Rustica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rustica éditions)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rustica
Pays Drapeau de la France France
Zone de diffusion France, Belgique et Suisse francophones
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Magazine pratique de jardinage au naturel
Prix au numéro 2,50 
Fondateur Éditions de Montsouris
Date de fondation 1928
Éditeur Média participations

Directeur de la rédaction Alain Delavie
Rédacteur en chef Corinne Beaudouin
Site web rustica.fr

Rustica est un magazine hebdomadaire français de jardinage édité par le groupe de médias franco-belge Média-Participations.

Histoire[modifier | modifier le code]

À sa création, le magazine était consacré à la campagne, c'était la « Revue universelle de la campagne ». Il est devenu un magazine de référence dans le domaine du jardinage, en gardant une place aux autres fondamentaux de la revue : les animaux domestiques, la cuisine, la maison au sens large, le bien-être et le tourisme. Rustica a été fondé en 1928 par les éditions de Montsouris (éditrices de la revue Le Petit Écho de la Mode), appartenant à la famille Penanster. Il a été racheté par la maison d'édition Dargaud, elle-même rachetée par Média participations en 1988. Rustica est toujours le seul magazine hebdomadaire français de jardinage.

Son rédacteur en chef a longtemps été Nicolas le Jardinier. L'actuel directeur de la rédaction est Alain Delavie (depuis 2016), précédé par Martine Gérardin (2015-2011), Janine Dorbeaux (2011-1994), Bruno Vaesken (1994-1978).

Georges Wolinski y a publié ses premiers dessins en 1958 [1]. Puis le dessinateur Dominique Jouenne y a publié une bande dessinée dont le héros est un chat nommé Rustichat, qui a donné lieu à trois albums édité par les éditions Rustica. En 2013, une version relookée du magazine paraît[2]. Puis en mars 2018, le groupe Rustica S.A., qui édite Rustica, mais également les trimestriels Rustica Pratique et Rustica Les Essentiels, ainsi que la revue mensuelle Système D, change de nom pour Cambium Media[3], restant toutefois filiale de Media Participations. De nombreuses plumes sont présentes dans le journal, notamment Xavier Mathias.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]