Union nationale des centres sportifs de plein air

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Union nationale des Centres sportifs de Plein Air
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Rendre accessible les activités sportives de plein air aux jeunes / La rencontre par le sport
Zone d’influence Monde entier
Fondation
Fondation
Fondateur Maurice Herzog
Identité
Siège Paris
Président Alain Chistnacht
Directeur général Guillaume Légaut
Affiliation Union nationale des associations de tourisme (1973)
Méthode Séjours sportifs, Loisirs sportifs de proximité, Formation professionnelle aux métiers du sport
Membres 210 000
Employés 7 124 salariés saisonniers ou à l'année
Représentativité Union de mouvements de jeunesse
Slogan Sport your nature
Site web ucpa-vacances.com

L'Union nationale des Centres sportifs de Plein Air (UCPA) est une association française, créée en 1965 afin de promouvoir les activités sportives de plein air. Comme son nom l'indique, cet organisme est une réunion d'associations. Elle est administrée par l'État, les collectivités territoriales et les grands mouvements de jeunesse et d'éducation populaire. L'UCPA « inscrit son projet humaniste, social et citoyen dans le prolongement du service public, et participe à la mise en œuvre des politiques publiques destinées à la jeunesse »[1].

L'UCPA répond à trois missions, qui se déclinent en trois métiers[1] :

L'UCPA est principalement implanté en France, mais est également présent dans 75 autres pays à travers le monde.

Histoire[2][modifier | modifier le code]

1965 - Naissance de l’association[modifier | modifier le code]

L'Union des centres sportifs de plein air naît sous l’impulsion de Maurice Herzog, alors secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports du Général de Gaulle. C'est le fruit d'une fusion entre deux associations :

  • l'Union nationale des centres de montagne (UNCM) (issue en 1944 de l'organisation Jeunesse et Montagne fondée en 1940)
  • l'Union nautique française (UNF).

L’UCPA porte dès sa création un projet d'utilité sociale, à la fois éducatif, sportif et humaniste, qui doit permettre au plus grand nombre de jeunes, sans discrimination, de s’initier aux pratiques sportives.

Anecdote : En 1965, la politique de formation de l’UCPA n’est pas structurée, seule une poignée d’encadrants disposent d’une formation adéquate. Si les premiers moniteurs ont appris “sur le tas”, la formation est désormais professionnelle.

1972 : gestion de la base de loisirs de Bois-le-Roi[modifier | modifier le code]

La gestion et l’animation de la base de plein air et de loisirs de Bois-le-Roi sont confiées à l’UCPA[réf. nécessaire]. Créée en 1969, cette base est l’une des premières bases régionales de France. Elle propose des activités sportives variées.

1976 - Création de l'organisme de formation professionnelle[modifier | modifier le code]

L’UCPA est officiellement déclarée organisme de formation professionnelle. En 1965, les séjours sportifs étaient majoritairement encadrés par des professeurs de sport en vacances. Avant la réglementation de 1983, aucun diplôme spécifique n’était nécessaire pour enseigner les différentes pratiques sportives. Dès 1976, l’UCPA a souhaité insuffler un vent de professionnalisation dans ses équipes avec la mise en place de formations pour devenir moniteur de voile, de ski ou d’équitation

1978 - Enormes chutes de neige[modifier | modifier le code]

Noël 1978 - La région connaît des chutes de neige inhabituelles. Plus d'un mètre en une nuit. Toute la région est bloquée et le centre UCPA situé au pied du mont Lozère est contraint d'annuler ses stages. Les jeunes moniteurs de ski nordique arrivent difficilement jusqu'au Bleymard, petite bourgade située à 7 km du centre et c'est à ski qu’ils doivent poursuivre leur périple jusqu’au centre. À la demande de la préfecture, et pendant une quinzaine de jours, ils vont ravitailler chaque jour les fermes isolées sur le mont Lozère en pain et en produits de première nécessité.

1987 - Nouveaux horizons[modifier | modifier le code]

Implantation en Outre-mer : Saint François[modifier | modifier le code]

L’UCPA s’implante hors métropole à Saint-François en Guadeloupe pour développer la planche à voile. Dès sa programmation, ce stage sportif rencontre un franc succès.

Arrivée des sports aériens[modifier | modifier le code]

Gérard Blandin, qui vient d’accéder à la présidence de la Fédération Française de Vol Libre, propose à l’UCPA de racheter une école de deltaplane dirigée par Guy Trier et de maintenir les moniteurs en poste. Les premiers stages de parapente font alors leur apparition en 1987 sous la houlette de Guy Trier, Directeur du centre UCPA du Lachens. Le parapente s'impose rapidement car c'est l'activité aérienne la plus accessible en termes d’apprentissage. Le centre prend également en charge les formations au monitorat d’état de vol libre.

Création de l'école de surf[modifier | modifier le code]

Le surf fait son entrée à l’UCPA en 1987 sur le spot de Socoa dans les Pyrénées-Atlantiques. À l’époque, le surf pâtissait encore d’une image élitiste, celle d’un sport dangereux réservé à des personnes entraînées, et de surcroît à d’excellents nageurs. À cette époque Il n’existait en Aquitaine que 2 ou 3 écoles de surf.

1989 - Les premiers séjours à l'international[modifier | modifier le code]

L' UCPA crée ses premières itinérances lointaines. Pendant l’été 89, elle programme pour la première fois un trek au Maroc pour atteindre le plus haut sommet de l’Atlas, le Toubkal. L’été suivant, 8 nouvelles destinations viennent s'ajouter : l’Islande, l’Irlande, le Canada, le Népal, la Réunion, Madère, la Crète et le Sahara sud algérien. Par la suite, elle poursuit son développement au Maroc avec l’ouverture de centres à Agadir pour la voile et le catamaran, à Imsouane pour le surf et à Essaouira pour le funboard.

1993 - Ouverture de la fosse de plongée Aqua Hauts-de-Seine[3][modifier | modifier le code]

La fosse de plongée Aqua Hauts-de-Seine a été inaugurée en juin 1993 à Villeneuve-la-Garenne, à l’initiative du Conseil Général des Hauts-de-Seine. Le département a souhaité réaliser un espace de plongée unique en France en créant un bassin multi-profondeurs. Avec ses 3 fosses de 5, 10 et 20 mètres, Aqua Hauts-de-Seine est un site pour pratiquer la plongée sous-marine et l’apnée en milieu urbain. L’UCPA gère la fosse et accueille chaque année plus de 40 000 plongeurs. À ce jour, l’UCPA gère actuellement 3 autres fosses de plongée : Dijon, Meyzieu et Marne et Gondoire.

1994 - Découverte Insolite[modifier | modifier le code]

Une équipe de l’UCPA part en reconnaissance sur la côte pacifique aux Philippines. Le moteur du petit bateau tombe en panne après quelques heures de mer. Grâce aux pagaies, l’équipée parvient à rejoindre une petite plage paradisiaque. C’est alors que le groupe découvre une île sauvage qui répond parfaitement aux critères du voyage découverte que l’UCPA souhaitait développer sur place pour ses stagiaires. L'année suivante, ce fameux programme obtient le premier prix du "voyage insolite" délivré par les professionnels du tourisme. Il fait toujours partie des séjours aujourd'hui.

2001 - Ouverture de la première école des DJ[modifier | modifier le code]

L’UCPA ouvre la première école des DJ’s de France[4] à Lyon en formant au diplôme reconnu par l’État d'«Animateur Musical et Scénique» de Niveau IV. Depuis le 13 octobre 2014, une 2e école, appelée l'école des Dj UCPA de Poitiers, a ouvert ses portes dans la Vienne.

2002 - 2005 - Pur Mix[modifier | modifier le code]

L’UCPA remplit Bercy pendant quatre années consécutives avec le Pur Mix, un événement sportif et musical d’envergure. 10 000 jeunes font le déplacement pour participer à chaque édition et partager le temps d’une soirée des activités sportives comme le wakeboard, le skateboard, la cascade de glace et la tyrolienne; des jeux avec un lasergame et une initiation au mix mais aussi, du son avec des DJ comme Bob Sinclar ou Laurent Wolf.

2008 - 2015 : Campagne de rénovation des centres vacances[modifier | modifier le code]

Entre 2010 et 2015 plusieurs centres historiques ont été rénovés en ajoutant des infrastructures modernisées en accord avec les nouveaux usages des spots de pratique. Pour la plupart ces centres se situent en montagne où un mouvement local de rénovation des équipements a été initié.

Centre rénovés : Les Arcs, Tignes, Les Saintes, Argentière, La Plagne 1800, Pralognan

2015 - Les 50 ans de l'association[5][modifier | modifier le code]

En 2015, l'UCPA a organisé plus de 50 événements au cœur des villes et des stations françaises, en milieu urbain, en front de neige ou sur les plages.

Ces événements étaient placés sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République. En tout ils ont réuni 25 000 personnes qui sont venues tester les activités sportives encadrées par les moniteurs de l' UCPA.

Deux mois avant son anniversaire officiel, et son événement institutionnel de clôture organisé le 5 novembre, l’UCPA en collaboration avec la Semaine de l’Art a décidé de prolonger l’été les 4, 5 et 6 septembre à Carcans-Maubuisson, et d’organiser un dernier week-end de festivités conciliant concerts et sports nautiques avec l’Origin’all Festival[6] !

En 2016, le groupe associatif a réalisé un chiffre d'affaires de 203 millions d'euros, en hausse de 2 % par rapport à 2015[7].

En décembre 2016, l'UCPA annonce le rachat de deux associations de tourisme social, ALUDEO et Accueil et Loisirs Pyrénéens[8]. Puis en mars 2017, elle annonce également le rachat de Destination Découverte, spécialiste des colonies de vacances scientifiques, thématiques et linguistiques, connu notamment sous la marque Telligo[9].

En janvier 2017, l'UCPA annonce s'être associée avec Cap'Vacances, VVF Villages et VTF pour lancer une gamme de séjours sportifs à destination des familles[10].

Entre avril et octobre 2017, l'UCPA s'associe à Berlitz pour créer une offre de séjours réunissant cours d'anglais et sessions sportives, appelée « English Camp »[11].

50 ans : Évolution de l'association[modifier | modifier le code]

Évolution des Destinations et activités

1965 2015
Centres de vacances 49 56
Activités sportives 7 80
Pays 1 75
Tranches d'âge 16-35 ans 6-55 ans
Nombre de stagiaires 40 000 213 000
Nombre d'usagers 3M

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Stages sportifs en France et à l'international[modifier | modifier le code]

Chaque année, l’UCPA accueille 213 000 personnes en séjours sportifs dont 90 000 enfants et adolescents et 15 000 sur l'international[12].

Stages sportifs en France[modifier | modifier le code]

80 activités sportives sont proposées aux adultes, aux enfants et aux adolescents dans 121 destinations de stages sportifs en France. L’UCPA recherche l’épanouissement des participant et leur autonomie dans la pratique d'un sport de plein air / pleine nature.

Exemple de stages sportifs : Tennis, golf, catamaran, sport d’eaux-vives, surf, croisière, kitesurf, plongée, kayak de mer, ski nautique, snowboard, randonnée, ski, VTT, alpinisme, sports aériens. À noter que les sports collectifs ne sont pas ou peu intégrés aux programmes pour les adultes et à quelques occasions pour les mineurs.

190 000 personnes participent chaque année à ces stages en France[13].

L'hébergement en France peut être assuré sur un "centre UCPA", une structure d'hébergement souhaité collectif, en chambres de 2 à 8 lits selon les centres (chambrées non-mixes, sauf réservations spécifiques).

Chaque centre UCPA propose des prestations de restauration, loisirs, animation, réception, accession au matériel et enseignement sportif dans un mode comparable au "tout compris". Les stages sportifs en itinérance favorisent quant à eux les hébergements en camps, refuges ou gîtes se trouvant sur le parcours.

Les stages de croisière en voile habitable proposent un hébergement à bord des bateaux. La flotte[14] est composée pour l'essentiel de Sun Odyssey 379 et Oceanis Clipper 331. L'accessibilité de ces stages est permise par l'encadrement composé à 80 % de chefs de bord bénévoles[15] .

La restauration : chaque centre dispose d'un chef cuisinier qui a pour mission de préparer des plats classiques et locaux. Les repas sont servis en buffet, le matin, le midi et le soir. Il est toujours demandé aux stagiaires de débarrasser son assiette. (Anecdote : on ne fait plus la vaisselle depuis très longtemps)

Tranche d'âge : Aux origines de l'UCPA, les séjours sportifs étaient ouverts aux 16-35 ans pour évoluer progressivement au fil des années en s'ouvrant aux plus jeunes, à partir de 6 ans et jusqu'à 55 ans.

Stages sportifs à l'international[modifier | modifier le code]

L’UCPA organise des séjours ou circuits multisports dans 75 pays à travers le monde avec comme prétexte au voyage, la pratique d’un ou de plusieurs sports. À pied, à vélo ou en canoë, les voyageurs sont invités des régions souhaitées authentiques et/ou préservées du tourisme de masse[12].

Comme pour les vacances l'hébergement, selon les destinations, est assuré soit sur un centre UCPA ou en bivouac pour les séjours en itinérance.

15 000 personnes partent chaque année à ces stages à l'international

Tranche d'âge : les séjours international sont ouverts aux 13-55 ans.

Activités sportives de proximité[modifier | modifier le code]

L’UCPA est un acteur du sport et un exploitant pour les collectivités territoriales.

