Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Réserve naturelle des Bouches des Bonifacio
Bonifacio falaises Grain de Sable.jpg
Falaises calcaires de Bonifacio.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
79 460 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Texte fondateur
Décret du 23 septembre 1999 portant création de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio (département de la Corse-du-Sud) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Site web
Localisation sur la carte de Corse
voir sur la carte de Corse
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle des Bouches de Bonifacio (RNC147) est une réserve naturelle en Corse. Classée en 1999, elle occupe une surface de 79 460 hectares ce qui en fait la plus grande réserve naturelle de France métropolitaine. Elle correspond à la partie française du futur Parc Marin International[2] corso-sarde dont le projet a été mis en œuvre depuis 1995.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département de Corse-du-Sud, sur les communes de Bonifacio, Figari, Monacia-d'Aullène, Pianottoli-Caldarello et Porto-Vecchio. Sa superficie compte environ 300 ha pour la partie terrestre et 79 000 ha pour la partie maritime.

Elle s'étend du groupe des Îles des Moines et des Bruzzi à l'ouest jusqu'à la pointe de la Chiappa à l'est, et jusqu'à la limite des eaux territoriales au sud. Pour ce qui est des zones littorales, elle comprend l'étang de Ventilegne, les falaises de Bonifacio ainsi que le Cap de Pertusato. La partie maritime comprend l'île Bruzzi, les îlots des Moines, l'ancienne réserve naturelle des îles Lavezzi qui exclut l'île de Cavallo et enfin la réserve naturelle des îles Cerbicale sans sa partie terrestre.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

L'intérêt naturaliste du site est mis en avant dès les années 1960 lors d’une première mission océanographique. En 1966, la « mission Bourlière » propose la création de la réserve naturelle. Dans les années 1980 sont créées les deux réserves naturelles des îles Cerbicale et des îles Lavezzi ainsi que les cantonnements de pêche de Porto-Vecchio et Bonifacio. Les années 1990 voient la mise en place des APPB des îlots des Bruzzi et des Moines ainsi que l'acquisition des rivages par le Conservatoire du littoral[3].

En 1999, c'est à l'initiative du Ministère de l'environnement et de la Collectivité territoriale de Corse qu'elle a été créée, dans le cadre d’un protocole d’accord franco-italien visant à la création d’un parc marin international entre la Corse et la Sardaigne et intégrant une partie de l'archipel sarde de La Maddalena.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Le classement vise à préserver et valoriser le patrimoine littoral et marin du détroit des Bouches de Bonifacio, de l'extrême sud de la Corse. Elle comporte des falaises calcaires et des chaos granitiques, abritant une flore cosmopolite associant des influences alpines et africaines, et une richesse en faune sous marine et d'oiseaux (comme le Cormoran huppé et le Puffin cendré).

Flore[modifier | modifier le code]

La richesse écologique des habitats naturels (herbier de posidonies, coraligène, îlots marins...) entraîne une grande variété d'espèces végétales : Silène velouté, Barbe de Jupiter[4]

Faune[modifier | modifier le code]

Parmi les espèces remarquables figurent le Puffin cendré, le Cormoran huppé, le Mérou, le Lézard tiliguerta, la Grande nacre et la Patelle géante[4].

Les eaux du détroit sont fréquentées par le grand dauphin, le requin pèlerin, le rorqual commun.

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

De nombreux sentiers balisés et aménagés permettent de découvrir le site depuis le rivage sur les terrains du Conservatoire du littoral. L'archipel des Lavezzi est accessible par des compagnies de transport maritime au départ de Bonifacio et Porto-Vecchio.

La réserve naturelle est très fréquentée. On compte plus de 150 000 personnes par an aux îles Lavezzi et 20 000 personnes par jour sur l’ensemble de la réserve en certains après-midi du mois d’août[4].

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par l'Office de l'environnement de la Corse.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par un décret du [5].

Elle est complétée par différents APPB des îles des Moines et de la presqu’île des Bruzzi.

Elle prolonge le programme d’acquisitions foncières engagé par le Conservatoire du littoral comme :

  • Les rivages occidentaux du Parc Marin des Bouches de Bonifacio[6]
  • Les rivages orientaux du Parc Marin des Bouches de Bonifacio[7]

et d'autres actions de protection du département de Corse-du-Sud.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Bouches de Bonifacio (FR3600147) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 8 octobre 2014)
  2. Parc Marin International
  3. « Historique de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio », sur oec.fr
  4. a b et c « Bouches de Bonifacio », sur reserves-naturelles.org
  5. Décret de création de la Réserve naturelle des Bouches de Bonifaciosite legifrance.gouv.fr
  6. Conservatoire du littoral
  7. Conservatoire du littoral