Pierre Grandmaison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grandmaison.
Pierre Grandmaison
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Pierre Grandmaison ( à Montréal dans la province de Québec au Canada - ) est un organiste, professeur de musique et compositeur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1966 à 1970, il étudie le piano avec Jeanne Gascon, puis avec Marie Roby et Yvonne Hubert à l’École Vincent-d’Indy (Outremont). Parallèlement, il travaille l'orgue avec Eugène Lapierre (1968-1969) et Françoise Aubut. Il obtient son baccalauréat en musique de l’Université de Montréal en 1970.

Boursier du gouvernement du Québec, il étudie l’orgue à Paris avec Maurice et Marie-Madeleine Duruflé (1970-1971).

À son retour, il donne de nombreux récitals d'orgue, notamment au Pavillon du Canada à Terre des Hommes (orgue Casavant) et à la radio de Radio-Canada (Récital d’orgue, Tribune de l’orgue).

Il est organiste adjoint aux églises Saint-Thomas-Apôtre, Notre-Dame-du-Rosaire et Saint-Alphonse-d'Youville avant de devenir titulaire des grandes orgues Casavant de la basilique Notre-Dame à Montréal en 1973.

Au Grand Séminaire de Montréal, il est nommé maître de chapelle en 1976, professeur de musique sacrée en 1977, puis titulaire jusqu’en 1994 du nouvel orgue Guilbault-Thérien qu'il inaugure le 7 novembre 1990. Pierre Grandmaison est aussi le titulaire de l'orgue Guilbault-Thérien (1982) de la Chapelle du Sacré-Cœur de la basilique Notre-Dame de Montréal.

Il s'est fait entendre à plusieurs reprises à Notre-Dame de Paris (1978, 1982, 2008), et en juillet 2007, il est invité à jouer à Saint-Sulpice par le titulaire Daniel Roth qui lui vient jouer à Notre-Dame (Montréal) à l’occasion du 350e anniversaire de l'arrivée au Québec des prêtres de Saint-Sulpice.

En 1990, il est l'organiste officiel des Sœurs Grises lors des célébrations de la canonisation de sainte Marguerite d'Youville; il joue entre autres à la basilique Saint-Pierre de Rome.

En 2004, il fonde le Festival international des Grandes orgues de Notre-Dame de Montréal qui propose des récitals avec des organistes prestigieux et des concerts durant la saison estivale.

Compositions[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

En 1985, il est fait chevalier de l'Ordre des arts et lettres de France.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Jésus et Marie avec Aimé Major, narrateur; 1974; Select S-398-228.
  • Bach, Toccate et Fugue BWV 565, chorales et autres : 1975; Select CC-15-111.
  • Franck, Fantaisie en la, Cantabile de Bach; (1990?); Sonart S-1001-2 (CD).
  • César Franck, 12 Grandes Pièces pour orgue, vol. 1 : Fantaisie en la majeur – Cantabile – Pièce héroïque – Premier Choral (1890), à l’orgue Casavant de la Basilique Notre-Dame de Montréal. ATMA (2008).
  • César Franck, 12 Grandes Pièces pour orgue, vol. 2 : Grande Pièce Symphonie op. 17 – Prélude, Fugue et Variation op 18 – Fantaisie en ut majeur - Troisième Choral (1890), à l’orgue Casavant de la basilique Notre-Dame de Montréal. ATMA (2008).

Sources[modifier | modifier le code]