Réserve naturelle des îles Cerbicale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Réserve naturelle des îles Cerbicale
Îles Cerbicale.png
Géographie
Pays
Zone
zone de défense et de sécurité Sud (d)
Division territoriale française
Région
Département
Commune française
Coordonnées
Ville proche
Superficie
36 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV
WDPA
Création
Administration
Site web
Localisation sur la carte de Corse
voir sur la carte de Corse
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle des îles Cerbicale (RNC51) est une réserve naturelle en Corse. Classée en 1981, elle occupe une surface de 36 hectares et protège un archipel de 6 îles au large de Porto-Vecchio.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle comprend 4 îles (l'Île Pietricaggiosa, l'île Piana, l'Île de Maestro Maria ou Île Plate, l'Île Forana) et 2 îlots rocheux plus au large (l'Île du Toro et le rocher de la Vacca). Il est situé dans le département de la Corse-du-Sud, sur la commune de Porto-Vecchio et proche de la côte sud-est, sous la pointe de la Chiappa et de son phare. La superficie terrestre est de 36 ha, la zone maritime faisant partie de la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio intégrée ultérieurement à la zone du Parc Marin International.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

Faute d'eau potable, les îles semblent n'avoir jamais été habitées par l'homme.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Les îles Cerbicale ont été constituées en réserve naturelle pour préserver la richesse de sa faune aviaire et sous-marine. Elles sont incluses dans le sanctuaire des mammifères marins[3].

Flore[modifier | modifier le code]

Les îles, granitiques, sont couvertes d'un maquis assez dense, pouvant atteindre 2 à 3 m de hauteur sur les îles de Piana et Forana et de Silène veloute (Silene velutina). L'Île de Maestro Maria présente un terrain sablonneux couvert d'herbacées et de lys des sables (pancratium maritimum)[4].

Faune[modifier | modifier le code]

La faune est essentiellement constituée de nombreux oiseaux marins, de lézards et de rats. La zone marine, très importante, contient des herbiers de posidonies et abrite une colonie de Grand Dauphin (Tursiops truncatus). Elle est fréquentée par de nombreux oiseaux pélagiques.

La zone de protection spéciale (ZPS)[5] s'intéresse plus précisément aux populations de Pétrel tempête (plus grosse population corse), de Cormoran huppé de Méditerranée (Phalacrocorax aristotelis desmarestii) (environ 10 à 20% des effectifs de France), de Puffin cendré (Calonectris diomedea), et de Goéland d'Audouin (Larus audouinii).

On y rencontre aussi le Faucon pèlerin (Falco peregrinus), la Fauvette pitchou (Sylvia undata), la Fauvette sarde (Sylvia sarda) et l'Océanite tempête (Hydrobates pelagicus).

La population de Martinet pâle (Apus pallidus) subit la prédation du Rat noir (Ratus ratus) sur l'île du Toro. Des dératisations ont été effectuées.

Depuis plusieurs années l'Aigrette garzette (Egretta garzetta) niche de nouveau sur une des îles (une des seules colonies insulaires maritimes connues pour cette espèce en France).

On y trouve aussi quelques amphibiens et reptiles comme la Cistude d'Europe (Emys orbicularis), le Discoglosse Sarde (Discoglossus sardus), le Phyllodactyle d'Europe (Phyllodactylus europaeus), ainsi que la Tortue d'Hermann (testudo hermanni) et la Tortue caouanne (Caretta caretta).

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

L'accostage et la pêche, ainsi que la chasse sont interdits sur les îles.

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La gestion de la réserve naturelle est assurée par l'Office de l'environnement de la Corse[6], qui gère aussi la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. La réserve naturelle fait partie du réseau des Réserves naturelles de Corse[7].

Le site est enregistré dans le cadre du réseau Natura 2000 sous le code FR9410022[8],[9]. Elle a obtenu le statut de ZPS.

Dans le cadre du réseau des Aires Marines protégées de France[10], elle s'associe au projet de création du Parc Marin International des espaces protégés de Corse et de Sardaigne de part et d’autre du détroit des Bouches de Bonifacio.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par le décret no 81-205 du [11].

Elle a rejoint la gestion commune à la création de la Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio depuis le Décret du [12]. Ce décret indique que le domaine terrestre des Îles Cerbicales n'est pas visé par le classement de la RN des Bouches de Bonifacio bien que le périmètre de celle-ci englobe l'archipel. Par ailleurs, la réserve naturelle fera partie du futur Parc Marin International corso-sarde[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]