Régions du Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les régions du Danemark.

Les Régions danoises (en danois : regioner) sont des collectivités territoriales décentralisées du Royaume du Danemark.

Le Danemark métropolitain est divisé en cinq régions, qui se sont substituées aux amter à la suite d'une réforme territoriale danoise entrée en vigueur le . Elles sont composées de communes. Les régions danoises diffèrent de par leur géographie physique, leur superficie et leur population. Ainsi, plus de 30 % des habitants du Danemark vivent dans la région de la capitale du Danemark (en danois : Hovedstaden), qui pourtant en constitue la plus petite région.

L'archipel Ertholmene, 39 hectares (0,39 km²), et peuplé de 90 habitants (2014), situé au nord-est de l'île de Bornholm, ne fait partie d'aucune région.

Administration[modifier | modifier le code]

Compétence[modifier | modifier le code]

À l'instar de la France, l'organisation territoriale du Danemark est décentralisée. Leur administration est libre : l'article 82 de la Constitution danoise prévoit à ce titre que "Le droit des communes de s'administrer librement sous la surveillance de l'État sera réglé par la loi"[1], bien qu'aucune indication autre que la compétence de la loi ne soit précisée[2].

Elles ne sont pas souveraines et ne disposent pas à ce titre de la compétence législative.

Les Régions sont compétentes dans les affaires qui leur ont été assignées et qui ne sont pas expressément des prérogatives de l'État danois. Comme les Régions françaises, elles n'ont donc pas de clause de compétence générale.

Les régions sont compétentes pour :

  • La santé publique ;
  • Le développement régional ;
  • L’environnement ;
  • Le tourisme ;
  • L’éducation ;
  • La culture ;
  • L’aménagement ;
  • Certains services sociaux ;
  • L’éducation spécialisée, et
  • Les transports.

Contrairement aux comtés danois, elles n'ont pas de blasons mais utilisent de simples logotypes.

Elections et organisation des services[modifier | modifier le code]

Chaque région est administrée par un Conseil régional composée de 41 membres qui élisent leur Président (en danois : regionsrådsformand) parmi ses membres. Le Conseil régional est élu tous les quatre ans au même moment que les élections municipales. Les dernières élections se sont déroulées le 21 novembre 2017.

Le Conseil régional élit un comité d'entreprise composé de 11 à 19 membres, compétent pour l'administration de l'économie et du personnel des régions ainsi que de la préparation du projet de budget régional[3].

Financement[modifier | modifier le code]

Les régions ne peuvent lever leurs propres impôts ni en créer. Elles disposent d'un budget propre, financé pour une grande partie, par des dotations globales attribuées par l'État elles-mêmes financées par une taxe locale et l'impôt sur le revenu perçus par le gouvernement central. Le reste est financé par une taxe collectée par les municipalités qui la composent.

En moyenne, 90 % du budget de la région est alloué au financement de la sécurité sociale ; en effet, la réforme de 2007 qui les a créés avait pour objectif de recentrer les services sociaux à la compétences des municipalités[4].

Services déconcentrés[modifier | modifier le code]

Les régions sont chacune doublées d'une administration déconcentrée des services de l'État qui recoupe donc leur division. Ils représentent l'État central et dépendent des services du Ministère de l'Intérieur et de la Santé. Ces services gèrent chacun un office dont les compétences sont semblables aux préfectures françaises : ils ont d'abord une compétence administrative en matière d'adoption, de citoyenneté et de divorce. Ils ont également une compétence juridictionnelle d'appel : les citoyens souhaitant faire appel des décisions administratives prises par les municipalités et les régions doivent le faire devant cet organe.

Liste des régions[modifier | modifier le code]

Drapeau Région Capitale Municipalité
principale
Munici-
palités
Population
(2009)[5]
Superficie
(km²)
Densité
(hab./km²)
Flag of Region Nordjylland.svg Jutland du Nord
(Nordjylland)
Aalborg
(Ålborg)
Aalborg
(Ålborg)
11 580 515 07 927 073,2
Flag of Region Midtjylland.svg Jutland central
(Midtjylland)
Viborg
(Viborg)
Aarhus
(Århus)
19 1 247 732 13 142 094,4
Flag of Region Syddanmark.svg Danemark du Sud
(Syddanmark)
Vejle
(Vejle)
Odense
(Odense)
22 1 199 667 12 191 098,4
Flag of the Capital Region of Denmark.svg Région-Capitale
(Hovedstaden)
Hillerød
(Hillerød)
Copenhague
(København)
29 1 662 285 02 561 649,1
Flag of Region Sjælland.svg Sjælland
(Sjælland)
Sorø
(Sorø)
Roskilde
(Roskilde)
17 821 252 07 273 112,9
Danemark
(Danmark)
Copenhague
(København)
Copenhague
(København)
98 5 511 451 43 094 127,9

Anciens amter correspondant aux régions[modifier | modifier le code]

Les amter (qui ont existé entre 1970 et 2006) et trois villes à statut spécial ont été redécoupés et regroupés en régions de la façon suivante :

Région
(2007–)
Anciens amter
inclus en totalité
Anciens amter
redécoupés
Villes spéciales
incluses
Jutland du Nord
(Nordjylland)
 
Jutland central
(Midtjylland)
 
Danemark du Sud
(Syddanmark)
 
Hovedstaden
(Hovedstaden)
 
Sjælland
(Sjælland)
   

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Constitution, 1953, Danemark », sur univ-perp.fr (consulté le 15 décembre 2017)
  2. CNFPT, « Décentralisation : présentation synthétique de l'organisation territoriale du Danemark - CNFPT », sur www.wikiterritorial.cnfpt.fr (consulté le 15 décembre 2017)
  3. « Situation économique, sociale et territoriale du Danemark - Note du DGPI, 2012 », sur europarl.europa.eu
  4. Susan Poulsen et Bodil Kloborg, « Organisation danoise des interventions destinées aux enfants porteurs de handicap et à leur famille, dans la région du Jutland central », Contraste, no 31-32,‎ , p. 193–199 (ISSN 1254-7689, DOI 10.3917/cont.031.0193, lire en ligne)
  5. Données statistiques officielles de population, StatBank Denmark.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]