Zacharie Le Rouzic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zacharie Le Rouzic
Zacharia le Rouzic.jpg
Anonyme, Portrait de Zacharie Le Rouzic.[réf. nécessaire]
Biographie
Naissance

Carnac
Décès

Carnac
Nationalité
Française
Activités

Zacharie Le Rouzic, né le à Carnac, mort dans cette même ville en 1939, est un archéologue et préhistorien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille nombreuse et pauvre, Zacharie Le Rouzic ne va plus à l'école après ses 10 ans, mais est pris comme principal collaborateur d'un archéologue écossais, James Miln, venu étudier les nombreux sites mégalithiques de l'endroit.

Après la mort de Miln, en 1881, Le Rouzic devient le gardien du Musée J. Miln fondé alors par Robert Miln, frère de James, puis en 1910 le conservateur. Grâce à des fouilles et des recherches incessantes, et à de nombreuses publications, il contribue à développer le musée. Le conseil municipal ajoute alors son nom après celui de Miln à l'appellation du musée, après la donation de sa propre collection, en 1927[1].

Le Rouzic continue la prospection archéologique et devient un archéologue internationalement reconnu. Notamment, il fait inscrire entre 1911 et 1938 de nombreux mégalithes à l'inventaire des monuments historiques, dont le cairn de Gavrinis bien connu pour sa décoration et sa taille. Par ailleurs, féru de photographie, il prend des clichés de la plupart des sites qu'il inventorie[2] : ces photos sont d'une grande valeur pour les monuments qui ont disparu depuis ; plusieurs d'entre elles ont aussi servi pour imprimer des cartes postales[3].

Il fut aussi le premier chef de corps des sapeurs-pompiers de Carnac, qu'il a dirigé de 1908 à 1924 avec le grade de lieutenant.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En 1909, il est l'auteur d'un ouvrage sur les traditions populaires et le folklore breton, Carnac. Légendes, traditions, coutumes et contes du pays, réédité de nombreuses fois depuis[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Les ouvrages de Le Rouzic, dans la bibliothèque numérique d'Internet Archive.
Les articles de Le Rouzic, dans la bibliothèque numérique Persée.

  • Zacharie Le Rouzic, Catalogue du Musée J. Miln à Carnac, (Morbihan), Vannes, B. Le Beau, 1894 (en ligne).
  • Zacharie Le Rouzic, « Inventaire des monuments mégalithiques de la région de Carnac. L'arrondissement de Lorient », dans Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 92, Vannes, 1965, p. 3-88 (OCLC 43176360).
Inventaire des publications de Le Rouzic

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Séance du 24 février 1927 », dans Bulletin de la Société préhistorique de France, t. 24, n° 1-2, 1927, p. 44 (en ligne).
  2. Plusieurs centaines de vignettes de ces photographies sont accessibles via la Base Mémoire du ministère de la Culture.
  3. Cf. Gaby Le Cam, « Zacharie Le Rouzic, enfant de Carnac, archéologue et… photographe », dans Bulletin de la Société d'archéologie et d'histoire du Pays de Lorient, 34, Lorient, 2006, p. 93-106 (extrait en ligne)
  4. Après 1909 (Nantes, Dugas, 1909 (OCLC 123525554)), il est réédité en 1912, 1924, 1928 et 1939, puis après la mort de l'auteur en 1954, 2000 et 2007 (ISBN 2-84618-444-5). L'édition de 1912 devrait être accessible via le catalogue de la BnF.
    Recensé à sa sortie par Georges Dottin dans les Annales de Bretagne, cet ouvrage est toujours cité par des anthropologues : voir, par exemple, Jean-Loïc Lequellec, « Mégalithes et traditions populaires. La hache et le marteau de vie et de mort », dans Bulletin de la Société préhistorique française, 93-3, 1996, p. 287-297 (en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Biographie romancée
  • France Thiéblemont-Colson (pseud. de Fabienne Tromletc'h), Le Cendrier. [Roman de terroir] Une famille au pays de Carnac, Maulévrier, Ed. Hérault, 1989 ; 3e éd. 2002 (ISBN 2-7407-0185-3).
Biographie
  • Gérard Bailloud, Gwenaëlle Wilhelm-Bailloud, Zacharie Le Rouzic, archéologue et photographe à Carnac, Blanc et noir, 2014 (ISBN 978-2-9541870-8-2).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :