Aller au contenu

Joël Abati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joël Abati
Joël Abati
Joël Abati
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (54 ans)
Lieu Fort-de-France
Taille 1,90 m (6 3)
Poste Arrière ou ailier droit
Surnom(s) Jo, le Révérend
Situation en club
Club actuel Retraite sportive
Parcours junior
Saisons Club
1985-1990 Drapeau de la Martinique Espoirs de Floréal
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1990-1991 Saint-Michel Sports
1991-1992 Levallois SC
1992-1995 USM Gagny
1995-1997 US Créteil
1997-2007 SC Magdebourg 315 (1470)
2007-2009 Montpellier AHB 32 (65)
Mai 2011 SC DHfK Leipzig 2 (3)
*Statistiques en compétitions nationales et continentales.
Sélections en équipe nationale
Année(s)Équipe M. (B.)
1995-2009 France 204 (585)[1]

Joël Abati, né le à Fort-de-France (Martinique), est un ancien joueur français de handball. Il évoluait au poste d'arrière ou ailier droit. Avec l'équipe de France, il a notamment remporté les trois principales compétitions internationales : le championnat du monde 2001, le championnat d'Europe 2006 et les Jeux olympiques de 2008. En club, il a notamment joué 10 saisons en Allemagne au SC Magdebourg. Depuis sa retraite sportive en 2009, il se consacre à la politique et il a ainsi été élu au Conseil régional de Languedoc-Roussillon sur la liste de Georges Frêche en .

Le 30 avril 2023, il entre dans le Hall of Fame du handball français[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Joël Abati commence le handball dans son île natale de la Martinique avec l'Espoir de Floréal (Fort-de-France). C'est lors de la finale pour le titre de champion de France de Nationale 3 en 1990 que Jean-Pierre Lepointe le remarque[3]. Abati devient alors le premier Martiniquais senior à venir en Métropole pour jouer au handball[3]. D'abord au Saint-Michel Sports qui évolue en Nationale 2, puis au Levallois Finances durant la saison 1991-1992[3]. Il retrouve également Jean-Pierre Lepointe dans l'Équipe militaire de handball du bataillon de Joinville[3]. Mais c'est à l'USM Gagny où il arrive en 1992 que Joël Abati va hausser son niveau de jeu. Sélectionné en équipe de France Espoirs puis en A', c'est le contre la Biélorussie qu'il connaît sa première sélection en Équipe de France, quelques mois après avoir rejoint l'US Créteil et après le titre Mondial remporté par les Barjots.

Joël Abati sous le maillot du SC Magdebourg

En 1997, il part pour l'Allemagne au SC Magdebourg, club où il évoluera avec Christian Gaudin et Guéric Kervadec, au plus haut niveau pendant 10 saisons. Il remporte ainsi la Ligue des champions en 2002, la Coupe de l'EHF à trois reprises (1999, 2001, 2007) et le championnat d'Allemagne en 2001. À ce titre, il est inscrit au Hall of Fame du club allemand en 2007

En 2007, à 37 ans, il retrouve le championnat de France et le Montpellier Agglomération Handball où, en l'espace de deux saisons, il remporte deux titres de champion de France, deux Coupes de France et une Coupe de la Ligue. En mai 2011, il fait une pige au SC DHfK Leipzig pour 2 matchs de barrage[4].

En 14 années de l'Équipe de France, il cumule 204 sélections et 585 buts marqués et remporte les trois principales compétitions internationales : le championnat du monde 2001 organisé en France, le championnat d'Europe 2006 et les Jeux olympiques de 2008 de Pékin. À la suite de son titre olympique, il est fait Chevalier de la Légion d'honneur[5]. Après cette dernière victoire en forme d'apothéose, il annonce sa retraite internationale, mais, pour pallier la blessure de Didier Dinart au championnat du monde 2009, il est appelé par Claude Onesta pour participer à la demi-finale puis à la finale que la France remporte face au pays hôte, la Croatie. Surnommé "le Révérend" dans son équipe, Joël Abati est protestant évangélique et ne s'en cache pas [6]

Depuis sa retraite sportive en 2009, la politique est son nouveau terrain de jeu[7]. Le , il est ainsi élu questeur chargé de la jeunesse et des sports au Conseil régional de Languedoc-Roussillon sur la liste de Georges Frêche[8].

En 2009, il participe à la première édition d'un stage de handball à son nom avec Stages Academy. En 2018, la 10e édition propose jusqu'à 9 stages par an sur plusieurs villes en France.

Équipe nationale

[modifier | modifier le code]

Joël Abati connait sa première sélection le contre la Biélorussie. Portant le plus souvent le numéro 18, il a cumulé 204 sélections pour 585 buts marqués (dont 160 jet de 7 mètres). Son parcours en équipe de France est :

compétitions internationales
compétitions nationales

Distinctions

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. « Salle des légendes, Joël Abati », sur Site officiel de la FFHB, Fédération française de handball (consulté le )
  2. Dalibor, « EdF (M) | L'équipe de France inaugure son Hall of Fame », sur HandNews, (consulté le )
  3. a b c et d « Joël Abati : La belle histoire du "Sans Culotte" en survêt », Hand mag n°5, Fédération française de handball, (consulté le ).
  4. (de) « Abati und Stojanovic in Leipzig: DHfK-Gegner freut sich schon auf die Topstars », (consulté le )
  5. a et b « Décret du 14 novembre 2008 portant promotion et nomination », Journal officiel du 15 novembre 2008 (consulté le )
  6. Place des protestants, émission de France 2, le 11 février 2018
  7. « Joël Abati : la politique est son nouveau terrain de jeu », (consulté le )
  8. « Les élus du Conseil régional : Joël Abati » (consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]