S2 (étoile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir S2.
S2
Description de cette image, également commentée ci-après
Orbite de l'étoile S2.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 17h 45m 40,0442s
Déclinaison −29° 00′ 27,975″
Constellation Sagittaire

Localisation dans la constellation : Sagittaire

(Voir situation dans la constellation : Sagittaire)
Sagittarius IAU.svg
Caractéristiques
Astrométrie
Caractéristiques physiques

Source 2 (S2) est une des étoiles les plus proches de la source radio Sagittarius A*, au centre de notre galaxie, la Voie lactée. Elle fait partie d'un amas d'étoiles en orbite autour du centre galactique.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Orbites de six étoiles proches du centre galactique.

Il s'agit d'une étoile de très faible luminosité[1], située exactement au centre galactique.

L'étoile S2 a la particularité d'avoir une orbite képlérienne elliptique très excentrique (e = 0,87) d'une période de 15,2 ans[2] qui la conduit à un périapside situé à seulement 17 heures-lumière[2] (18,3 × 1012 mètres, soit 124 ua, quatre fois la distance moyenne entre le Soleil et Neptune) du centre galactique, à plus de 2 000 fois le rayon de Schwarzschild[3]. Elle n'est donc pas dans le trou noir mais il s'agit de l'étoile de l'amas qui s'en approche le plus.

Avant 2001, le centre de la Voie lactée était toujours caché et invisible, à cause d'un impénétrable rideau de nébuleuses. Toutefois, à la suite de l'installation de deux nouveaux systèmes au VLT, à l'observatoire du Cerro Paranal au Chili, en 2001, des images de haute résolution, notamment en infrarouge, ont pu être obtenues[3].

Une équipe internationale conduite par Rainer Schödel de l'Institut Max-Planck de physique extraterrestre a observé le mouvement de S2 sur une durée de 15,2 ans. Celui-ci montre très clairement que seul un trou noir supermassif peut se trouver au foyer de l'orbite. La caractérisation complète de cette dernière permet d'estimer la masse, et par suite la taille, de Sagittarius A* : 4 millions de masses solaires[1]. C'est la mesure la plus précise jamais effectuée sur la masse d'un trou noir supermassif.

En 2018 et en 2033, cette étoile sera au plus proche du trou noir. Elle atteindra théoriquement la vitesse de près de 9 000 km/s (environ 25 millions de km/h), soit 2,6 % de celle de la lumière[4].

En 2018, le dispositif interférométrique Gravity mis en service au VLT a observé un décalage fréquentiel vers le rouge cohérent avec la théorie de la relativité générale[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « GRAVITY observe avec succès les abords du trou noir de la Voie Lactée », sur insu.cnrs.fr.
  2. a et b « Un trou noir au centre de notre Galaxie », sur obspm.fr.
  3. a et b « Une étoile en orbite autour d'un trou noir ? », sur culturesciencesphysique.ens-lyon.fr.
  4. a et b Lucas Streit, « La relativité générale validée au centre de la Voie lactée », Pour la science, no 492,‎ , p. 8.
  5. (en) R. Abuter et al. (collaboration GRAVITY), « Detection of the gravitational redshift in the orbit of the star S2 near the Galactic centre massive black hole », Astronomy and Astrophysics, vol. 615,‎ , p. 1-10, article no L15 (DOI 10.1051/0004-6361/201833718, lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]