Pazardjik (Bulgarie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pazardjik
Пазарджик
Blason de Pazardjik
Héraldique
Pazardjik (Bulgarie)
La vieille poste place Konstantin Vélitchkov
Administration
Pays Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Oblast Pazardjik
Code postal 4400
Démographie
Population 71 979 hab. (2011)
Densité 1 925 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 12′ 00″ nord, 24° 20′ 00″ est
Altitude 205 m
Superficie 3 738,2 ha = 37,382 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bulgarie
Voir sur la carte administrative de Bulgarie
City locator 14.svg
Pazardjik
Liens
Site web www.pazardjik.bg

Pazardjik (en bulgare : Пазарджик, translittération internationale Pazardžik, du turc Pazarcık, petit marché) est une ville située sur les rives de la rivière Maritsa en Bulgarie. Elle est la capitale de l'oblast de Pazardjik.

Géographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1841 1887 1910 1934 1946 1956 1965 1975 1985
12 000[1]15 65918 09823 22830 37639 49955 43065 72777 340
1992 2001 2005 2008 2011 - - - -
82 57879 47676 16175 64471 979----

[2],[3],[4],[5]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'économiste français Adolphe Blanqui, qui visita la ville en 1841, écrit dans son Voyage en Bulgarie : La ville de Tatarbazardschick[6] ressemble à toutes les villes turques par sa malpropreté ; mais les constructions sont assez régulières et les maisons y paraissent commodément distribuées. Elles sont presque toutes en bois. La cathédrale seule est entièrement bâtie en pierres et dans le style de la plupart des églises modernes d'Europe […] Je n'ai jamais vu autant de borgnes, de bossus, de gens atteints de maladies cutanées et scrofuleuses que dans cette ville commerçante et lugubre. Le pied y glisse à chaque pas sur des débris d'entrailles que chacun jette devant sa porte avec toutes les ordures domestiques, qu'on n'enlève jamais ! Je m'estime fort heureux d'être sorti sain et sauf de ce cloaque…[7]

Le , un arrêté municipal de Pazardjik interdit les signes ostentatoires de la religion musulmane en public[8], dans la suite du nationalisme anti-turc et anti-tatar jadis adopté par le régime communiste sous la présidence de Todor Jivkov[9].

Administration[modifier | modifier le code]

Maires[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Adolphe Blanqui (cf. Voyage en Bulgarie pendant l'année 1841, Paris, W. Coquebert, 1845, p. 239 (lire en ligne).)
  2. Institut national de la statistique, Bulgarie
  3. Pop-stat.mashke.org
  4. CityPopulation.de
  5. L'urbanisation de la Bulgarie de la Libération à la fin de la Seconde Guerre Mondiale
  6. Ancien nom français de Pazardjik.
  7. Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie pendant l'année 1841, Paris, W. Coquebert, 1845, pp. 243-248 (lire en ligne).
  8. Une ville bulgare interdit le voile intégral
  9. Quel islam en Bulgarie post-communiste ? et Les visages de l'islam en Bulgarie.