Philippe Parain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philippe Parain
Description de cette image, également commentée ci-après
Philippe Parain
Naissance (57 ans)
Meaux en France
Nationalité Drapeau de la France Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession
Industriel / Entrepreneur
Autres activités
Distinctions
Famille
Marié, 3 enfants.

Philippe Parain (1961) est un ingénieur-électronicien et industriel français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Parain est un ingénieur et chef d'entreprise français né le 22 mai 1961 à Meaux.

Ingénieur diplômé par l'État[1]. Il commence sa carrière en 1982 chez Thomson-CSF Montrouge, puis Malakoff, comme concepteur électronicien[2].

Il rejoint la société Électronique Serge Dassault en 1985 dans le service études générales chargé du développement des nouveaux systèmes de contremesures. Il participe au développement des systèmes de contremesures pour Rafale, F16, Mirage 2000, frégates et hélicoptères. Il joue un rôle clé dans la conception des récepteurs de radars à large bande de fréquence et interférométrie.

En 1999, il est nommé directeur de l'ingénierie de la société Detexis issue de la fusion de Dassault Électronique et de la division « Radars et Contremesures » (RCM) de Thomson-CSF qui regroupe près de 500 personnes dans le domaine du développement de systèmes de contremesures.

Après 17 ans dans le domaine de la recherche et du développement, il rejoint la société Thales Communications pour contribuer au redressement d'unités en difficulté. Il est nommé directeur délégué à la direction général de Thales Communications pour améliorer la maîtrise des affaires de la société. En 2004, directeur des processus opérationnels de la division « Land & Joint », il devient auditeur de la 41e session nationale du Centre des hautes études de l'armement[3],[4]. En 2005, il est nommé président-directeur général de la société Thales Angénieux et pilote une unité qui regroupe Thales Cryogénie. À cette époque, il sollicite régulièrement la Délégation générale pour l'armement, basée à Bagneux, pour que Thales Angénieux soit reconnue dans le patrimoine intellectuel français en particulier dans le domaine de l'optique.

Il dirige Thales Angénieux de 2005 à 2011[5]. Début 2013, il rejoint le groupe Zodiac Aerospace comme Directeur Général de la division Controls au sein de la branche Aircraft Systems. En juin 2015, il devient Directeur Général de la Division Fuel & Control Systems de la même branche[5]. Il quitte le groupe Zodiac Aerospace en avril 2018 suite à la prise de contrôle par Safran.

Philippe Parain est marié, père de trois enfants.

Principales contributions[modifier | modifier le code]

Un fréquencemètre instantané[modifier | modifier le code]

L'invention réalisée par Philippe Parain a donné lieu au dépôt d'un brevet classifié. Elle a contribué au classement rapide des émissions radars grâce à la connaissance précise de la fréquence des émissions radars, indispensable à la caractérisation de la menace.

Le fréquencemètre large bande instantané est déployé dans différents systèmes de contremesures et implanté sur différents porteurs en activité. Cette invention a contribué à positionner Dassault Électronique comme leader dans le domaine des systèmes de contremesures.

Un interféromètre[modifier | modifier le code]

Cette invention a permis la réalisation de systèmes permettant la mesure rapide de la direction de provenance de l'émission de l'onde radar. Cette innovation a fait l'objet d'un dépôt de brevet classifié.

Des jumelles de vision nocturne[modifier | modifier le code]

Philippe Parain a impulsé la réalisation de la JVN Minie, seules jumelles à intensification de lumière dotées d'une incrustation d'image. Cette JVN a été retenue pour équiper le programme « Félin » du soldat français futur.

Il est également à l'origine des jumelles Hélie, jumelles pour pilote d'hélicoptère particulièrement lumineuses puisqu'elles offrent une ouverture de 0,95.

Le retournement puis la relance de Thales Angénieux[modifier | modifier le code]

Fin 2005, le carnet de commande de l'entreprise est au plus bas, et la situation économique appelle a un plan social. Plutot que de toucher l'emploi des ouvriers, Philippe Parain renouvelle l'équipe de Direction et repositionne l'entreprise dans trois secteurs d'activités que sont les jumelles de vision nocturne, les optiques destinées au cinéma et les sous-ensemble optiques. Fort d'une politique innovante, mobilisant toutes les équipes, il parvient à retourner l'entreprise qui verra son Chiffre d'Affaires doubler en moins de cinq ans avec un retour rapide à la profitabilité. Il a laissé l'entreprise avec un carnet de commande de 3 années ce qui a permis le recrutement de plus de 200 personnes sur le site de Saint Héand.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Pour les élections législatives de 2017, Philippe Parain est le candidat de LR-UDI dans la onzième circonscription des Hauts-de-Seine, qui rassemble les communes de Malakoff, Bagneux et Montrouge[6],[7]. Son score de 10,33% ne lui permet pas de se qualifier pour le deuxième tour[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 2009, Philippe Parain, PDG de Thales Angenieux obtient à Hollywood, pour ses équipes un Oscar[9],[10] les zooms Optimo 15-40 et 28-76.
  • En 2009, il reçoit la médaille de la ville de St Héand pour sa contribution à la relance de l'entreprise.
  • En 2010, il reçoit du ministre de la défense, Hervé Morin le grade de chevalier à l'ordre national de la Légion d'honneur[11]
  • En 2011, il reçoit pour le compte de l'entreprise le prix de l'innovation de la Loire[12],[13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté du 29 avril 1999 fixant la liste des candidats admis à porter le titre d'ingénieur diplômé par l'État », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 29 octobre 2011).
  2. Philippe Parain de la technique à la gestion
  3. Arrêté du 30 août 2004 portant désignation des auditeurs de la 41e session nationale du Centre des hautes études de l'armement
  4. Arrêté du 21 octobre 2004 portant désignation des auditeurs de la 41e session nationale du Centre des hautes études de l'armement
  5. a et b « Le retour de Philippe Parain dans la Loire », sur leprogres.fr, (consulté le 20 mai 2018).
  6. Anne-Sophie Damecour, « Législatives dans les Hauts-de-Seine : l’UDI investit… y compris face à LR », sur leparisien.fr, (consulté le 11 mai 2017))
  7. « Élections législatives 2017 - Candidatures 1er tour : Hauts-de-Seine - 11ème circonscription », sur interieur.gouv.fr (consulté le 14 juin 2017), avec sa profession de foi
  8. « Élections législatives 2017 - Hauts-de-Seine (92) - 11ème circonscription - résultats de la circonscription au 1er tour », sur interieur.gouv.fr, (consulté le 14 juin 2017), résultats officiels
  9. Thales Angénieux reçoit un oscar à Hollywood
  10. Le palmarès de l'économie Rhône-Alpes
  11. Décret du 2 avril 2010 portant promotion et nomination
  12. « Thales Angénieux reçoit le Trophée de l'entreprise de la Loire pour l'innovation », sur afcinema.com,
  13. « Thales Angénieux reçoit le Trophée de l’entreprise de la Loire pour l’innovation », sur angenieux.com,