Saint-Maurice-sur-Huisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Maurice.
Saint-Maurice-sur-Huisne
La mairie et l'église vues depuis l'entrée du village.
La mairie et l'église vues depuis l'entrée du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Bretoncelles
Intercommunalité Communauté de communes Cœur du Perche
Commune Cour-Maugis sur Huisne
Statut Ancienne commune
Code postal 61110
Code commune 61430
Géographie
Coordonnées 48° 26′ 31″ nord, 0° 41′ 57″ est
Altitude Min. 127 m – Max. 233 m
Superficie 4,42 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Cour-Maugis sur Huisne
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Saint-Maurice-sur-Huisne

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Saint-Maurice-sur-Huisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Maurice-sur-Huisne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Maurice-sur-Huisne

Saint-Maurice-sur-Huisne est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie. Elle fusionne le au sein de la commune nouvelle de Cour-Maugis sur Huisne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Saint Morise en 1465[1].

L'hagiotoponyme Saint-Maurice fait référence à Maurice d'Agaune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Province du Perche. Le fief de Perrignes et le moulin d'Yversay, cité dans une charte de 1144, relevaient de la châtellenie de Villeray.

Le , Saint-Maurice-sur-Huisne intègre avec trois autres communes la commune de Cour-Maugis sur Huisne[2] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Boissy-Maugis, Courcerault, Maison-Maugis et Saint-Maurice-sur-Huisne fusionnent sans création de communes déléguées et le bourg de Boissy-Maugis est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995[3] décembre 2015 Régis Gatineau[4] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
415 357 417 407 433 414 389 403 351
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
334 324 340 326 292 277 298 280 255
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
213 195 199 194 186 168 166 146 138
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 - -
136 87 98 102 65 72 71 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité culturelle et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1564
  2. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture de l'Orne (consulté le 5 novembre 2016).
  3. « Régis Gatineau se représente », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 décembre 2014)
  4. Réélection 2014 : « Saint-Maurice-sur-Huisne (61110) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  7. Laurence de Calan, Presybtères du Perche, éditions des Amis du Perche, collection "Présence du Perche", juillet 2012, p. 149. [ (ISBN 978-2-900122-983)]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :