Rutu Modan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rutu Modan
Rutu Modan 20080318 Salon du livre 4.jpg
Rutu Modan
Naissance
Nationalité
Activités
Formation

Rutu Modan est une auteure israélienne de bandes dessinées née en 1966. Elle a fait connaître cet art dans son pays.[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses études à l'École des beaux-arts de Bezalel à Jérusalem. Elle y est éveillée à la bande dessinée, notamment grâce à des cours donnés par Art Spiegelman. Cependant, à cette époque, cet art était inconnu en Israël ; elle décide de s'y consacrer, et c'est elle qui l'a fait connaître dans son pays. Étant première, elle bénéficie d'une grande liberté d'écriture. Durant cette période, elle s'associe à d'autres artistes et à d'autres arts, comme le théâtre, et multiplie les influences, du classique à l'underground. Elle publie avec Yirmi Pinkus des histoires pour la jeunesse, et reçoit d'importantes commandes du ministère de l'éducation. Elle reçoit une reconnaissance internationale, par le biais d'un collectif nommé Actus Tragicus. Son album La Propriété lui ouvre la reconnaissance des passionnés en France.[1]

Publications[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cathia Engelbach, « Le petit théâtre dessiné de Rutu Modan », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2019)
  2. Mathieu Lindon, « Israël, l'amour entre deux bombes », Libération,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aurélie Champagne, « BD : une nouvelle génération hyperactive d'auteurs israéliens », Rue89,‎
  • Mathieu Lindon, « Israël, l'amour entre deux bombes », Libération,‎
  • Benjamin Roure, « Angoulême 2019 : l’expo Rutu Modan », BoDoï,‎ (lire en ligne)
  • (en) Becky Barnicoat, « Sketches of war: Born in Israel in 1966, Rutu Modan published her first long-form comic Exit Wounds, about a young Israeli man searching for his missing father, in 2007. Here's how she works », The Guardian,‎
  • La rédaction, « Drame intime à Varsovie », Le Monde.fr,‎
  • Lu. S., « La rétrospective consacrée à Rutu Modan », L'Humanité,‎
  • La rédaction, « Rutu Modan exposera au Festival de la BD », Sud Ouest,‎
  • Jean-Claude Loiseau, « La Propriété Rutu Modan », Télérama,‎
  • (en) James Smart, « Review: Paperbacks: The Property by Rutu Modan, translated by Jessica Cohen », The Guardian,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]