Porte de Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Porte de Bourgogne
Bordeaux Porte de Bourgogne Vue n°3.jpg
Porte de Bourgogne
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Place Bir-HakeimVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bordeaux
voir sur la carte de Bordeaux
Red pog.svg

La porte de Bourgogne appelée aussi porte des Salinières, est un monument situé à Bordeaux, dans le département français de la Gironde. Elle est classée monument historique depuis le 2 juin 1921[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

La porte de Bourgogne est située place Bir-Hakeim, face au Pont de pierre, et s'ouvre sur le Cours Victor Hugo[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un tramway porte de Bourgogne vers 1905.

En remplacement de l'ancien rempart, l'intendant Tourny avait décidé de ceinturer la ville avec des chemins de promenade plantés d'arbres et ponctués de places ornées de portes (porte Dijeaux, porte de Bourgogne, porte d'Aquitaine...).

La porte de Bourgogne est située à l'extrémité des anciens fossés des Salinières actuels Cours Victor-Hugo (ancienne rue des Fossés) à l'emplacement de l'ancienne porte médiévale des Salinières. Elle marque l'entrée officielle de la ville sur l'ancienne route menant à Paris. Tourny souhaitait qu'elle constitue un accompagnement pour la Place Royale (actuelle Place de la Bourse) et la consacra au Prince Monseigneur le Duc de Bourgogne le .

Elle a été un temps la Porte Napoléon pour célébrer la venue de l'Empereur à Bordeaux en 1808[3].

Le tramway bordelais dessert la périphérie de la porte de Bourgogne, ainsi la station Porte de Bourgogne est située Quai Richelieu à Bordeaux, près de la place Bir-Hakeim. La ligne A continue ensuite sur le pont de Pierre alors que la ligne C suit les quais.

Description architecturale[modifier | modifier le code]

Porte de Bourgogne.

Sa conception classique et moderne se rapproche de celle des arcs de triomphe, tel que celui de Titus à Rome, elle donnait l'image de la ville moderne du XVIIIe siècle. La mise en scène de la porte de Bourgogne intégrant la place en demi lune qui l'annonce, fut imaginée par l'intendant Tourny. Sa réalisation entre 1750 et 1755, est due à l'architecte André Portier[4] sous la surveillance de l'architecte Ange-Jacques Gabriel. Initialement la porte de Bourgogne était entourée de 2 petites portes latérales (démolies en 1807) qui rejoignaient les façades uniformes de la place.

Deux colonnes d'ordre dorique se détachent du fond brossé pour supporter un puissant entablement. La sobre solennité de l'arc est due à l'absence de décorations, armoiries royales et trophées d'armes, abandonnées pour des raisons de solidité de la construction.

Lors de la construction du pont de Pierre, la place située devant la porte de Bourgogne fut rehaussée avec pour conséquence d'encaisser la porte. Aujourd'hui le trafic routier et le tramway l'isolent un peu plus de son environnement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Porte de Bourgogne », notice no PA00083474, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 2 septembre 2009
  2. Bordeaux : un tour de ville en 101 monuments Édition Le Festin Juillet 2008
  3. Les archives départementales
  4. Biographie d'André Portier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bordeaux : un tour de ville en 101 monuments Édition Le Festin Juillet 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]