouche
Responsable commercial : Xavier Laget
Responsable communication : Jordan Isen
Responsables sécurité : Jean-Marie Lopez
Entraîneur : Bernard Blaquart
Entraîneur adjoint : Jérôme Arpinon
Entraîneur des gardiens : Sébastien Gimenez
Préparateur physique : Richard Goyet

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2017-2018, le budget du club reste stable aux alentours de 8,5 millions d'euros, ce qui classe le club nîmois au douzième rang des budgets de la Ligue 2[34],[35].

Équipementiers et sponsors[modifier | modifier le code]

Affluence et télévision[modifier | modifier le code]

Affluence[modifier | modifier le code]

Affluence du Nîmes Olympique à domicile

Gazélec Football Club AjaccioFootball Club de LorientFootball Club Sochaux-MontbéliardValenciennes Football ClubParis Football ClubTours Football ClubAthletic Club ajaccienLa Berrichonne de ChâteaurouxRacing Club de LensClermont Foot 63Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01Groupe sportif ConsolatUnion sportive Quevilly-Rouen MétropoleStade brestois 29Union sportive Orléans Loiret footballChamois niortais Football ClubAssociation de la jeunesse auxerroiseLe Havre Athletic Club (football)Association sportive Nancy-LorraineStade de Reims

Retransmission télévisée[modifier | modifier le code]

Cette saison en Ligue 2, les diffuseurs sont les mêmes que lors de la saison précédente, à savoir BeIN Sports et Canal+. La filiale du groupe Al Jazeera diffuse neuf rencontres par journées, dont huit matchs en multiplex le vendredi soir à vingt heures. Un neuvième est diffusé le samedi à quinze heures. Le dixième et dernier match se dispute le lundi soir à vingt heures trente, en direct sur Canal +[36].

Équipe réserve et équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

L’équipe réserve du Nîmes Olympique sert de tremplin vers le groupe professionnel pour les jeunes du centre de formation ainsi que de recours pour les joueurs de retour de blessure ou en manque de temps de jeu.

Pour la saison 2017-2018, elle évolue dans le Championnat de National 3, soit le cinquième niveau de la hiérarchie du football en France. Les objectifs de l'équipe sont de monter à l'échelon supérieur après une saison à côtoyer le haut du classement.

Extrait du classement de National 3 2017-2018 (Groupe Occitanie)
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Nîmes Olympique rés. 50 26 14 8 4 48 25 +23
2 Toulouse FC rés. 47 26 12 11 3 37 21 +16
3 Canet Roussillon FC P 43 26 11 10 5 37 29 +8
4 AS Fabrègues 42 26 12 6 8 43 28 +15
  •      Promu en National 2.
  • P : Promu de Division d'Honneur.

Le tableau suivant liste les matchs de l'équipe réserve du Nîmes Olympique[37].

Équipe de jeunes[modifier | modifier le code]

Le Nîmes Olympique aligne plusieurs équipes de jeunes dans les championnat départementaux et régionaux. Parmi ces équipes de jeunes, l'équipe des mois de 19 ans participe à deux compétitions majeures, le championnat national des moins de 19 ans et la Coupe Gambardella 2016-2017. L'équipe des mois de 17 ans évolue également en championnat national.

Extrait du classement du groupe D de National U19 2017-2018[38]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
5 AS Saint-Etienne 42 24 13 3 8 60 33 +27
6 AC Ajaccien 30 24 8 6 10 41 61 -20
7 Olympique de Marseille 28 24 8 4 12 31 49 -18
8 Nîmes Olympique 26 24 6 8 10 40 46 -6
9 SC Toulon P 23 24 6 5 13 30 45 -15
10 GFC Ajaccio P 23 24 6 5 13 30 51 -21
11 Castelnau Le Crès FC P 21 24 5 6 13 32 46 -14
  • P : Promu de Ligue régionale
Extrait du classement du groupe D de National U17 2017-2018[39]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
5 AC Ajaccien 41 26 12 5 9 61 43 +18
6 OGC Nice 41 26 11 8 7 56 35 +21
7 Olympique de Marseille 38 26 10 8 8 46 42 +4
8 Nîmes Olympique 38 26 8 14 4 50 30 +20
9 SC Air Bel 38 26 11 5 10 34 44 -10
10 Balma SC P 35 26 10 5 11 50 44 +6
11 AS Lattoise P 32 26 9 5 12 48 53 -5
  • P : Promu de Ligue régionale

