Tsarévo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tsarévo (homonymie).

Tsarévo
Царево, Βασσιλικό
Administration
Pays Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Obchtina Tsarévo
Oblast Bourgas
Maire Pétko Arnaoudov (PSB)
Code postal 8260
Démographie
Population 6 301 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 42° 10′ 11″ nord, 27° 50′ 48″ est
Altitude 020 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bulgarie
Voir sur la carte administrative de Bulgarie
City locator 14.svg
Tsarévo

Tsarévo (Царево en bulgare, Vassiliko en grec) est une ville du sud-est de la Bulgarie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tsarévo est situé dans le sud-est de la Bulgarie, au bord de la Mer Noire. Elle se trouve à 70 km, par la route, de Bourgas, chef-lieu de l'oblast de même nom.

La ville est le chef-lieu de la commune de Tsarévo.

Évolution démographique
1946 1956 1965 1975 1985 1990 1995 2001 2005
1 9602 7833 7494 4405 4624 7565 7765 8775 770
2009 - - - - - - - -
5 884--------

NB : Jusqu'à en 1985, seule la population permanente est comptabilisée [1],[2],[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité (qui signifie royale) à varié, au cours de l'histoire, en fonction des influences byzantine, bulgares et turques : Vassilikou (IIIe siècle), Vassilikos (1252), Basiliklar (1399), Vassiliko (jusqu'à en 1934), Tsarévo (de 1934 à 1950), Mitchourine (de 1950 à 1991) puis à nouveau, Tsarévo.

A 3 km au nord de Tsarévo, au lieu-dit Arapiya, se trouvent des restes archéologiques de l'Antiquité tardive. Les explorations sous-marines menées par le professeur Bélisaire Vélkov ont abouti à la découverte d'amphores et des céramiques rouges polies - du IVe siècle au VIe siècle - importées d'Afrique du Nord, de Syrie et de Constantinople.

Des restes d'une forteresse datant de l'Antiquité tardive et du Haut Moyen Âge subsistent sur la proche colline de Papia. Une autre fortification du Moyen Âge se trouve dans la ville, sur la presqu'île sud.

Après l'obtention de l'autonomie de la Bulgarie, le village de Vassiliko demeure dans l'Empire ottoman, avec la majeure partie de la Thrace orientale. Au début des années 1880, un incendie détruit une grande partie du village. Depuis les travaux de reconstruction des années 1890, on désigne sous le terme de « vieille ville » la partie de l'ancien village de pêcheurs grecs qui a subsisté, et sous le terme « nouvelle ville », la ville moderne bulgare qui a été construite depuis.

Vassiliko passe au Royaume de Bulgarie lors de la Première Guerre balkanique (1912). Après le traité de Lausanne (1923), presque toute sa population, qui était grecque, est déplacée en Grèce, et des bulgares de Thrace orientale (attribuée à la Grèce) viennent s'y installer. Selon le recensement de 1926, il y avait à Vassiliko 308 foyers et 1348 habitants dont 778 réfugiés de Thrace orientale.

Économie[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui l'économie, jadis centrée sur la pêche, la construction navale artisanale et le travail du bois, dépend surtout du tourisme.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]