Felix Frankfurter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Felix Frankfurter
Frankfurter-Felix-LOC.jpg
Fonction
-
juge assesseur de la Cour suprême des États-Unis
 précédé par Benjamin N. Cardozo (en)

 suivi par Arthur Goldberg
Voir et modifier les données sur Wikidata
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Formation
Activités
A travaillé pour
Palmarès
Distinction

Felix Frankfurter ( à Vienne (Autriche-Hongrie) - à Washington) était un juge américain siégeant à la Cour suprême des États-Unis. Originaire de New York, il étudia au City College of New York, avant de brillantes études à Harvard. Il fut nommé à la Cour suprême des États-Unis par Franklin Delano Roosevelt le 30 janvier 1939, exerçant cette fonction jusqu'au 28 août 1962. Il fut professeur de droit à la Faculté de droit de Harvard, et conseilla Roosevelt pour de nombreuses mesures du New Deal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale, en 1943, il rencontre Jan Karski qui l'informe de la destruction des Juifs d'Europe[1]. Bien que Juif lui-même, il déclare cependant : « Monsieur l'ambassadeur, je ne vous dis pas que ce jeune homme est en train de mentir. J'ai dit que je suis incapable de le croire. Il y a une différence. » (« Mr. Ambassador, I did not say this young man is lying. I said I am unable to believe him. There is a difference. »)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Gauvin, « Entretien avec Tom Wood, biographe de Jan Karski », sur pileface.com, Philippe Sollers,‎ (consulté le 10 mai 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]