Robin (photographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robin et François.
Robin
Naissance Amiens
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Robin, de son vrai nom Robin François, est un photographe français notamment connu pour ses portraits de célébrités du monde de la musique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robin commence sa carrière au début des années 1990 en conjuguant son amour de la musique et sa passion pour la photographie : Depeche mode, Suede, Radiohead, Placebo ou encore Iggy Pop lui font confiance. Il devient en 1992 le photographe officiel des mythiques Black Sessions de Bernard Lenoir diffusées sur France Inter et crée le logo de l'émission. Son premier projet personnel Anges et Démons (1995) est retenu pour la double couverture de Noël du New Musical Express avec Blur et Oasis.

Il photographie par la suite la plupart des artistes marquants des années 2000 : Adele, Amy Winehouse, Arctic Monkeys, Coldplay, Gossip, Robbie Williams, The Killers, The White Stripes etc. Il réalise également les photos des pochettes de disques : Mylène Farmer, Cali, Duffy, Thierry Amiel, Henri Salvador et des couvertures de livres : Léonard Cohen, Brigitte Fontaine.

Entre 2003, Robin est contacté par l’hôtel de Crillon pour moderniser l’image du palace parisien. Enthousiasmée par son regard différent, la direction de l’hôtel lui commande également le tirage des photos de la Place de la Concorde qui orneront finalement les murs des suites. Son horizon professionnel s’élargit si bien que le Palais Rhoul, le Westin et d’autres hôtels feront appel à ses services.

En 2004, Robin initie la série Lift’in : des portraits d’artistes invités à l’émission musicale L’Album de la Semaine sur Canal+. Le principe : un même lieu (un monte-charge), une même lumière, et une minute chrono, chaque artiste étant libre d'occuper cet espace un peu inhabituel à sa manière. Résultat de l'expérience : 150 clichés inattendus donnant à voir quelque chose du caractère de chacun et finalement cinq ans de travail qui donneront lieu à trois expositions successives (2005-2009)[1].

En 2005, à la Somerset House de Londres, Robin présente pour la première fois Saint Sébastien, son projet le plus personnel auquel participent plusieurs personnalités dont Agnès B., Thierry Henry, Youssou N'Dour, Chris Martin, Jane Birkin… Conçu initialement comme des portraits noir et blanc de « stars » qui posent dans la compassion du martyr Saint Sébastien, ce projet va évoluer avec des « inconnus ». Alors rebaptisée Saint Sébastien, le corps triomphant, cette série établit un parallèle entre l’image de ce martyr que l’on priait pour vaincre la peste médiévale et celle de la pandémie contemporaine qu’est le sida. Ainsi le photographe « provoque un dialogue fécond entre des photos de sculptures médiévales et Renaissance représentant le martyr du saint et des clichés de jeunes hommes d’aujourd’hui »[2]. Une première exposition est présentée au Musée de l’Archerie et du Valois (d’où proviennent les sculptures captées par le photographe) lors de l’été 2008[3]. Complétée par d'autres clichés de modèles rencontrés au hasard, une nouvelle exposition est présentée en 2011 au Sofitel le Louise de Bruxelles. Prévue à l’origine jusqu’en mars 2012, celle-ci est prolongée jusqu’en septembre[4].

En 2011, Jean Paul Gaultier invite Robin à photographier les coulisses de ses défiles. Le monde de la mode s'ouvre alors à lui et de nouvelles personnalités intègrent son portfolio : Andreja Pejic, Simon Nessman, Jean-Paul Lespagnard. Cette même année il réalise la photo pour l’affiche de la comédie musicale Dracula, l'amour plus fort que la mort.

Exposition « Saint Sébastien, le Corps Triomphant III » à la mairie du 10e arrondissement de Paris

En 2012, Make Up For Ever fait appel à ses services pour illustrer les trente ans de la marque de cosmétiques, qui lui confie ensuite une seconde commande. Robin y laisse entrevoir une nouvelle facette de son travail au travers de la campagne mondiale Nouveaux Pinceaux. Parallèlement, une autre Maison du groupe LVMH, Hennessy, lui commande la réalisation de deux reportages sur le travail des artistes brésiliens Os Gêmeos à Cognac et São Paulo. Le résultat sera présenté dans un livre collector illustrant la collaboration entre le duo brésilien et la Maison française. Continuant son parcours dans le domaine musical, Robin conçoit pour les Vieilles Charrues le projet « One Word, One Picture » : shooting dans les mêmes conditions des artistes et festivaliers, et présentation des portraits sur les écrans géants. Enfin, il explore la musique classique en collaborant avec Nathalie Manfrino et Roberto Alagna.

En 2014, Robin lance un nouveau projet Le Parfum Imaginaire : série composée de portraits de jeunes hommes anonymes posant devant l’objectif pour la première fois. « Des instants de grâce, la beauté intemporelle, des corps et des visages solaires qui pourraient parfaitement illustrer les créations des plus grandes Maisons de parfum » - trouve-t-on sur le verso du calendrier édité par Sunset Publishing un an plus tard.

Dans le cadre de Paris Plages 2016 le photographe présente au grand public un autre travail personnel Les Planches réalisé pendant 6 ans à Cayeux-sur-Mer, sur le plus long chemin de planches d’Europe : « Une poésie iodée pour Petits et Grands où respire l’imaginaire, force de l’émotion du détail dans cette accumulation d’instantanés où chaque anonyme devient témoin, acteur »[5]. L’exposition en grand format se tient lieu sur la voie Georges-Pompidou occupant l’espace entre le pont au Change et le pont Notre-Dame.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Exposition « Les Planches » dans le cadre de Paris Plages 2016
  • 2016 « Les Planches », Voie Georges-Pompidou, Paris-Plages[6]
  • 2015 « Musicographie», Institut Français, Moscou[7]
  • 2014 : « Saint Sébastien, le Corps Triomphant III », Mairie du 10e arrondissement de Paris[8]
  • 2011-2012 : « Saint Sébastien, le Corps Triomphant II », Sofitel Brussels Le Louise, Bruxelles[9],[10]
  • 2011-2012 : « Biographic », Sofitel Brussels Le Louise, Bruxelles[11]
  • 2009 : « Lift’in II », Rock en Seine, Paris
  • 2009 : « Henri Salvador, l'Homme de l'Année », Espace Miramar, Cannes[12]
  • 2008 : « Saint Sébastien, le corps triomphant », Musée de l’Archerie et du Valois, Crépy
  • 2005 : « Saint Sébastien Revisited », Somerset House, Londres
  • 2005 : « Lift’in », Espace Lumière, Paris
  • 2005 : « Lift’in », Fnac Forum, Paris
  • 1998 : « Blur », Virgin Megastore, Paris
  • 1998 : « Blur », Virgin Megastore, Marseille
  • 1997 : « Les Couronnes du Bleu », Fnac Bastille, Paris
  • 1996 : « Anges et Démons », Fnac Montparnasse, Paris
  • 1994 : « Black Sessions », Fnac Italiens, Paris

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]