Paul Mirabel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Mirabel
FUP 2019.jpg
Paul Mirabel au Festival d'Humour de Paris, en février 2019.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Paul Mirabel, né le à Montpellier, est un humoriste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 29 novembre 1995[1], Paul Mirabel passe son enfance à Montpellier. En 2005, ses parents lui achètent le DVD d’un one-man-show de Gad Elmaleh, qui le marque durablement. En , il déclare au magazine L'Étudiant : « À l’époque, je me suis dit : “son métier, c'est de faire rire les gens, c'est incroyable” »[2]. Après l'obtention de son baccalauréat scientifique en 2013[3], âgé de dix-sept ans, il emménage à Paris pour y suivre des études de commerce[4].

Étudiant à la PSB Paris School of Business dont il sort diplômé d’un master en commerce[5], il s'essaye au stand-up en jouant dans quelques petites salles parisiennes.

En 2018, il prend une année de césure et décide de s’inscrire au cours Florent. Il se fait remarquer la même année en remportant la finale du prix Campus Comedy Tour, qui vise à repérer « l’étudiant le plus drôle de France » et est départagé parmi 26 candidats. Des humoristes tels que Tania Dutel et Baptiste Lecaplain sont présents sur scène, où il joue à La Cigale le sketch d’un premier rendez-vous qui tourne mal[2]. La finale est diffusée en sur la chaîne Comédie+. Il peaufine son jeu en continuant les cours de théâtre et en se produisant chaque semaine dans des cafés-concerts parisiens. « Il m'est arrivé de faire jusqu'à 100 scènes ouvertes par mois. Soit entre 3 et 6 par soirs, tous les soirs. », relate t-il au Parisien en [5].

En 2019, il gagne le Best de l’humour et le grand prix du festival d'humour de Paris[6][source insuffisante]. En , l’humoriste Fary lui propose de faire la première partie de son spectacle au théâtre du Rond-Point, ce qui accroît sa notoriété. Il se produit également en première partie de Roman Frayssinet à l’Olympia le [7]. En juin de la même année, il apparaît quelques secondes dans l’émission Soixante de Canal +[5]. En , il intègre le Jamel Comedy Club[réf. nécessaire] et monte son premier spectacle dans le plus petit théâtre de Paris[réf. nécessaire], La petite loge, où il teste ses sketchs auprès du public[8].

Mais c'est par sa prestation au Montreux Comedy Festival, enregistrée puis publiée sur YouTube le sous le titre Je me suis fait racketter, qu’il se fait connaitre d’un plus large public. La vidéo rencontre rapidement un grand succès, cumulant en plus de 11 millions de vues[9] et devenant l’extrait de spectacle le plus visionné de la chaine du Montreux Comedy Festival[10][réf. secondaire souhaitée].

En , il rejoint l’émission La Bande originale de Nagui[9], y présentant régulièrement un billet de quelques minutes intitulé La drôle d’humeur de Paul Mirabel[réf. souhaitée]. Il participe à nouveau, en , à l’émission Soixante présentée par Kyan Khojandi[11][source secondaire nécessaire].

Son premier spectacle, intitulé Zèbre, est annoncé à Paris au théâtre du Rond-Point en [12][source secondaire nécessaire] et au Splendid à partir d'[réf. nécessaire].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. France Inter, « J'ai 25 ans - La drôle d'humeur de Paul Mirabel », sur YouTube, (consulté le 19 janvier 2021)
  2. a b et c Auriane Duroch-Barrier, « Campus Comedy Tour 2018 : Paul Mirabel, le vainqueur, 70 kilos d'autodérision », sur L'Étudiant, (consulté le 4 décembre 2020)
  3. « Paul Mirabel », sur Fnac Tickets (consulté le 4 décembre 2020)
  4. Alicia Gabriele, « [Interview] Paul Mirabel est l'étudiant le plus drôle de France ! », sur La Ruche, (consulté le 4 décembre 2020)
  5. a b et c Grégory Plouviez, « Humour : Paul Mirabel, comme une évidence », sur Le Parisien, (consulté le 4 décembre 2020)
  6. a et b « Taïx. Printemps du rire », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 4 décembre 2020)
  7. Florian Dacheux, « Paul Mirabel, "l'étudiant le plus drôle de France" sur la scène de l'Olympia », sur L'Étudiant, (consulté le 19 janvier 2021)
  8. Juliette Follin, « 1 jour, 1 reco : Paul Mirabel, bientôt au sommet du rire ? », sur Le spot du rire, (consulté le 4 décembre 2020)
  9. a et b Grégory Plouviez, « La vie est belle pour Paul Mirabel, la nouvelle sensation de l’humour », sur Le Parisien, (consulté le 4 décembre 2020)
  10. « Montreux Comedy », sur YouTube (consulté le 19 janvier 2021)
  11. CANAL+, « La minute de Paul Mirabel - Soixante 2 », sur YouTube, (consulté le 19 janvier 2021)
  12. « Paul Mirabel - Zèbre », sur Théâtre du Rond-Point Paris (consulté le 4 décembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]