Pierre Chuvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Chuvin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Nationalité
Formation
Activité

Pierre Chuvin est un helléniste et un historien français né le à Saint-Angel (Allier) et mort à Paris le [1]. C'est un spécialiste de la Grèce antique et de l'Orient contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études à l'université de Clermont-Ferrand et à l'École nationale des langues orientales vivantes (où il apprend le grec moderne et le turc) et l'agrégation de lettres classiques, Pierre Chuvin obtient un doctorat en littérature grecque, avec une thèse sur Nonnos de Panopolis[2].

Il devient professeur à l'Université Clermont-Ferrand II, puis, en 1998, à l'Université Paris X (Nanterre). De 1993 à 1998, il crée et dirige l'Institut français d'études sur l'Asie centrale, basé à Tachkent (Ouzbékistan). Il y fonde la revue Les Cahiers de l'Asie centrale. De 2003 à 2008, il est directeur de l'Institut français d'études anatoliennes, sis à Istanbul, avant de revenir à Paris. Il enseigne à l'université de Nanterre jusqu'à sa retraite en 2011. En 1993, il reçoit le prix Desrousseaux de l'Association des Etudes grecques pour l'ensemble de son œuvre.

Il est membre du comité de rédaction de la revue L'Histoire depuis 1984. Il a écrit une centaine d'articles dans cette revue.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Mythologie et géographie dionysiaques : recherches sur l'œuvre de Nonnos de Panopolis (coll. Vates, 2), préf. d'Ernest Will, Clermont-Ferrand, Adosa, 1992, 366 p. (thèse de doctorat d'État) (ISBN 2-86639-116-0) Prix Saintour de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 1994.
  • L'Islam au péril des femmes. Une Anglaise en Turquie au XVIIIe siècle (lettres de Lady Montagu), traduction et présentation avec Anne Marie Moulin, Maspéro/La Découverte, 1981.
  • Chronique des derniers païens. La disparition du paganisme dans l'Empire romain, du règne de Constantin à celui de Justinien, éd. Les Belles Lettres, 1990
  • Mythologie grecque. Du premier homme à l'apothéose d'Héraclès, éd. Fayard, 1992. Prix François Millepierres de l'Académie française en 1993.
  • L’Asie centrale. L’indépendance, le pétrole et l’islam, avec Pierre Gentelle, Le Monde éditions / Marabout, 1998
  • Les Arts de l’Asie centrale, éd. Citadelles-Mazenod, 1999 (direction)
  • Samarcande Boukhara Khiva, éd., Flammarion, 2001, avec des photographies de Gérard Degeorge.
  • Turquie, éd. Larousse, 2003 (en collaboration)
  • Des Géants à Dionysos. Mélanges de religion et poésie grecques en l’honneur du Professeur Francis Vian, 2003
  • Pitres et pantins. Transformations du masque comique : de l'Antiquité au théâtre d'ombres, co-édité avec Sophie Basch, PUPS, 2007.
  • Histoire de l'Asie centrale contemporaine, avec René Létolle et Sébastien Peyrouse, Fayard, 2008.
  • L'Orientalisme, les Orientalistes et l'Empire ottoman, de la fin du XVIIe siècle à la fin du XXe siècle, co-édité avec Sophie Basch, Nora Sens, Michel Espagne et Jean Leclant, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres/ De Boccard, 2011.

Éditions et traductions d'œuvres antiques[modifier | modifier le code]

  • Nonnos de Panopolis, Les Dionysaques (48 livres), 19 voll., 1976-2006, Coll. Budé
  • Paul le Silentiaire, Description de Sainte-Sophie de Constantinople, présentation et traduction avec Marie-Christine Fayant, éditions ADie, 1997. Mention spéciale du jury du Prix du livre d'architecture en 1998.

Traductions scientifiques

La mémoire des sables. La vie en Egypte sous la domination romaine (de Naphtali Lewis), Armand Colin, 1988.

Pouvoir et persuasion dans l'Antiquité tardive (de Peter Brown, trad. avec Huguette Meunier-Chuvin), Le Seuil, 1998.

Traductions de poésies turques

Entre les murailles et la mer, trente-deux poètes turcs, avec Güzine Dino et Michèle Aquien, Maspéro/ La Découverte, 1982.

La Montagne d'en face, poèmes des derviches anatoxines, avec Güzine Dino et Michèle Aquien, Montpellier, Fata Morgana, 1986.

Offrandes. Poèmes 1946-1989 (édition bilingue, Coll.), Publisud/UNESCO, 1998.

J'ai vu la mer (Coll.), Saint-Pourçain-sur-Sioule, Bleu autour, 2010.

Deux volumes d'hommages à Pierre Chuvin ont été publiés par CNRS éditions. Le premier, Le voyage des légendes, a été préparé par Delphine Lauritzen et Michel Tardieu en 2013 (27 articles dus à des hellénistes et des spécialistes de l'Antiquité) ; le second, De Samarcande à Istanbul : étapes orientales, a été préparé par Véronique Schiltz en 2015 (32 articles écrits par des spécialistes du monde turc et centre-asiatique).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]