Roger de Lageneste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roger de Lageneste
Description de l'image defaut_2.svg.
Biographie
Surnom Monsieur Roger
Date de naissance
Lieu de naissance Genève
Date de décès (à 87 ans)
Lieu de décès Genthod
Nationalité Drapeau de la France France
Carrière
Années d'activité 1956-1967
Qualité Pilote de rallye
Équipe Peugeot, Alfa Romeo, Abarth, Alpine

Roger de Lageneste est un pilote de Rallye automobile français né le [1] à Genève (Suisse) et mort le [2] à Genthod (Suisse).

Biographie[modifier | modifier le code]

Neveu de Jean-Pierre Peugeot[3], il débute en course en 1956 au volant d'une Peugeot 203; il se distingue rapidement dans les longues épreuves telles le Marathon de la route ou la Coupe des Alpes. L'année suivante, il court sur Alfa Romeo et remporte (officiellement à titre de navigateur de Michel Nicol) le Tour de Corse.

En 1960, il est sacré champion de France des rallyes, sur Alfa Romeo[4].

Devenu ensuite pilote officiel Abarth puis Alpine, il conquiert un second titre national en 1964, en catégorie Sport[5].

Il compte également six participation aux 24 Heures du Mans, entre 1959 à 1967.

Titres[modifier | modifier le code]

Saison Titre Voiture
1960 Champion de France des rallyes - Tourisme Alfa Romeo Giulietta TI & Alfa Romeo Giulietta SZ
1964 Champion de France - Sport et prototypes Alpine-Renault

Principales victoires[modifier | modifier le code]

Saison Rallye Copilote Voiture
1957 Critérium des Cévennes Drapeau de la France Mme Tardieu Peugeot 203 prototype
1957 Tour de Corse * Drapeau de la France Michel Nicol Alfa Romeo Giulietta SV
1959 Rallye Paris - Île-de-France Drapeau de la France Renée Wagner Peugeot 403 Spéciale
1960 Rallye de Genève Drapeau de la France Henri Greder Alfa Romeo Giulietta
1960 Coupe des Alpes - GT Drapeau de la France Henri Greder Alfa Romeo Giulietta SZ
1960 Rallye Pétrole-Provence Drapeau de la France Henri Greder Alfa Romeo Giulietta SZ
1964 Rallye du Maine Drapeau de la France Carl du Genestoux Abarth 2000
1964 Rallye de l'ACO Drapeau de la France Carl du Genestoux Abarth 2000

* Officiellement, Roger de Lageneste n'est pas vainqueur du Tour de Corse 1957 en tant que pilote, mais en tant que navigateur : bien qu'ayant piloté d'un bout à l'autre de l'épreuve[6], il est inscrit au palmarès au titre de copilote de Michel Nicol.

Il remporte également la Coupe des Alpes en 1958, cette fois comme copilote de Bernard Consten sur Alfa Romeo Giulietta.

Participations aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Équipe Voiture Coéquipier Classement Cause d'abandon
1959 Drapeau : Italie Automobili Stanguellini Stanguellini 750 Sport BA Drapeau : France Paul Guiraud n.c.
1962 Drapeau : Italie Abarth Corse & Cie Abarth-Simca 1300 Bialbero Drapeau : France Jean Rolland ab. allumage
1964 Drapeau : France Société des Automobiles Alpine Alpine M64 Drapeau : Italie Henry Morrogh 17e (1er du classement à l'indice énergétique)[7]
1965 Drapeau : France Société des Automobiles Alpine Alpine M65 Drapeau : France Jacques Cheinisse ab. allumage
1966 Drapeau : France Écurie Savin Calberson Alpine A210 Drapeau : France Jacques Cheinisse 11e (1er du classement à l'indice énergétique)
1967 Drapeau : France Écurie Savin Calberson Alpine A210 Drapeau : France Jacques Cheinisse 12e

Autres courses d'endurance[modifier | modifier le code]

Records du monde[modifier | modifier le code]

Le Coupé 404 des records de juin et juillet 1965, ici exposé au salon Rétromobile de Paris, sinon au Musée Peugeot de Sochaux (exemplaire unique).

Records réalisés entre le 11 et le 14 juin 1965 en catégorie A3 Groupe 3, à l'autodrome de Linas-Montlhéry, sur coupé monoplace Peugeot 404 à moteur Diesel de série Indenor XD 88 2 litres (de classe 7, équipant également les berlines familiales de la game), avec C. Besnardière, J. Gérard, Du Ginestoux et C. Techkemian pour treize records mondiaux[9] :

  • 100 kilomètres à 161,224 km/h de moyenne ;
  • 100 miles à 161,932 km/h ;
  • 500 kilomètres à 159,518 km/h ;
  • 500 miles à 160,967 km/h ;
  • 1 000 kilomètres à 161,079 km/h ;
  • 1 000 miles à 161,707 km/h ;
  • 5 000 kilomètres à 161,626 km/h ;
  • 5 000 miles à 161,385 km/h ;
  • 10 000 kilomètres à 173,714 km/h ;
  • 1 Heure à 161,932 km/h ;
  • 6 Heures à 160,967 km/h ;
  • 12 Heures à 161,723 km/h ;
  • 24 Heures à 161,755 km/h.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pilote des 24 heures du mans : Roger De Lageneste », sur www.24h-en-piste.com (consulté le 25 novembre 2017)
  2. « 24 Heures du Mans - Roger de Lageneste (1929 - 2017) », lemans.org,‎ (lire en ligne)
  3. Échappement no 123 Spécial Rallyes, janvier 1979, p. 49
  4. Michel Morelli et Gérard Auriol, Histoire des rallyes : de 1951 à 1968, Boulogne-Billancourt, ETAI, , 208 p. (ISBN 978-2-7268-8762-2)
  5. Revue L'Automobile no 225, janvier 1965
  6. Jean Lerust, « Roger De Lageneste », Revue Auto passion, no 17,‎
  7. Classements au Mans - Les indices - PassionneMans (site personnel)
  8. (en) « 250 GT SWB s/n 2787GT », sur www.barchetta.cc (consulté le 25 novembre 2017)
  9. Liste officielle des records de vitesse homologués par la FIA en Catégorie A (Special Cars) - FIA, 4 janvier 2011 [PDF]