Prix Franco-Allemand du Journalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) est un prix de journalisme qui est décerné depuis 1983 par la Saarländischer Rundfunk (Radio-Télévision sarroise)

Prix Franco-Allemand du Journalisme
Logo de l’association
Logo du Prix Franco-Allemand du Journalisme.
Cadre
But Le Prix récompense annuellement des auteurs ou des rédactions, qui contribuent de part leurs reportages à une meilleure compréhension des relations franco-allemandes et européennes.
Fondation
Fondation 1983
Identité
Siège Sarrebruck, Berlin, Paris
Président Thomas Kleist
Vice-présidents Peter Boudgoust, Delphine Ernotte, Stefan Raue
Site web http://pfaj.eu/

Notes

Les Prix Vidéo, Audio, Écrit, Multimédia et Prix des Jeunes Talents sont dotés d’une valeur totale de 30 000 euros.
Le Grand Prix Franco-Allemand des Médias est remis à une personnalité ou à une organisation qui s’est particulièrement distinguée en matière d’unité franco-allemande et européenne. ⠀ ⠀

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les organismes membres du PFAJ sont la Saarländischer Rundfunk, Deutschlandradio, Zweites Deutsches Fernsehen (ZDF), France Télévisions, Saarbrücker Zeitung, ARTE, Deutsche Welle, Landesbank Saar (SaarLB), Europe 1, Gustav-Stresemann Institut, Le Républicain lorrain, Tageblatt, Deutsches Städte-Network, Radio France, l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), l'Université franco-allemande (UFA), la Fondation Robert-Schuman et la Stiftung Genshagen.

Le PFAJ récompense des auteurs ou des services rédactionnels qui traitent des relations franco-allemandes ou des sujets de l’autre pays ou européens et contribuent ainsi à susciter une meilleure compréhension des opinions réciproques. Depuis

2010, peuvent également participer des articles ou reportages traitant des sujets franco-allemands vus par un pays tiers.

Le prix est doté de 6 000 euros dans les catégories « Vidéo », « Audio », « Écrit » et « Multimédia ». De plus, le Prix des jeunes talents (6 000 euros) et le Grand Prix franco-allemand des médias (non doté, jusqu’en 2007 « Prix d’honneur ») sont attribués.

Jusqu’à leur redéfinition en 2011, les catégories ont été nommées « Télévision », « Radio », « Presse écrite » et « Internet ». Pour chaque catégorie, un jury franco-allemand décide des lauréats. Le Prix franco-allemand est décerné tous les ans, la remise des prix se déroule alternativement à Berlin et à Paris.

L’appel à candidatures commence en début d’année, la date limite d’inscription étant le 1er mars de l’année d’attribution. Sont admis au concours tous les reportages qui ont été diffusés ou publiés pour la première fois entre le premier jour après clôture du concours de l’année précédente et le jour de clôture du concours de l’année d’attribution compris.

Lauréats[modifier | modifier le code]

Les lauréats du Prix d’honneur et du Grand Prix franco-Allemand des médias étaient :

2010-2018[modifier | modifier le code]

2010 :

  • Prix Télévision : Frédéric Compain et Bruno Lancesseur pour « EADS-Airbus, une affaire d’Etats », ARTE / France 3
  • Prix Radio : Jean-Luc Hees et Willi Steul pour « Radio France fait le mur », Radio France / Deutschlandradio
  • Presse Écrite : Johannes Kloth pour « Bon appétit », Saarbrücker Zeitung
  • Prix Internet : Anne Mailliet, Brice Boussouar et en collaboration avec Jérôme Pidoux pour « Webdoc – La chute du mur de Berlin », http://www.france24.com/fr/
  • Prix Jeunes Talents : Julia Friedrichs et Eva Müller pour „Paris plutôt que l’aide sociale », WDR

2011 :

2012 :

  • Grand Prix des Médias : Alfred Grosser
  • Vidéo : Stephan Lamby et Michael Wech pour « L'effet domino. L'Euro sur le fil? » ZDF / ARTE
  • Audio : Christian Buckard et Daniel Guthmann pour « Ma Grande, meine Liebe, mein Leben! », Südwestrundfunk / Norddeutscher Rundfunk / Rundfunk Berlin-Brandenburg
  • Écrit : Karl De Meyer pour « Angela Merkel, L'Europe malgré tout », Les Echos
  • Multimédia : Joseph Gordillo et Laetitia Giroux pour « Les indignés », www.arte.tv
  • Prix Jeunes Talents : Étudiants du Centre Universitaire d’Enseignement Journalistique de Strasbourg pour « Ruhr conversions », www.cuej.info

2013 :

  • Grand Prix des Médias : Daniel Cohn-Bendit
  • Vidéo : Delphine Prunault pour « Le miracle allemand, à quel prix ? », France 2
  • Audio : Delphine Simon pour « Mon père s'appelait Werner », France Inter
  • Écrit : Le Journal La Croix pour « France-Allemagne, les noces d’or »
  • Multimédia : Tawan Arun et Joris Rühl pour « Portraits de frontières », TV5 Monde
  • Prix Jeunes Talents : Isabelle Foucrier pour « La séance Diapo », ARTE

2014 :

  • Grand Prix des Médias : Valéry Giscard d'Estaing et Helmut Schmidt †
  • Vidéo : Sabine Jainski et Ilona Kalmbach pour « Le grand écart des femmes qui ne dansent pas », WDR / ARTE
  • Audio : Clemens Hoffmann pour "Das Kartell der Perlen- Wie die Champagne die Preise macht", WDR 5
  • Écrit : Marie-Pierre Lannelongue et Elisabeth Raether, au nom de tous les journalistes ayant participé au numéro spécial « France-Allemagne – Ich Liebe Dich (moi non plus) » et „Wie sagt man auf Französisch Es ist Liebe?“, M le Magazine du Monde et ZEIT Magazin
  • Multimédia : Aux journalistes du magazine en ligne Paroli ayant participé au projet Kopf oder Zahl“ www.kopfoderzahl.eu
  • Prix Jeunes Talents : Hanna Gieffers et Alain Le Treut pour « Détenu / libéré », www.detenulibere.eu

2015 :

  • Grand Prix des Médias : Cartooning For Peace / Dessins pour la paix
  • Vidéo : Andreas Pichler pour „Ausverkauft Europa“, ARTE
  • Audio : Hans Woller pour „Tea-Party in Frankreich“,Deutschlandfunk
  • Écrit : Ina Henrichs pour „Wo geht’s hier nach Frankreich?“, Kölner Stadt- Anzeiger
  • Multimédia : Marcus Bensmann et David Crawford pour „Flug MH17 – Die Suche nach der Wahrheit“ Correctiv
  • Prix Jeunes Talents : Änne Seidel et Markus Dichmann pour „Wo Bilder von Freund und Feind verschwimmen",Deutschlandfunk

2016 :

  • Grand Prix des Médias : Jean Asselborn
  • Vidéo : Christian Dassel et Clemens Gersch pour „#jesuischarlie: Ein Hashtag und die Folgen“, WDR
  • Audio : Pascal Dervieux pour « Immigration en Allemagne : le tournant ?», France Inter
  • Écrit : Leo Klimm pour „Chef-Köche“, Capital
  • Multimédia : Christian Beetz, Jakob Vicari, Jens-Uwe Grau et Tanja Schmoller pour « SwissLeaks », falciani-arte.info.tv
  • Prix Jeunes Talents : Laetitia Grevers (en collaboration avec Gabriela Herpell, Alex Rühle et Lorenz Wagner) pour „Wir klingen alle so, als müsste uns irgendwer erlösen", Süddeutsche Zeitung Magazin

2017 :

2018 :

  • Grand Prix des Médias : Jürgen Habermas
  • Vidéo : Karine Comazzi et Patrice Brugère pour « Les Klarsfeld, chasseurs de ténèbres », France 2 
  • Audio : Adèle Humbert et Emilie Denètre pour « Les Petits Revenants », BoxSons
  • Écrit : Stephan Maus pour « Zwei Brüder », Stern Crime 
  • Multimédia : Annika Joeres, Simon Jockers, Jade Lindgaard, Donatien Huet et Felix Michel pour « Steigende Meere », Correctiv
  • Prix Jeunes Talents : Anika Maldacker pour „Der Kampf gegen das Vergessen“, Badische Zeitung

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site web du Prix Franco-Allemand du Journalisme