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bernard Blaquart : "En 2017-2018, Nîmes visera « une montée en Ligue 1 » ?" », sur maligue2.fr, (consulté le 20 mai 2017)
  2. a et b « Anthony Marin, de Nîmes à l'AC Ajaccio », sur lequipe.fr, (consulté le 9 juin 2017)
  3. a b c d et e « Refonte conséquente de l’effectif au Nîmes Olympique », sur maligue2.fr, (consulté le 9 juin 2017)
  4. a et b « Gaël Angoula raconte sa nouvelle reconversion d’arbitre », sur maligue2.fr, (consulté le 9 juin 2017)
  5. a et b « Gauthier Gallon signe deux ans à Orléans », sur lequipe.fr, (consulté le 28 juin 2017)
  6. a et b « Football / Nîmes : direction Orléans pour le gardien Gauthier Gallon », sur midilibre.fr, (consulté le 28 juin 2017)
  7. « Officiel : Parti à Quevilly-Rouen, Martin Sourzac revient à Nîmes ! », sur maligue2.fr, (consulté le 28 juin 2017)
  8. « Jacques Salze et Martin Sourzac à Quevilly-Rouen », sur lequipe.fr, (consulté le 28 juin 2017)
  9. a et b « Belgique-Courtrai : Larry Azouni (Nîmes) pour trois ans », sur football365.fr, (consulté le 5 août 2017)
  10. a et b « L2-Nîmes : Départ de Slimane Sissoko », sur football365.fr, (consulté le 5 août 2017)
  11. a et b « Football / Mercato : Zié Diabaté quitte Nîmes pour Niort », sur midilibre.fr, (consulté le 9 septembre 2017)
  12. a et b « Umut Bozok, meilleur buteur de National, signe à Nîmes », sur lequipe.fr, (consulté le 12 juin 2017)
  13. a et b « Pierrick Valdivia signe à Nîmes pour trois ans », sur lequipe.fr, (consulté le 15 juin 2017)
  14. a et b « Panagiotis Vlachodimos signe à Nîmes jusqu'en 2020 », sur lequipe.fr, (consulté le 10 juillet 2017)
  15. a et b « Football : Baptiste Valette, troisième gardien de Nîmes Olympique », sur midilibre.fr, (consulté le 17 août 2017)
  16. a et b « Football : Liassine Cadamuro nouvelle recrue de Nîmes Olympique », sur midilibre.fr, (consulté le 17 août 2017)
  17. a et b « Olivier Boscagli prêté à Nîmes par l'OGC Nice », sur lequipe.fr, (consulté le 23 août 2017)
  18. a et b « Football / Mercato : Del Castillo prêté par Lyon à Nîmes », sur midilibre.fr, (consulté le 9 septembre 2017)
  19. « Transferts : Ousmane Cissokho va signer à l'US Orléans », sur lequipe.fr, (consulté le 10 juillet 2017)
  20. « Nîmes Olympique », sur lfp.fr, LFP
  21. a et b « Classement officiel de Ligue 2 2017-2018 », sur lfp.fr (consulté le 12 mai 2018)
  22. « Meilleure attaque de Ligue 2 2017-2018 », sur lfp.fr (consulté le 12 mai 2018)
  23. « Meilleure défense de Ligue 2 2017-2018 », sur lfp.fr (consulté le 12 mai 2018)
  24. « Classement à domicile de Ligue 2 2017-2018 », sur lfp.fr (consulté le 12 mai 2018)
  25. « Classement à l'extérieur de Ligue 2 2017-2018 », sur lfp.fr (consulté le 12 mai 2018)
  26. « Classement du fair-play 2017-2018 », sur lfp.fr (consulté le 12 mai 2018)
  27. « Calendrier de la saison 2017/2018 », sur lfp.fr (consulté le 15 juin 2017)
  28. « Nîmes : Blaquart prend en main le centre de formation », sur franceinfo.fr (consulté le 4 juillet 2016)
  29. « Effectif professionnel actuel », sur nimes-olympique.com (consulté le 15 juin 2017)
  30. « Staff du Nîmes Olympique », sur nimes-olympique.com (consulté le 15 juin 2017)
  31. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  32. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  33. « Organigramme du NO », sur lfp.fr (consulté le 4 août 2015)
  34. « Le classement des budgets de Ligue 2 2017-2018 : Lens, deux fois plus gros que son dauphin », lequipe.fr (consulté le 5 août 2017)
  35. « Les budgets de la Ligue 2 en 2017-2018 », sportune.fr (consulté le 5 août 2017)
  36. « Comment voir la Ligue 2 ? », sur lfp.fr
  37. « Liste des matchs 2017-2018 de l'équipe réserve de Nîmes », sur footballdatabase.eu (consulté le 21 juin 2016)
  38. « Classement du groupe D de National U19 2017-2018 », sur fff.fr
  39. « Classement du groupe D de National U17 2017-2018 », sur fff.fr

