Run (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Run.
Guillaume Renard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Guillaume RenardVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Run
777RunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Œuvres principales

Run, ou 777Run, nom de plume de Guillaume Renard, est un auteur de bande dessinée, illustrateur et réalisateur français.

Principalement connu pour sa série de bande dessinée Mutafukaz et la gestion de la collection Label 619 chez Ankama Éditions, il est également le réalisateur de son adaptation cinématographique de 2017, après un premier court métrage en 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1976 dans le nord de la France, Guillaume Renard se passionne très tôt pour la bande dessinée. Il est détenteur d'un baccalauréat B (économie), d'un diplôme national d'arts plastiques (DNAP) et d'un diplôme national d'arts et techniques (DNAT). Il travaille en amateur sur différents petits projets, notamment avec Rolito sur un petit fanzine, Suck cheese shark face.

Il commence sa carrière professionnelle en 1999 dans l'agence de web design TeamChman où il rencontre plusieurs autres artistes tels que Dany Boy, Scien du 123klan, Super2, Yan etc. Au départ simple dessinateur et illustrateur pour le projet, Run devient directeur artistique de 2000 à 2003, et travaille entre autres sur les projets publicitaires de l'agence. Dès 2003 il travaille pour le collectif Semper-Fi (Rolito, Dany Boy, Yan et Chick) sur différents projets comme le Toy Design ou des illustrations.

Run débute dès 1997 un projet de bande dessinée nommé Mutafukaz, pour lequel il créé plusieurs animations flash. Il présente le tout sur un site Internet[1] et réalise un court métrage trois ans plus tard, intitulé Mutafukaz : Operation Blackhead. Celui-ci remporte plusieurs prix et est notamment diffusé en 2003 au Festival du film de Sundance, organisé dans l'Utah. L'année suivante, il quitte son travail et se lance à plein temps dans la bande dessinée, toujours avec Mutafukaz. Après de nombreux refus de diverses maisons d'éditions, Anthony Roux, qui l'avait repéré il y a plusieurs années de cela, accepte de publier son œuvre chez Ankama Éditions[2]. Son premier tome est publié en 2006, et il crée chez Ankama la collection Label 619[3], duquel il est le directeur artistique et le directeur de collection[4]. En 2010, il lance la série d'horreur DoggyBags, en collaboration avec un collectif d'auteurs, et toujours chez Ankama Éditions. Elle s'arrête en 2017, au numéro treize, une fin déjà prévue à l'avance. Cependant d'autres ouvrages nommés « DoggyBags présente » ou « DoggyBags one-shot » sont avancés[5].

Il stoppe Mutafukaz en 2015, et enchaîne deux ans plus tard avec le spin-off Puta Madre, en collaboration avec Neyef[6]. Il réalise également avec les studios d'Ankama Animations le film Mutafukaz, co-réalisé avec le japonais Shōjirō Nishimi du Studio 4°C[7], qui peine à trouver un distributeur[8]. Après une tournée internationale en festivals, une date en France est annoncée : [9].

Style et influences[modifier | modifier le code]

Cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (juin 2017). Vous pouvez aider en ajoutant des références ou en supprimant le contenu inédit.

Très influencé par la culture hip-hop et plus largement américaine, Run a un style frais et novateur, très dynamique, à mi-chemin entre le comics et parfois le manga.

Grand fan de science-fiction old school, de séries Z et de catch mexicain, on retrouve tous ces éléments dans Mutafukaz.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Mutafukaz : Operation Blackhead (réalisateur, scénariste et producteur)
  • 2017 : Mutafukaz (scénariste ; réalisateur avec Shōjirō Nishimi)

Participations[modifier | modifier le code]

  • 2018 : Genre c'est du cinéma ? de Victor Bonnefoy (interviewé)

Autres projets[modifier | modifier le code]

En parallèle avec ses activités de bédéiste, il s'occupe de design de jouets et d'artoys, d'illustrations pour T-shirt etc.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léa Bodin, « Mutafukaz : « L'influence number one, c'est Invasion Los Angeles » », sur Allociné, (consulté le 2 mai 2018).
  2. Didier Pasamonik, « Le choc Mutafukaz », sur Actua BD, (consulté le 3 mars 2018).
  3. L. Gianati et L. Cirade, entretien avec Run, Mathieu Bablet, Guillaume Singelin, Neyef et Florent Maudoux, « Run : « Au sein du Label 619, j'ai un peu le rôle d'une sage-femme » », sur BD Gest', (consulté le 4 mars 2018).
  4. « Run », sur Label 619 (consulté le 4 mars 2018).
  5. Tristan « Jekt » Libersat, « Run, l'interview — Doggybags, Mutafukaz, Puta Madre... », sur Cultiz, 31 mars 2017 (consulté le 4 mars 2018).
  6. Aurélien Pigeat, « Puta Madre : la nouvelle tuerie de Run », sur Actua BD, (consulté le 10 septembre 2017).
  7. Charles Delestre, « Le roman graphique Mutafukaz débarque au cinéma ! », sur Union Street Magazine, (consulté le 4 mars 2018).
  8. Strafeur, « Une nouvelle image et le plein d'informations pour le film Mutafukaz », sur 9e art, (consulté le 4 mars 2018).
  9. Sylvain Trinel, « Mutafukaz : enfin une date pour le film », sur IGN, (consulté le 26 janvier 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]