Parti libéral-démocrate d'Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parti libéral-démocrate d'Allemagne
(de) Liberal-Demokratische Partei Deutschlands
Image illustrative de l’article Parti libéral-démocrate d'Allemagne
Logotype officiel.
Présentation
Fondation
Disparition
Fusionné dans Parti libéral-démocrate
Siège social Berlin-Est
Journal Der Morgen
Positionnement Centre-droit
Gauche (1948-1989)
Idéologie Libéralisme
Socialisme libéral (1948-1989)
Affiliation nationale Bloc démocratique (1948-1950)
Front national (1950-1990)
Fédération des démocrates libres (1990)
Adhérents 106 000 (1987)[1]
Couleurs Bleu, Jaune

Le Parti libéral-démocrate d'Allemagne (Liberal-Demokratische Partei Deutschlands, LDPD) est un ancien parti politique est-allemand.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le LDPD est fondé en 1945 sous la forme d'une reconstitution de l'ancien Parti démocrate allemand par d'anciens adhérents de ce mouvement menés par Waldemar Koch. Il prend alors le nom de Liberal-Demokratische Partei (LDP). Dans la zone ouest, le parti donnera naissance, en 1948, à l'actuel Parti libéral-démocrate sous l'égide de Theodor Heuss. En zone est, en revanche, le LDP devient, à partir de 1949, l'un des partis constitutifs du Bloc national (puis Front national), coalition regroupant tous les partis autorisés en RDA et dirigée par le SED communiste, visant à instituer le multipartisme dans le cadre des démocraties populaires.

Comme les autres partis alliés au SED au sein du Bloc national, le LDP (qui devient le LDPD en 1951 afin de se conformer à la propagande pan-allemande de la RDA) bénéficie de 52 sièges bloqués à la Chambre du peuple dont les membres sont élus sur une liste unique dominée par les communistes et leurs organisations satellites. Il publie également son propre quotidien, Der Morgen.

Après la chute du Mur de Berlin et la réunification allemande, le LDPD reprend son nom de LDP lors d'un congrès extraordinaire en février 1990 et constitue la Fédération des démocrates libres aux côtés du Parti allemand du forum, du Parti national-démocrate et du Parti démocratique libre. La Fédération des démocrates libres rejoint ensuite le FDP en août 1990.

Présidents[modifier | modifier le code]

Photo Nom Début du mandat Fin du mandat
Fotothek df pk 0000079 063.jpg Waldemar Koch
(1880–1963)
1945 1945
Fotothek df pk 0000190 018 Porträt des Vorsitzenden der LDP Dr. Wilhelm Külz.jpg Wilhelm Külz
(1875–1948)
1945 1948
Arthur Lieutenant
(1884-1968)
1948 1948
Bundesarchiv Bild 183-S91977, Dr. Karl Hamann, Minister für Handel u. Versorgung.jpg Karl Hamann
(1903-1973)
1948 1952
Hermann Kastner 1949-10-07 (Headshot).jpg Hermann Kastner
(1886-1957)
1949 1950
Bundesarchiv Bild 183-09979-0003, Hans Loch.jpg Hans Loch
(1898-1960)
1951 1960
Max Suhrbier
(1902-1971)
1960 1967
Bundesarchiv Bild 183-1986-0617-034, Prof. Dr. Manfred Gerlach.jpg Manfred Gerlach
(1928-2011)
1967 1990
Bundesarchiv Bild 183-1990-0309-322, Rainer Ortleb.jpg Rainer Ortleb
(1944-)
1990 1990

Résultats[modifier | modifier le code]

Élections à la Volkskammer[modifier | modifier le code]

Élection Voix % Sièges +/–
1949 au sein du Bloc démocratique
45 / 330
1950 au sein du Front national
60 / 400
en augmentation 15
1954
45 / 466
en diminution 15
1958
45 / 466
Stable
1963
45 / 434
Stable
1967
45 / 434
Stable
1971
45 / 434
Stable
1976
45 / 434
Stable
1981
52 / 500
en augmentation 7
1986
52 / 500
Stable
1990 au sein de la Fédération des démocrates libres 5.3%
10 / 400
en diminution 42

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Jurich Dirk, Staatssozialismus und gesellschaftliche Differenzierung : eine empirische Studie, Lit, , 213 p. (ISBN 978-3-8258-9893-9 et 3825898938, OCLC 180945074, lire en ligne).