L’association propose toute l’année près de 50 activités sportives au cœur des territoires à pratiquer dès 6 mois et sans limite d’âge et accueille plus de 3 millions de clients dans la cinquantaine d’espaces de loisirs sportifs qui lui sont confiés : Fitness, golf, tennis, équitation, natation, escalade, plongée, roller, dériveur…

  • Équipements sportifs au cœur des territoires : 18 centres aquatiques, 14 centres équestres et poney-clubs, 1 salle de fitness…
  • Équipements sportifs structurants à rayonnement large : arenas sportives (Aren’Ice, Palais omnisports de Marseille Grand Est), bases régionales multisports (Bois-le-Roi, Port-aux-Cerises, Vaires-Torcy)
  • Équipements sportifs mobiles : murs d’escalade, patinoires…

Formation professionnelle aux métiers du sport[16][modifier | modifier le code]

L'UCPA est un institut de formation professionnelle aux métiers du sport et de l’animation qui dispense environ 350 000 heures de cours à 1 200 stagiaires par an.

Partenaire des CREPS et administrateur de l’ENSA, l’UCPA est un organisme de formation reconnu. L’association est notamment habilitée à délivrer les formations BJEPS, brevets d’État, préqualifications, BAFA et BAFD, soit 390 000 heures de formation dispensés par an. Elle obtient des taux de réussite aux examens de plus de 80 %.

1 550 jeunes sont accueillis chaque année dans 90 dispositifs de formation professionnelle et 3 420 en formation BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) et BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur).

Diplômes préparés[modifier | modifier le code]

Les diplômes préparés à l'UCPA sont les suivants[17] :

  • BAPAAT (Brevet d'Aptitude Professionnel d'Assistant Animateur Technicien) en équitation, roller, jeux et jeux sportifs collectifs ;
  • BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport) ;
  • AMS (Animateur Musical et Scénique) ;
  • BAFD (Brevet d'Aptitude aux Fonctions de Directeur) ;
  • BAFA (Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur) ;
  • Brevet Fédéral.

École des DJ[modifier | modifier le code]

Ouverte en 2001 la première école des DJ[4] à Lyon et la deuxième école ouverte à Poitiers en 2014. préparent au diplôme d’état  " Animateur Musical et Scénique " et forme les jeunes au métier de DJ.

Cette formation est proposée en apprentissage sur un cursus de 805 heures, soit 18 mois en alternance. Elle apporte les compétences attendues par les exploitants des établissements de nuit : prestation scénique et live, diffusion vidéo, traitement du son et mise en lumière des espaces, sans oublier les outils actuels de communication digitale et le web.

Le Projet associatif de l'UCPA[modifier | modifier le code]

L'UCPA a pour mission associative de créer des liens par la pratique sportive. L’association cherche à donner à tous l’accès à une pratique sportive où la convivialité et la vie collective favorisent l’expérience de chacun et l'ouverture aux autres. Les clients de l’UCPA déclarent pratiquer une activité sportive pour trois raisons principales, toutes relatives à une quête de bien-être ou de sociabilité[18] :

  • Garder la forme
  • Relever des défis
  • Rencontrer du monde

Le sport offre la possibilité d’un dépassement de soi, source de sensations et d’émotions, facteur de rencontres et de coopérations. 92 % des personnes parties en stages sportifs reconnaissent la capacité de l’UCPA à créer du lien. À ce jour, la communauté UCPA rassemble plus de 210 000 personnes sur les réseaux sociaux[18].  

Impact social, solidarité et égalité des chances[modifier | modifier le code]

Insertion sociale et professionnelle[modifier | modifier le code]

L’UCPA investit dans la mise en œuvre de dispositifs de remobilisation et d’insertion sociale et professionnelle où le sport constitue un outil pédagogique privilégié pour lutter contre le décrochage scolaire et l’exclusion, renouer avec l’estime de soi, l’assiduité et l’autonomie, et favoriser l’acquisition de compétences de base.

91 338 jeunes ont bénéficié de ces actions de solidarité en 2014. 

Accessibilité et handicap[modifier | modifier le code]

L’UCPA organise des vacances handisport pour des jeunes en situation de handicap moteur, visuel ou auditif depuis 2012.

Le projet historique de l'UCPA intègre de rendre accessibles les sports de plein air au plus grand nombre de jeunes sans discrimination.

Exemple : l’accrobranche de l’île de loisirs du Port-aux-Cerises[19] encadré par l’UCPA est accessible aux personnes en fauteuil roulant. Des aménagements et l’usage de matériel technique adapté aux secours en montagne sont nécessaires pour monter le fauteuil sur les plateformes et franchir les tyroliennes.

Innovation sportive[modifier | modifier le code]

En 2014, l'UCPA a déployé en interne une plateforme participative sur l’innovation pour favoriser la naissance et l’expérimentation de projets innovants autour de l’expérience client, des méthodes pédagogiques, du numérique et des nouvelles pratiques.

Cette même année l'association est devenue partenaire de l'incubateur de start-ups "Le Tremplin"[20] pour travailler activement sur les problématiques d’innovation dans la pratique sportive avec d'autres acteurs du sport et des start-up.

À l’occasion de ses 50 ans, l’UCPA s'est équipé du catamaran à foil le Flying Phantom[21] de 18 pieds. Véritable porte-drapeau de l’innovation nautique, ce catamaran est basé à Lorient.

Ressources Humaines[modifier | modifier le code]

7 124 personnes en contrats saisonniers ou à l’année travaillent à l'UCPA[13].

L’association est le 1er employeur dans les métiers du sport[13] en France mais aussi un primo-employeur de jeunes. En effet, 48 % des personnes recrutées à l’UCPA ont moins de 25 ans[13]. Elle offre également de nombreuses possibilités de formation et d’insertion professionnelle pour les jeunes peu qualifiés. 30 % des salariés sont en insertion professionnelle.

Centres UCPA en France (non-exhaustive) - [22][modifier | modifier le code]

L'UCPA dispose de 121 destinations en France donc 56 en centres de vacances en "dur" dont l'UCPA est propriétaire , en voici quelques-uns :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Zoom sur l'UCPA – Un projet associatif », ucpa-association.com, page consultée le 12 mai 2007.
  2. « 50 ans d’histoire avec les jeunes : la saga UCPA | UCPA - Espace médias », sur UCPA - Espace médias, http://UCPA_Vacances (consulté le 3 novembre 2015)
  3. « Fosse de plongée Aqua Hauts-de-Seine - Villeneuve-la-Garenne (Paris) », sur aqua92.ucpa.com (consulté le 12 novembre 2015)
  4. a et b « UCPA L'école des DJ », sur www.ecole-des-dj.com (consulté le 12 novembre 2015)
  5. « 50 ans d’histoire avec les jeunes : la saga UCPA | UCPA - Espace médias », sur UCPA - Espace médias, http://UCPA_Vacances (consulté le 12 novembre 2015)
  6. « Origin'all Festival 2015 », sur www.originall-festival.com (consulté le 12 novembre 2015)
  7. Emmanuelle Ducros, « UCPA : un pied dans la solidarité, l’autre dans le marché », L'Opinion,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2017)
  8. « Colonies de Vacances : l'UCPA absorbe 2 associations », TourMaG.com,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2017)
  9. Christophe Palierse, « L’UCPA complète son offre pour les enfants et les « ados » en reprenant Telligo », Les Échos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2017)
  10. Laury-Anne Cholez, « UCPA : quand les vacances sociales et solidaires se mettent au sport », TourMaG.com,,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2017)
  11. « English Camp : l'UCPA s'associe à Berlitz pour des séjours sportifs et linguistiques », TourMaG.com,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2017)
  12. a et b « UCPA - Vacances sportives, séjours et week-end sportifs depuis 1965 », sur www.ucpa-vacances.com (consulté le 12 novembre 2015)
  13. a b c et d « Rapport Annuel UCPA - 2014 », sur www.ucpa-vacances.com
  14. « La Flotte », sur ecoledevoile.ucpa.com (consulté le 12 novembre 2015)
  15. « Les Moniteurs de voile bénévoles », sur ecoledevoile.ucpa.com (consulté le 12 novembre 2015)
  16. « UCPA Institut de Formation aux Métiers du Sport et de l’animation - Accueil », sur formation.ucpa.com (consulté le 3 novembre 2015)
  17. « Zoom sur l'UCPA – Diplomes », ucpa-association.com, page consultée le 12 mai 2007.
  18. a et b Raymond Malesset, Vacances sportives de plein air de l’UNCM et l’UNF à l’UCPA, Chiron, , Page 166
  19. « Île de loisirs du Port aux Cerises », sur le-port-aux-cerises.iledeloisirs.fr (consulté le 12 novembre 2015)
  20. « Partenaires », sur Le Tremplin (consulté le 12 novembre 2015)
  21. « Flying Phantom », sur www.phantom-international.com, https://plus.google.com/106588896615795600662 (consulté le 12 novembre 2015)
  22. « UCPA - Vacances sportives, séjours et week-end sportifs depuis 1965 », sur www.ucpa-vacances.com (consulté le 3 novembre 2015)

Liens[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :