Jean-Paul Picaper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Paul Picaper
Jean-Paul Picaper par Claude Truong-Ngoc décembre 2014.jpg

Jean-Paul Picaper en décembre 2014.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jean-Paul Picaper, né en 1938 à Pau, est un politologue, essayiste et journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de cultivateurs et d'artisans des Pyrénées, Jean-Paul Picaper étudie la philologie allemande et scandinave et les sciences politiques à Bordeaux, à Berlin-Ouest et à Paris. Il quitte temporairement son poste d'assistant à l'université de Berlin pour faire son service militaire dans les Forces Françaises à Berlin.

Il obtint le doctorat du 3ème cycle en 1967 à la Faculté des Lettres de Strasbourg avec une thèse intitulée Le Parti Communiste en Allemagne de l'Est 1945-1967, et le doctorat d'État, en allemand Habilitation, à l'Otto-Suhr-Institut de la Freie Universität à Berlin-Ouest, avec une thèse publiée en 1976 sous le titre Kommunikation und Propaganda in der DDR. Il devint professeur assistant en sciences politiques à l'Université libre de Berlin. De 1976 à 1977 il fut rédacteur en chef du magazine franco-allemand Documents à Strasbourg. Entre 1977 et 2003, il fut le correspondant du journal Le Figaro en Allemagne, d'abord à Bonn, puis à Berlin à partir de 1999[1],[2]. Dès lors, il devint le correspondant des magazines Valeurs actuelles et Politique internationale[3]. Entre 2005 et 2011, il écrit régulièrement pour la Preußische Allgemeine Zeitung, souvent sur les questions d'actualité françaises.

Jean-Paul Picaper est l'auteur de nombreux livres consacrés principalement à l'histoire et à la politique franco-allemandes, qui ont été publiés en français et en allemand. Il a écrit entre autres sur Nicolas Sarkozy, Helmut Kohl et Angela Merkel, et s'est intéressé au sort des « enfants maudits », nés de relations entre des femmes françaises et des soldats allemands pendant ou à la suite de la Seconde Guerre mondiale[4]. Son livre sur l'Opération Valkyrie fut publié en 2009 avec une préface de Horst Köhler, alors président de la République fédérale d'Allemagne.

Depuis 2015, il est membre du comité de présidence de l'Union paneuropéenne internationale[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Distinctions et prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Picaper chez be.bra
  2. Jean-Paul Picaper stellt sein Buch "Berlin Stasi" vor (Jean-Paul Picaper présente son livre "Berlin Stasi"), Deutsches Generalkonsulat Bordeaux, 17 novembre 2009
  3. L'auteur Jean-Paul Picaper sur le magazine en ligne Cicero
  4. Michael Stürmer: "Die Kinder der Schande" - Jean-Paul Picaper und Ludwig Norz über das Schicksal deutscher Besatzungskinder in Frankreich, Deutschlandradio Kultur, 29 april 2005
  5. « PANNEUROPEA », sur paneuropa.org (consulté le 27 mars 2016)
  6. « Décret du 14 mai 1998 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 27 mars 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :