Paul Sanda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Sanda est un poète français né à Cholet, le .

Repère biographiques[modifier | modifier le code]

Poète, plasticien et ésotériste, Paul Sanda est l'auteur d'une vingtaine de recueils poétiques, d'une dizaine d'essais, de textes courts et de collages.

Préfacé par Frédérick Tristan, Marc Petit ou Jacques Abeille, illustré par Claude Bellegarde, Jean-Gérard Gwezenneg, Marc Janson ainsi que Didier Serplet, il est cité dans l'Anthologie des poètes maçonniques et symboliques de Jean-Luc Maxence (Dervy). Sa poésie est magnifiée dans la biographie des Têtes Raides (Seghers éditions) et on a pu l'entendre s'entretenir avec Michel Cazenave sur France Culture, le 22 novembre 2008, dans l'émission Les Vivants et les Dieux.

Paul Sanda s'est beaucoup intéressé à l'Alchimie, en particulier à Maurice Baskine et à sa Fantasophie. Après un premier essai ésotérique remarqué (Petit Grimoire du sens, Éditions Arma Artis, 2007), son grand œuvre, Haute Magie des pentacles de l'abbé Julio a paru en 2009 aux Éditions Trajectoire.

Psychologue de formation, il est interviewé dans le numéro hors série n° 13 du magazine Le Point (janvier 2013) consacré à Carl Gustav Jung sur les rapports entre le fameux psychanalyste suisse et le poète André Breton.

Sanda dirige, à Cordes-sur-Ciel dans le Tarn, la Maison des surréalistes, conservatoire d'archives et d'objets d'art ; il dirige plusieurs collections chez Rafael de Surtis ; il est aussi évêque gnostique syriaque-orthodoxe dans la lignée occidentale (Haute Église Libérale Indépendante Orthodoxe Syriaque ; Hélios - Association Cultuelle Loi 1905) et auteur de divers opuscules initiatiques à tirage confidentiel sous le nom de Tau Sendivogius.

Le 1er février 2007, Paul Sanda a été nommé Chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques pour services rendus à l'Éducation Nationale.

Le 4 mars 2016, Paul Sanda a reçu le Prix Xavier Grall pour l'ensemble de son œuvre.

Principaux recueils poétiques[modifier | modifier le code]

  • Ludi Funebres. St Germain-des-Prés, 1990 ; réédition Rafael de Surtis, 1999. Une Œuvre composée et interprétée par Paco das Mortes, Productions Requiem, 1996. Postface de Jacques Kober dans la réédition.
  • Une femme sans bassin serrée comme un craquement. Rafael de Surtis, 1997 ; gravure d’Annick Bongrand.
  • Pour la chair de l’île. Océanes, 1999, réédition 2004, avec une gravure de Jean-Gérard Gwezenneg et une préface de Jacques Abeille.
  • Entre chair et loup. Editinter, 2001. Gravure de Florent Chopin. Treize postfaces.
  • Elle saigne à la lanterne. éditions Syllepse, 2002. Préface de Marc Petit. Tableau et encres de Claude Bellegarde.
  • La Corde Fantasophique. Editinter, 2003. Envoi de Frédérick Tristan. Tableau de Marc Janson. Postface de Pierre Grouix.
  • Song for Silja. Rafael de Surtis, 2005 ; version en finnois de la première partie de la Corde Fantasophique ; traduction de Karolina Blåberg. Envoi de Frédérick Tristan.
  • Tribute to Patricia Barber. Le Trident Neuf, 2007. Illustration de Claude Bellegarde. Postface de Marc Petit. Ouvrage bilingue franco-américain. Traduction Eve Taylor.
  • Racines Profondes. Arma Artis, 2008. Préface de Michel Cazenave. Sept dessins de Didier Serplet.
  • Slumming on Park Avenue. Rafael de Surtis, 2009. Dessins de Alain Marcadon.
  • Toute la vérité sur le cadavre. Rafael de Surtis, 2009. Préface de Jehan Van Langhenhoven. Interventions plastiques d’Olivier de Sagazan. Postface de Pierre Barthélémy.
  • Les Messagères Coperniciennes. Rafael de Surtis, 2009. Préface de Michel Cazenave. Collages de Christian Martinache.
  • Casanova ou l'épuisement du Mal. Rafael de Surtis, 2013. Prose poétique, pour un projet de scénario de Jean-Pierre Mocky.
  • Heureuse la nuit. Voltije, 2013. Livre d'artiste, avec des photos plastiquement travaillées d'André Jolivet.
  • Dix-sept Psaumes de Proue de Joue & de Beauté. Rafael de Surtis, 2014. Edition trilingue : français, russe, anglais. Trad. Nariné Karslyan et Claire Le Chevalier. Avec Irène Le Goaster, sculptrice : photos Laure Carion.
  • Lettre de Sintra. Rafael de Surtis, 2014. Envoi de Rémi Boyer. Ouvrage bilingue Franco-Portugais. Traduction de Jean-Louis Susano.
  • Ouessant, Phares & Balises. Edition bilingue : français, breton. Rafael de Surtis / D'Autres Univers, 2016. Illustrations Klervi Bourseul.
  • Célébration des Nuées. Anthologie Poétique de l’Œuvre de Paul Sanda (1990-2015), contenant Le Tombeau de Joyce Mansour, recueil inédit, 2016. Préface de Marc Petit. Postface de Jehan Van Langhenhoven ; études de Serge Torri et Pierre Grouix ; de Christophe Dauphin. Nombreuses illustrations, lettres à Paul Sanda de Fernando Arrabal, Alain Jouffroy, Gisèle Prassinos... et un cahier photographique de 48 pages, avec des photos de Chloe des Lysses, Nina Jolivet, Najah Kadi-Iskander, André Jolivet (peintre), Rafael de Surtis, etc.
  • Rituel du Roi Lézard, avec Bruno Geneste. Edition bilingue : français, italien. Rafael de Surtis, 2017. Illustrations Monique Marta.

