Petit Mont (Arzon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Cairn du petit Mont
Image illustrative de l'article Petit Mont (Arzon)
Vue générale de l'édifice
Présentation
Chronologie 4600 av. J.-C.
Type Cairn
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1904)
Site internet http://www.morbihan.fr/petit-mont
Visite Visites guidées
Caractéristiques
Dimensions 50×53 m
Matériaux Pierres
Géographie
Coordonnées 47° 32′ 12″ nord, 2° 54′ 08″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Morbihan
Commune Arzon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Le Cairn du petit Mont

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Le Cairn du petit Mont

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Le Cairn du petit Mont

Géolocalisation sur la carte : golfe du Morbihan

(Voir situation sur carte : golfe du Morbihan)
Le Cairn du petit Mont

Le Petit Mont est un des promontoires de la côte méridionale de la presqu'île de Rhuys, sur la commune d'Arzon, en Bretagne. Il abrite un site mégalithique datant de la période néolithique.

Le Dolmen du Petit-Mont fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Petit Mont est un promontoire situé sur la côte méridionale de la presqu'île de Rhuys (commune d'Arzon)[2]. Proche de l'entrée du golfe du Morbihan, il fait face à l'île de Houat. La vue à son sommet permet d'embrasser quasiment toute la baie de Quiberon, cet emplacement privilégié fut probablement la raison de l'implantation d'un blockhaus d'observation pendant la Seconde Guerre mondiale[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cairn du Petit Mont fut construit en plusieurs étapes. Sa construction aurait débuté aux environs de 4600 av. J.-C. par un tertre bas [4]. Un premier cairn fut édifié vers 4500 av. J.-C., il ne comportait pas de chambre ni de dolmen, il était de forme trapézoïdale et mesurait environ 30 mètres de long sur 20 mètres de large. Une première extension datant de 4000-3500 av. J.-C. y ajoute un dolmen à couloir et à chambre simple. Sur les huit piliers de la chambre six sont décorés ainsi que trois piliers du couloir. Une stèle-idole est au sol et le plafond porte une représentation d'idole anthropomorphe. Vers 2700-2500 av. J.-C. le cairn est étendu en englobant les premières constructions, le premier dolmen est condamné; deux nouveaux dolmens à chambre simple sont créés. La chambre qui subsiste aujourd'hui présente des décorations plus abondantes que la première chambre; 12 dalles y sont décorées de motifs variés[5].

Le blockhaus et l'entrée contemporaine.

En 1943 un blockhaus est construit au sein du cairn, un des deux dolmens est détruit avec sa chambre. Cette construction permit de redécouvrir la première chambre qui avait été condamnée.

Aujourd'hui Le cairn mesure 50 m d'est en ouest et 53 m du nord au sud pour un volume 10 000 m3 de pierres[6].

Légende[modifier | modifier le code]

Dans le livre III des Commentaires sur la Guerre des Gaules, Jules César décrit la bataille navale contre les Vénètes. Si on accepte l'hypothèse que le port des Vénètes était Locmariaquer et que la bataille a eu lieu dans la baie de Quiberon, le témoin oculaire devait être sur le Petit Mont, ou peut-être sur le Grand Mont en Saint-Gildas-de-Rhuys. Le situer sur la butte de César en Arzon est moins vraisemblable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dolmen du Petit-Mont », notice no PA00090988, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Au cœur de la presqu'île de Rhuys », sur www.culture.gouv.fr/ (consulté le 30 septembre 2014)
  3. « De la Guerre des Gaules au Mur de l'Atlantique », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 30 septembre 2014)
  4. « Avant les mégalithes », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 30 septembre 2014)
  5. « L’art du Petit-Mont », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 30 septembre 2014)
  6. « Trois cairns emboîtés », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 30 septembre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]