Pierre-Henri Castel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castel.
Pierre-Henri Castel
Portrait de Pierre-Henri Castel

Salon du livre de Paris (2010)

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation École normale supérieureVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Directeur de recherche au CNRS et psychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata

Pierre-Henri Castel, né à Paris en 1963, est un chercheur et psychanalyste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (rue d'Ulm) (1982), agrégé de philosophie, docteur en philosophie et docteur en psychologie clinique et pathologique[1], il est directeur de recherche au CNRS[2].

Il est psychanalyste, membre de l'Association lacanienne internationale.

Travaux[modifier | modifier le code]

Pierre-Henri Castel s'intéresse en particulier à l'analyse épistémologique de la psychanalyse, à sa critique, et en particulier aux grandes thèses échafaudées par Sigmund Freud, Jacques Lacan et Wilfred Bion. Il essaie d'intégrer les critiques épistémologiques (Grünbaum, Popper), mais aussi celles de nature historiographique.

En philosophie et en histoire des sciences (sciences sociales et médecine mentale), il défend des thèses non-naturalistes, proches de Wittgenstein, et critiques à l'égard des positions cognitivistes contemporaines, ainsi qu'une forme d'épistémologie historique ou d'histoire des sciences héritée de Georges Canguilhem, mais opposée sur de nombreux points à Michel Foucault[réf. souhaitée].

Publications[modifier | modifier le code]

  • La querelle de l'hystérie. La formation du discours psychopathologique en France. Collège international de philosophie. Paris, 1998. (ISBN 9782130494010)
  • Introduction à « L'interprétation du rêve » de Freud. Une philosophie de l'esprit inconscient, PUF, Collection « les grands textes de philosophie », Paris, 1998.
  • (dir.) Le moi contre sa sexualité, Collection débats philosophiques, 2002. (ISBN 9782130523741)
  • La métamorphose impensable. Essai sur le transsexualisme et l'identité personnelle, Gallimard, Paris, 2003.
  • À quoi résiste la psychanalyse ?, Paris, PUF, 2006. Une critique du livre
  • L'Esprit malade, Paris, Ithaque, 2009.
  • Âmes scrupuleuses, vies d'angoisse, tristes obsédés, volume 1 : Obsessions et contrainte intérieure de l'Antiquité à Freud, Paris, Ithaque, 2011.
  • La Fin des coupables, suivi de Le Cas Paramord. vol. II : Obsessions et contrainte intérieure, de la psychanalyse aux neurosciences, Paris, Ithaque, 2012.
  • Pervers, analyse d'un concept. Suivi de Sade à Rome, Paris, Ithaque, 2014. Lire un extrait
  • Le Cas Paramord. Obsession et contrainte psychique aujourd'hui, Paris, Ithaque, 2016. Lire un extrait

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dir.Émile Jalley : http://www.sudoc.fr/007298412.
  2. Institut Marcel Mauss-EHESS [1].

Liens externes[modifier | modifier le code]