Feuilles et résumés de matchs[modifier | modifier le code]

  1. « Ligue 2 1re Journée : NO 0-1 SdR » (consulté le 29 juillet 2017)
  2. « Ligue 2 2e Journée : RCL 1-2 NO » (consulté le 8 août 2017)
  3. « Ligue 2 3e Journée : NO 0-0 ASNL » (consulté le 15 août 2017)
  4. « Ligue 2 5e Journée : NO 1-0 LHAC » (consulté le 25 août 2017)
  5. « Ligue 2 6e Journée : ACA 1-4 NO » (consulté le 9 septembre 2017)
  6. « Ligue 2 7e Journée : NO 3-0 AJA » (consulté le 16 septembre 2017)
  7. « Ligue 2 8e Journée : TFC 0-4 NO » (consulté le 20 septembre 2017)
  8. « Ligue 2 9e Journée : NO 1-5 CN » (consulté le 23 septembre 2017)
  9. « Ligue 2 10e Journée : PFC 2-1 NO » (consulté le 1er octobre 2017)
  10. « Ligue 2 11e Journée : NO 4-1 USO » (consulté le 14 octobre 2017)
  11. « Ligue 2 12e Journée : NO 4-0 SB » (consulté le 21 octobre 2017)
  12. « Ligue 2 13e Journée : VFC 1-2 NO » (consulté le 1er novembre 2017)
  13. « Ligue 2 14e Journée : NO 4-1 USQR » (consulté le 4 novembre 2017)
  14. « Ligue 2 15e Journée : FCSM 2-1 NO » (consulté le 18 novembre 2017)
  15. « Ligue 2 16e Journée : NO 4-0 FBBP » (consulté le 25 novembre 2017)
  16. « Ligue 2 17e Journée : FCL 1-2 NO » (consulté le 29 novembre 2017)
  17. « Ligue 2 18e Journée : NO 3-1 CF » (consulté le 12 décembre 2017)
  18. « Ligue 2 20e Journée : NO 0-1 RCL » (consulté le 13 janvier 2018)
  19. « Ligue 2 21e Journée : ASNL 0-2 NO » (consulté le 16 janvier 2018)
  20. « Ligue 2 22e Journée : NO 3-0 LBC » (consulté le 21 janvier 2018)
  21. « Ligue 2 23e Journée : LHAC 2-1 NO » (consulté le 27 janvier 2018)
  22. « Ligue 2 24e Journée : NO 1-1 ACA » (consulté le 3 février 2018)
  23. « Ligue 2 25e Journée : AJA 0-0 NO » (consulté le 12 février 2018)
  24. « Ligue 2 26e Journée : NO 2-2 TFC » (consulté le 18 février 2018)
  25. « Ligue 2 27e Journée : CN 1-4 NO » (consulté le 3 mars 2018)
  26. « Ligue 2 28e Journée : NO 2-1 PFC » (consulté le 3 mars 2018)
  27. « Ligue 2 29e Journée : USO 1-4 NO » (consulté le 10 mars 2018)
  28. « Ligue 2 30e Journée : SB 0-2 NO » (consulté le 27 mars 2018)
  29. « Ligue 2 31e Journée : NO 1-0 VAFC » (consulté le 31 mars 2018)
  30. « Ligue 2 32e Journée : USQR 1-3 NO » (consulté le 7 avril 2018)
  31. « Ligue 2 33e Journée : NO 0-2 FCSM » (consulté le 14 avril 2018)
  32. « Ligue 2 34e Journée : FBBP 2-2 NO » (consulté le 21 avril 2018)
  33. « Ligue 2 35e Journée : NO 1-0 FCL » (consulté le 24 avril 2018)
  34. « Ligue 2 36e Journée : CF 1-1 NO » (consulté le 29 avril 2018)
  35. « Ligue 2 37e Journée : NO 4-0 GFCA » (consulté le 5 mai 2018)
  36. « Ligue 2 38e Journée : SdR 2-2 NO » (consulté le 12 mai 2018)
  37. « Coupe de France 7e Tour : NO 1-0 GSC » (consulté le 12 novembre 2017)
  38. « Coupe de France 8e Tour : ASC 1-3 NO » (consulté le 3 décembre 2017)
  39. « Coupe de France 1/32e : ASSE 2-0 NO » (consulté le 7 janvier 2018)
  40. « Coupe de la Ligue 1er Tour : LHAC 4-4 NO » (consulté le 8 août 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Cette bibliographie présente quelques ouvrages de référence de base. Ceux qui ont été utilisés pour la rédaction de l'article sont indiqués par le symbole Document utilisé pour la rédaction de l’article.

Liens externes[modifier | modifier le code]