Louis Sainte-Marie Perrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sainte-Marie Perrin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Louis Sainte-Marie-Perrin
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Enfants
Reine Claudel (d)
Antoine Sainte-Marie-Perrin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Sainte-Marie Perrin.jpg
plaque commémorative

Louis Jean Sainte-Marie Perrin (né Louis Jean Perrin à Lyon le [1] et mort le [2] dans la même ville) est un architecte français. Catholique fervent, il a terminé la construction de la basilique Notre-Dame de Fourvière. Sa fille Reine a épousé l'écrivain Paul Claudel, le 15 mars 1906 à Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Réalisations principales[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Square Sainte-Marie Perrin[5], à Lyon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance no 3136 de la page 128/394, cote du registre 2E316. Il faut cliquer sur "Accéder aux registres" puis sur "Personnalités" puis sur "S" puis on cherche le nom, en ligne sur le site des archives municipales numérisées de Lyon.
  2. Acte de décès no 1500 de la page 16/193, cote du registre 2E2224. Il faut cliquer sur "Accéder aux registres" puis sur "Personnalités" puis sur "S" puis on cherche le nom, en ligne sur le site des archives municipales numérisées de Lyon.
  3. « Dictionnaire bibliographique - Sainte-Marie Perrin », sur cosmovisions.com (consulté le 8 juillet 2010).
  4. (fr) Jo Basse, Francis Lavorel et Louis Naumin, Caluire-et-Cuire : Histoire de Quartiers, Lyon, , 164 p. (ISBN 2-9512566-0-4), p. 57.
  5. « Square Sainte Marie Perrin », sur ruesdelyon.net (consulté le 8 juillet 2010).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages de Sainte-Marie Perrin[modifier | modifier le code]

  • 1889 : Pierre Bossan, architecte : sa vie, son caractère, son œuvre, sa doctrine
  • 1896 : La Basilique de Fourvière, son symbolisme, 40 pages, éditeur : Librairie catholique Emmanuel Vitte
  • [Sainte-Marie Perrin 1912] Louis Sainte-Marie Perrin, La basilique de Fourvière : Son symbolisme, Lyon ; Paris, Librairie catholique Emmanuel Vitte, , 2e éd. (1re éd. 1896), 40 p., 32 planches en n. et b. (notice BnF no FRBNF34121356) ;
    L'ouvrage a été réédité en 1942 sous les auspices de l'archevêché de Lyon, avec une préface de André Ravier, s. j.

Sources secondaires[modifier | modifier le code]

  • Séverine Penlou, « Le décor sculpté des églises de Sainte-Marie Perrin (1835-1917) : l'exemple de l'église de Chaponost », Livraisons d'histoire de l'architecture, Persée, vol. 12, no 1,‎ , p. 87-99 (DOI 10.3406/lha.2006.1051, lire en ligne)
  • Séverine Penlou (dir. François Fossier), La décoration des églises de Louis-Jean Sainte-Marie Perrin (1835-1917) (2 vol.), Université Lyon 2, mémoire de master 2 d’histoire de l’art, 2005, tapuscrit.
  • Séverine Penlou (dir. H. Guéné et N. Mathian), Sainte-Marie Perrin (1835-1917) : Les églises et les établissements religieux à Lyon (2 vol.), Université Lyon 2, mémoire de maîtrise d’histoire de l’art, 2004, tapuscrit.
  • Philippe Dufieux, Le Mythe de la primatie des Gaules. Pierre Bossan (1815-1888) et l’architecture religieuse en Lyonnais au XIXe siècle, PUL, 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]