Parcs et jardins de Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les parcs et jardins de Rennes sont les espaces verts de la commune de Rennes.

Au total, la ville compte 868 hectares d’espaces verts entretenus (dont 50 % de parcs, bases de loisirs, terrains de sports), soit 17 % de la superficie de la ville et 40 mètres carrés d'espace vert par habitant[1]. En moins de quarante ans, la surface du patrimoine vert public de la ville de Rennes a été multipliée par dix[2]. De nouveaux espaces verts sont aussi progressivement aménagés le long des rives de l’Ille et de la Vilaine.

Rennes a été la première grande ville qui a mis en place, dès 1981, la « gestion différenciée des espaces verts ». Les parcs et jardins de la ville ont ainsi été classés en cinq catégories, du plus horticole au plus naturel. À chaque type d'espace correspond un protocole d'entretien particulier. Du parc très maîtrisé au jardin sauvage, les espaces verts rennais offrent aujourd'hui une palette d'ambiances très variées.

La ville dispose aussi depuis 2014 de plus de 1 000 jardins familiaux à la Bintinais, Cleunay, Villejean, prairies Saint-Martin, la Prévalaye, les Gayeulles ou encore Beauregard[3].

Parcs de Rennes[modifier | modifier le code]

La ville compte de nombreux parcs (liste non exhaustive) :

Parc Localisation Surface (hectare) Création Remarques
Parc de Beauregard Beauregard 9 On y trouve l’Alignement du XXIe siècle et la fête du quartier Beauregard s’y déroule depuis 2003[4].
Parc de Bréquigny Bréquigny, entre le lycée et la rocade. 20 Ouvert en 1973, 1976, et 1980. Plantation à partir de 1969. On y trouve une œuvre de Ghada Amer (2007). Le Blosne traverse le parc et forme un marais.
Square Charles Dullin Champs Manceaux 1
Square des Hautes-Chalais Les Chalais 2,5
Parc de la Tauvrais Bellangerais, tout au nord de la Coulée verte 2
Parc du Landry Poterie, le long de la rue de Châteaugiron 8 Dans le cadre d'un projet d'éco-pâturage, des moutons et vaches ont été placés dans les prairies du parc
Parc des Gayeulles Gayeulles 100 1967, ouverture en 1978. Plus grand espace vert intra-rocade, il fut nommé auparavant le parc des bois
Parc des Hautes-Ourmes Landrel 4,5 Ouvert en 1972. Aussi nommé « bois des Allemands » depuis l’Occupation.
Square Hyacinthe-Lorette Centre-ville 0,5 Au pied des Remparts de Rennes, entre la Tour Duchesne et la croix de la Mission
Parc de Maurepas Jeanne d'Arc 6,5 1938 Contrairement à son nom, ce parc ne se trouve pas dans le quartier Maurepas. Il a la particularité d'avoir une piste cyclable de 300 m avec feu tricolore et signalisation routière miniature.
Parc Saint-Cyr Bourg-l'Évesque, entre les rues Louis Guilloux et Papu 3 Il est composé d'une partie ouest boisée et d'une partie est plus herbeuse. Elles sont reliées par la rue du Pré de Bris.
Square Guy Houist Bourg-l'Évesque 1 Il est situé au cœur du quartier entre la rue du Bourg-l'Évesque et l'allée Sylvestre de la Guerche
Parc Marc-Sangnier Francisco Ferrer - Vern 2 Cf. Marc Sangnier
Square de La Touche La Touche 1,5
Square de La Motte Thabor - Paris 0,5 Architectes : A. P. Giraud (1826, non abouti), Charles Millardet (1929)
Parc Oberthür Thabor - Paris 3,5 Ouvert le 27 mai 1977 Créé par les frères Bühler. D’abord privé, puis public, son nom est hérité de François-Charles Oberthür qui est à l’origine de la création.
Prairies Saint-Martin Saint-Martin 29 1929 Elles ont longtemps possédé les principaux jardins familiaux de la ville. Un parc naturel urbain y est progressivement aménagé entre 2017 et 2021 le long du canal d'Ille-et-Rance
Parc de Sibiu Bellangerais 2
Coulée Verte Bellangerais / Motte-Brûlon 15 À l'origine prévue pour la création d'une pénétrante
Parc des Tanneurs Fougères - Sévigné, au sud des prairies Saint-Martin. 2,5 En octobre 1999 Son nom vient des familles de tanneurs propriétaires successifs. Actuellement et depuis 1999, le bâtiment est le siège de la Conférence des Villes de l'Arc Atlantique (CVAA)[5].
Parc du Thabor Thabor - Paris, à l'est de la rue Saint-Melaine 11 1793 C'est le plus ancien et le plus célèbre parc de Rennes. En 1610, des moines bénédictins nommèrent la butte Le Thabor, en référence au mont Thabor de la Bible[6]. En 1866, il est réaménagé dans sa configuration actuelle par les Bühler, avec jardin à la française, jardin à l’anglaise et jardin botanique.
Parc de Villejean Lande du Breil 5 1972 Le seul parc rennais situé extra-rocade, dans la zone rurale de la Lande du Breil
Jardin Saint-Georges Thabor - Paris 0,5 1972
Square de Villeneuve Villeneuve 1
Parc du Berry Villejean 4,5 2014 Parc axé sur le sport et les loisirs[7]
Jardin de la Confluence Bourg-l'Évesque, à la pointe ouest du Mail François Mitterrand 0,3 2014 Réaménagé en 2015, il se situe à la confluence de l'Ille et la Vilaine, au bout du Mail François-Miterrand[8]
Jardin Jean Guy Arsenal-Redon, à l'ouest du Neway Mabilais 0,5
Terrasses du Vertugadin Alphonse Guérin 1 2015 Face au parc des Plages de Baud, sur la rive droite.
Plages de Baud Baud-Chardonnet 4 2019
Total 237

Autres espaces verts[modifier | modifier le code]

  • Les étangs d'Apigné (100 hectares)
  • La base de loisir de la Prévalaye (50 hectares)
  • Les berges de l'Ille et de la Vilaine
  • 1 000 jardins familiaux
  • 60 jardins municipaux

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Vue sur l’orangerie du Thabor, les fontaines ainsi que le kiosque à musique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :