Roscoe Pound

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nathan Roscoe Pound (né à Lincoln, Nebraska, le - ) est un juriste américain, doyen de la Harvard School of Law. Il serait aux Etats-Unis le juriste le plus cité du XXe siècle [1].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Le père de Roscoe, Stephen Bosworth Pound, était un avocat, sénateur et juge du Nebraska. Roscoe étudia la botanique à l'université du Nebraska où il fut membre de la fraternité Acacia (en)[2] En 1889, il commence des études de droit à Harvard, qu'il ne poursuit qu'une année, sans obtenir de diplôme. A la place, il passe un doctorat en botanique en 1898 à l'université du Nebraska.

Carrière juridique[modifier | modifier le code]

En 1903, Pound devient doyen de la faculté de droit de l'université du Nebraska. En 1910, il commence à enseigner à Harvard et en 1916, il devient doyen de la Harvard School of Law.

Dès 1908, il participe à la fondation de la première revue américaine de droit comparé, l'Annual Bulletin (en) publié par le Comparative Law Bureau (en) de l'American Bar Association. Lecteur de Georges Gurvitch, il fut aussi un des fondateurs de la sociological jurisprudence (jurisprudence ayant le sens, en anglais, de théorie du droit), et un critique de la doctrine de la Cour suprême sur la liberté contractuelle, telle que symbolisée par le cas Lochner v. New York de 1905 dans lequel la Cour déclare anti-constitutionnelle une loi limitant le temps de travail. L'intérêt de Pound pour la sociologie et ses rapports au droit en fait, d'une certaine manière, un précurseur du mouvement du legal realism (en), notamment représenté par Oliver Wendell Holmes Jr..

En 1909, lors d'un congrès à Chicago, la National Conference on Criminal Law and Criminology, il annonce avec son collègue Ernst Freund (en) une nouvelle ère pénologique, fondée sur l'individualisation. Deux ans plus tard, il rédige l'introduction à la traduction américaine du livre de Raymond Saleilles, L'individualisation de la peine.

Justice criminelle à Cleveland[modifier | modifier le code]

En 1922, Roscoe Pound et Felix Frankfurter entreprirent une étude quantitative détaillée de la façon dont les crimes avaient été traités par les journaux de Cleveland au mois de janvier 1919 en utilisant comme unité de compte le nombre de pouces (une unité de mesure en Amérique) des colonnes de journaux. Ils trouvèrent que tandis que durant la première moitié le total de l'espace consacré au crime était de 925 pouces, il passait à 6 642 pouces dans la seconde moitié. Cela en dépit du fait que le nombre de crimes évoqués était seulement passé de 345 à 363.

Ils en conclurent que bien que la très médiatique "vague de crime" fut largement fictive et fabriquée par la presse, la couverture médiatique eut de réelle conséquence sur l'administration de la justice. En effet, le public se croyant au milieu d'une épidémie de crimes demanda une réponse immédiate de la police et des autorités municipales. Ces institutions voulant conserver le soutien du public s'essayèrent à satisfaire la demande populaire plutôt qu'à se conformer au processus légal. Cela conduisit à une hausse des erreurs judiciaires et à des sentences plus sévères [3],[4].

Autres[modifier | modifier le code]

C'était également un franc-Maçon[5] qui a écrit un livre sur la philosophie maçonnique.

Citation[modifier | modifier le code]

One of his most oft-quoted views was on professionalism: The term [professionalism] refers to a group pursuing a learned art as a common calling in the spirit of public service - no less a public service because it may incidentally be a means of livelihood. Pursuit of the learned art in the spirit of a public service is the primary purpose. [6]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Shapiro, Fred R. (2000), "The Most-Cited Legal Scholars", in Journal of Legal Studies, vol. 29, n°1, p. 409–426, doi=10.1086/468080
  2. Une fraternité "grecque" liée à la maçonnerie [url=http://www.acacia.org/about_notables.htm%7Caccessdate=2008-10-30]
  3. (en) Klaus Bruhn Jensen, A Handbook of Media and Communication Research: Qualitative and Quantitative Methodologies, UK, Routledge,‎ 2002, 1e éd. (ISBN 978-0-415-22588-5) p. 45-46
  4. (en) Roscoe Pound et Felix Frankfurter, Criminal Justice in Cleveland, Cleveland, OH, The Cleveland Foundation,‎ 1922 p. 546
  5. Il fut membre de la Lancaster Lodge No. 54 AF & AM Lincoln, Nebraska
  6. (en) Roscoe Pound, The Lawyer from Antiquity to Modern Times, St. Paul, Minn., West Publishing Co.,,‎ 1953 p. 5.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • "The Need of a Sociology of Jurisprudence, 1907, Green Bag, pp.608-615
  • "Spurious Interpretation" 1907, Columbia Law Review, 1908, p.381-385
  • " Mechanical Jurisprudence" Columbia Law Review, 1908, p.101-106
  • "The Scope and Purpose of Sociological Jurisprudence" article en trois volets paru dans
    • Harvard Law Review n° 24, 1911, pp. 591-619
    • Harvard Law Review n° 25, 1912, pp. 140-168
    • Harvard Law Review n° 26,1912, pp. 489-516
  • Outlines of Lectures on Jurisprudence 1914,
  • Lectures on the philosophy of freemasonry, by Roscoe Pound, Anamosa, Ia., The National masonic research society, 1915.
  • The Spirit of the Common Law [1] 1921,
  • Law and Morals 1924,
  • Criminal Justice in America in 1930.
  • The Ideal Element in Law 1958

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • N.E.H Hull, 1997, Roscoe Pound & Karl LLewellyn, Searching for An American Jurisprudence, The University of Chicago Press

Liens externes[modifier | modifier le code]