Essais[modifier | modifier le code]

  • Reflets tremblants des Arts déçus, avec Daniel Roth. Rafael de Surtis , 2007. Illustration de Daniel Roth. Préface de Gilbert Sinoué.
  • Petit Grimoire du Sens. Arma Artis, 2007. Illustration de Didier Serplet, et une photographie de Michel Gaudrion. Postface de Rémi Boyer.
  • Haute Magie des Pentacles de l’Abbé Julio. Trajectoire, 2009. Préface Frédérick Tristan. Postface Hervé Rougier. Reproduction des 44 pentacles originaux en couleur.
  • Le Pacte Bicéphale, avec Rémi Boyer. Rafael de Surtis, 2010. Illustrations photographiques Aimaproject.
  • Sept Fragments immanents pour une Alchimie poétique. Rafael de Surtis , 2012.
  • Rituels de Guérison par les Archanges, Grand Grimoire des Archevêques. Trajectoire, 2012, avec une préface de Pierre A. Riffard.
  • Ouessant, l'(H)ermitage des Grands Vents, avec Bruno Geneste. Rafael de Surtis / Les Chemins Bleus, 2013. Illustrations Klervi Bourseul et Fredofthewood.
  • Prières secrètes de Guérison par l’invocation des Saints. Trajectoire, 2013. Postface de Rémi Boyer.
  • Les Surréalistes et la Bretagne ; le domaine des Enchanteurs. avec Bruno Geneste, Editinter 2015. Bourse d'avant-garde Sarane Alexandrian 2014 de la SGDL. préface de Marc Petit, postface Jehan Van Langhenhoven.
  • 7 Rituels sexuels sacrés de l'ésotérisme occidental. Rafael de Surtis, Editinter, 2015. Préface de Christopher Blake, envoi de Michel Cazenave.
  • Cordes-sur-Ciel, Cité Mystérieuse, Templiers, initiés & Moines Rouges. Rafael de Surtis, Editinter, 2016. Conseiller historique Pascal Cazottes.
  • La voie ésotérique du chevalier chrétien. Trajectoire, 2017.

Quelques traces supplémentaires de Paul Sanda (in)...[modifier | modifier le code]

  • Maurice Baskine. Film de Jean Desvilles, 37', avec la participation de Paul Sanda ; Arts & Résonances, 2003. Passage permanent du Film, Musée d’Art Moderne de Cordes sur Ciel.
  • La Poésie, l’Alchimie. Interview par Patrick Kéchichian. (in CCAS infos n° 245 ; magazine ; 2004).
  • Têtes Raides ; hommage de Jean-Philippe Gonot in Têtes Raides Biographie (Seghers, 2005).
  • Caisse à outils ; hommage de Jean-Michel Espitallier in Caisse à outils (Pocket, 2006).
  • Surréalisme & Athéisme ; Guy Ducornet ; signature du tract : « À la niche les glapisseurs de dieu ! », in Surréalisme & Athéisme (Ginkgo, 2007).
  • La Violence en Art par Olivier de Sagazan. Performance Transfiguration, 13’, voix de Paul Sanda sur la performance d'Olivier de Sagazan ; DVD, in Catalogue (Galerie Marie Vitoux, 2008). Aussi un texte hommage de Paul Sanda à Olivier de Sagazan.
  • MoteurCoupez ! ; hommage de Jean Rollin in MoteurCoupez ! (éditions Édite, 2008).
  • Les Riverains du Feu ; Christophe Dauphin (Le Nouvel Athanor, 2009).
  • Cachez ce Saint ! Sur les traces d’Expédit. Film de Bernard Crutzen, France Télévision, 2010.
  • Le surréalisme, Parcours souterrain ; hommage de Patrick Lepetit in Le surréalisme, Parcours souterrain (Dervy, 2012).
  • Xavier Grall parmi les siens ; deux textes hommage de Paul Sanda à Xavier Grall dans cette anthologie réunie par Jacques Basse (Rafael de Surtis, 2012).
  • Vague de poètes en Méditerranée ; un texte de Paul Sanda dans cette anthologie de portraits réunie par Jacques Basse (Rafael de Surtis, 2013).
  • Appel aux Riverains, Anthologie des Hommes sans Épaules 1953-2013 ; deux textes de Paul Sanda dans cette anthologie réunie par Christophe Dauphin (Les hommes sans épaules, 2013).
  • La Résurrection de Simon le Mage ; anonyme du XIXe siècle ; présentation et courte étude de Paul Sanda (Tau Sendivogius) Rafael de Surtis, 2014.
  • L'Ouvert hermétique de Paul Sanda ; étude de Serge Torri sur Paul Sanda ; cahier photographique central, Rafael de Surtis, Editinter, 2015.
  • Le Tombeau des ducs de Bretagne et son symbolisme ; étude de Thomas Grison, Rafael de Surtis, 2015 ; postface de Paul Sanda.
  • L'Aigle de Patmos ; essai de Jean Solis ; préface de Paul Sanda, éditions de la Hutte, 2016.
  • L'homme de l'Ecume, Manifeste du surréalisme des grèves ; essai de Bruno Geneste ; postface de Paul Sanda, éditions Sauvages, 2017.
  • Au rendez-vous des Amis, Troisième Convoi ; ouvrage de création collectif ; une nouvelle poétique de Paul Sanda, Rafael de Surtis, Editinter, 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]