Plongeur niveau IV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le niveau IV capacitaire de la FFESSM est autorisé à plonger en toute autonomie en palanquée dans les limites de la plongée à l'air. Il a donc les mêmes prérogatives qu'un plongeur niveau III auxquelles s'ajoute la qualification de guide de palanquée.

Prérogatives[modifier | modifier le code]

Le possesseur de ce niveau peut :

  • Pratiquer la plongée sous-marine en autonomie dans la limite des 60 m en présence d'un directeur de plongée ou dans la limite des 40 m sans directeur de plongée (plongée à l'air).
  • Guider en exploration les plongeurs de tous les autres niveaux inférieurs dans la limite de la profondeur fixée par les prérogatives du niveau à savoir espace 0 à 6m espace 0 à 20 Pour N1 espace 0 à 40 pour N2 N3 et sous la responsabilité d'un directeur de plongée.
  • Réaliser des baptêmes en milieu artificiel de moins de 6 m avec accord d'un Directeur de Plongée.
  • Présenter le moniteur fédéral 1er degré
  • S'il est déjà titulaire du premier niveau d'enseignement (initiateur ou E1), il passe automatiquement au deuxième niveau et devient E2. S'il n'est pas déjà titulaire du premier niveau d'initiateur, il devient directement titulaire du E2 en réussissant l'examen du E1 (que l'on peut préparer à partir du niveau II).

Le possesseur de ce niveau doit utiliser pendant la plongée :

La palanquée encadrée doit posséder au moins un parachute. Par précaution, le guide en a donc toujours un.

Équivalences[modifier | modifier le code]

Le plongeur niveau IV capacitaire obtient automatiquement les équivalences suivantes :

  • CMAS Plongeur 3 étoiles
  • FSGT Guide de palanquée
  • ANMP Guide de palanquée
  • SNMP Guide de palanquée

Les épreuves[modifier | modifier le code]

Il y a trois groupes d'épreuves : la condition physique, la plongée scaphandre et la théorie. En général, le passage du niveau IV capacitaire se fait à la fin d'un stage d'une ou deux semaines, et cela plusieurs années après le passage du niveau précédent. Le niveau IV demande une grande préparation physique et mentale et ne tolère aucune erreur. Vous devez obtenir la moyenne dans les trois groupes d'épreuves sans obtenir de note éliminatoire à l'une des épreuves.

On ne peut se présenter à l'examen de passage que si l'on a 18 ans et si l'on est titulaire des :

  • Diplôme Plongeur niveau III ou équivalence reconnue par la FFESSM.
  • Diplôme RIFAP (Réactions et interventions face à un accident de plongée)
  • Signature des 3 compétences préalables par un moniteur agréé.

Jusqu'en 2011, un diplôme Plongeur niveau II était suffisant pour préparer le niveau IV.

Groupe 1 : Condition physique[modifier | modifier le code]

  • 800 m PMT chronométré (PMT : palmes, masque, tuba)
  • Sauvetage mannequin (100 m PMT suivis d'une apnée dynamique immédiate de 20 s, puis 10 s maximum de récupération en surface avant de redescendre sur un fond de 5 m récupérer un mannequin de 1,5 kg de poids apparent à remorquer sur 100 m, les voies aériennes hors de l'eau) - la note est élaborée d'après le temps chronométré et l'aisance (tenue du mannequin, rectitude du tractage)
  • Apnée à 10 m

Groupe 2 : Épreuves pratiques[modifier | modifier le code]

Conduite de palanquée et technique à 40 mètres

  • Guide de palanquée dans les espaces d’immersion correspondant aux Plongeurs Encadrés à 12 m, 20 m, 40 m (PE12, PE20 et PE40)
  • Intervention sur un Plongeur en Difficulté (IPD) : Réactions aux signes à 40 m et remontée (signes usuels et remontée en gérant une panne d'air, un essoufflement, un signe « ça ne va pas », une narcose)

Démonstrations pratiques et techniques

  • Matelotage (savoir faire quelques nœuds marins usuels et connaissances sur la navigation liée à la plongée)
  • Descente dans le bleu, stabilisation à 40m et vidage de masque
  • Remontée sans embout (RSE) de 25m à 10m
  • Capelé 500m en surface non chronométré (fait ou non fait)

Depuis début 2014, la Démonstration Technique avec Handicap (DTH) ne fait plus partie des épreuves. Cette épreuve de sauvetage de 20 m sans l'aide du SGS) remplace l'ancienne épreuve de « sauvetage force » en lui ajoutant le respect de la vitesse de remontée préconisée. La RSE avait été neutralisée jusqu'en 2016.

Groupe 3 : Théorie[modifier | modifier le code]

  • Problèmes de décompression (tables)
  • Physique appliquée à la plongée
  • Symptômes, prévention et traitements immédiats des accidents
  • Physiologie (Fonctionnement de l'oreille, du cœur, du transport gazeux)
  • Réglementation (code du sport, la partie plongée)
  • Matériel (oral) (compresseur, bouteille de plongée, détendeur, appareils de mesure)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]