Polypose recto-colique familiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Polypose.
Polypose recto-colique familiale

Classification et ressources externes

CIM-10 C18, D12
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La Polypose recto-colique familiale est une maladie héréditaire à transmission autosomique dominante, prédisposant au cancer du côlon. Des centaines voire des milliers de polypes coliques apparaissent vers l'âge de 16 ans en moyenne (fourchette de valeurs 7-36 ans) qui en l'absence de colectomie (ablation du côlon) dégénèrent systématiquement en cancer qui apparaît vers l'âge de 39 ans (fourchette de valeurs 34-43 ans). Les signes extra coliques comprennent des polypes de l'estomac, des ostéomes, des anomalies des dents, une hypertrophie de l'épithélium de la rétine, des tumeurs des muscles, et d'autres cancers.

Les formes atténuées de la polypose adénomateuse familiale se manifestent par une augmentation significative du risque de cancer du côlon mais avec beaucoup moins de polype (en moyenne 30) et localisés dans le côlon proximal. Le risque de dégénérescence est plus tardive. La prise en charge de cette pathologie est différente.

Seul le traitement radical (colo-proctectomie) est envisageable.

Autres noms[modifier | modifier le code]

  • Polypose adénomateuse autosomique dominante, forme familiale
  • Polypose adénomateuse familiale
  • Polypose intestinale familiale

Pathologies intestinales par mutation du gène APC (Lésions associées)[modifier | modifier le code]

Les pathologies intestinales par mutation du gène APC comprennent les pathologies suivantes dont les distinctions sont floues : la polypose recto-colique familiale, les formes atténuées de la polypose recto-colique familiale, le syndrome de Gardner et le syndrome de Turcot.

  • syndrome de Gardner : tumeurs d'autres tissus : ostéome, fibrome, lipome, tumeur de la thyroïde ou des surrénales
  • syndrome de Turcot : tumeur du système nerveux central : astrocytome, glioblastome, médulloblastome

Signes et symptômes[modifier | modifier le code]

Diagnostic et traitement[modifier | modifier le code]

Diagnostic : plus de 100 polypes colorectaux à la colposcopie, et de nombreux polypes s'étendant sur tout le tube digestif abdominal (estomac, duodénum, grêle...).

Physio-pathologie[modifier | modifier le code]

Génétique[modifier | modifier le code]

La PAF est une maladie génétique liée à des mutations notamment sur le gène APC, qui est un des gènes driver du cancer du colon. D'autres gènes sont souvent impliqués dans le développement d'un cancer colorectal, comme les gènes K-RAS, Smad4 et p53.

La mutation de ces gènes entraîne des anomalies histologiques de la paroi colique, se traduisant par des lésions pouvant évoluer vers la néoplasie.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

Traitement[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Gardner EJ. A genetic and clinical study of intestinal polyposis, a predisposing factor for carcinoma of the colon and rectum. Am J Hum Genet 1951;3:167-76. PMID 14902760
  • (en) Cindy Solomon, Randall W Burt, APC-Associated Polyposis Conditions In : GeneReviews at GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1997-2005. [1].

Liens externes[modifier | modifier le code]