Saint-Quentin-les-Marais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Marne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Marne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Quentin (homonymie).
Saint-Quentin-les-Marais
L'église de Saint-Quentin-les-Marais
L'église de Saint-Quentin-les-Marais
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Vitry-le-François
Canton Sermaize-les-Bains
Intercommunalité Communauté de communes de Champagne et Saulx
Maire
Mandat
Jacques Raguet
2014-2020
Code postal 51300
Code commune 51510
Démographie
Population
municipale
135 hab. (2014)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 55″ nord, 4° 38′ 38″ est
Altitude Min. 113 m – Max. 187 m
Superficie 6,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Saint-Quentin-les-Marais

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Saint-Quentin-les-Marais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Quentin-les-Marais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Quentin-les-Marais

Saint-Quentin-les-Marais est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune s'est également appelée Saint-Quentin-sur-Fion avant de devenir Saint-Quentin-les-Marais.[réf. nécessaire]
Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement les noms de Fioncourt et de La Réunion[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune, antérieurement membre de la communauté de communes de Champagne et Saulx, est membre, depuis le 1er janvier 2014, de la communauté de communes Côtes de Champagne et Saulx.

En effet, conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) de la Marne du 15 décembre 2011[2], les quatre petites intercommunalités :
- communauté de communes de Saint-Amand-sur-Fion,
- communauté de communes des Côtes de Champagne,
- communauté de communes des Trois Rivières
- communauté de communes de Champagne et Saulx
ont fusionné le 1er janvier 2014, en intégrant la commune isolée de Merlaut, pour former la nouvelle communauté de communes Côtes de Champagne et Saulx[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1903 1904 Alphonse Roussinet[4]    
1904 1919 Louis Gringuillard[4]    
1919 1925 Albert Lequeux[4]    
1925 1929 Aristide Camille Raymond Salmon[4]    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 4 juillet 2014)
Jacques Raguet   Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 135 habitants, en augmentation de 3,05 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
168 165 175 184 200 213 207 207 209
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
205 201 192 158 155 159 152 140 124
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
119 119 122 90 92 96 108 99 94
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
88 84 93 88 111 97 118 131 135
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006 [10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le Fion-d'Or[modifier | modifier le code]

Plus communément appelé la Dorure Royale, le Fion-d'Or matérialise la source du Fion de par un large orifice boursouflé plaqué or flanqué de niches elles-mêmes ornées de statues de marbre représentant saint Quentin, patron des fifres, ainsi que Poséidon, tous deux adoptant des positions rappelant les postures des dieux gréco-romains aquatiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Quentin-les-Marais », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er janvier 2013)
  2. « Schéma départemental de coopération intercommunale de la marne » [PDF], Tout savoir sur votre SDCI, Association nationale des Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux et des Pays (ANPP),‎ (consulté le 19 juillet 2015), p. 2.
  3. « Arrêté préfectoral du 29 mai 2013 portant création du nouvel Établissement public de coopération Intercommunale issu de la fusion de la Communauté de communes Champagne et Saulx, de la Communauté de communes des Côtes de Champagne, de la Communauté de communes de Saint-Amand-sur-Fion et de la Communauté de communes des Trois Rivières en y incluant la commune isolée de Merlaut », Bulletin d'information et recueil des actes administratifs de la préfecture de la Marne, no 5 ter,‎ , p. 8-14 (lire en ligne).
  4. a, b, c et d Registres Etat Civil de la commune
  5. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  6. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne,‎ (consulté le 19 juillet 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .