Pierra Menta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierra Menta
Pierra Menta au coucher du soleil
Pierra Menta au coucher du soleil
Géographie
Altitude 2 714 m
Massif Massif du Beaufortain (Alpes)
Coordonnées 45° 38′ 17″ nord, 6° 39′ 03″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Ascension
Première par Léon Zwingelstein et J.-P. Loustalot
Voie la plus facile Historique : face Ouest
Actuellement : arête Nord depuis le refuge de Presset

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Pierra Menta

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pierra Menta

La Pierra Menta est un sommet mythique pour la randonnée pédestre et à ski, dans le massif du Beaufortain, bien que secondaire de par son altitude (2 714 m). Le nom dérive directement du francoprovençal Perrâ mentâ, pierre montée.

Il est constitué d'un énorme éperon monolithique (120 mètres de paroi verticale environ) au sommet d'une arête rocheuse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme de Pierra Menta se trouve écrit également avec les formes Piera ou Mentaz[1]. Selon l'ouvrage Questions archéologiques et historiques sur les Alpes de Savoie (1871), de l'abbé Ducis, « Diverses légendes se rattachent à cette masse gigantesque, qui porte le nom de Piera Menta, la pierre du milieu, soit le roc-limite entre deux populations de races diverses »[1]. Toutefois le chanoine Gros indique que cette définition est « plus ingénieuse que solide »[1].

Le mot de Menta(z), ne signifie pas « moitié » ou « milieu », mais désigne le nom d'un homme[1].

Légende[modifier | modifier le code]

Le géant Gargantua a expédié d'un coup de pied un bout du massif des Aravis qui est venu se planter en plein Beaufortain ouvrant ainsi la porte des Aravis.

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 276.
  2. François Marius Hudry, Histoire des communes savoyardes : Albertville et son arrondissement (vol. 4), Roanne, Éditions Horvath, , 444 p. (ISBN 978-2-7171-0263-5), p. 157.
  3. Club alpin français Auteur du texte, « La Montagne : revue mensuelle du Club alpin français », sur Gallica, (consulté le 3 avril 2019)