Tannerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tannerie (homonymie).
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Tannery.
Table ronde des maîtres tanneurs, au Museum der Alltagskultur (partie du Landesmuseum Württemberg) de Waldenbuch, XVIIe siècle.

Une tannerie est un atelier où le tannage est effectué. Les peaux d'animaux (bœuf, mouton, chèvre, cochon) y sont traitées chimiquement et mécaniquement pour la production de cuir.

Dans une tannerie, les peaux sont d'abord nettoyées. Sur leur face extérieure les poils et les crasses sont enlevés, tandis que sur la face intérieure la peau intérieure est enlevée.

Les peaux sont alors trempées dans des bassins contenant le tan, pendant une certaine période. Le produit utilisé peut avoir une origine naturelle (tanin issu de chêne dont on broyait les écorces dans un moulin à tan, ou d'autres essences forestières), ou bien être un produit chimique de synthèse. Cette opération s'appelle le tannage, et l'artisan qui l'effectue est le tanneur.

Enfin, les peaux sont retirées, lavées puis séchées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sculpture du XVIe siècle se trouvant dans l'église Saint-Pantaléon à Troyes (Aube)

En Europe, de très nombreuses villes possédaient des quartiers ou des rues de tanneurs. En France, la ville normande de Pont-Audemer était une ville de tanneurs ; en Bretagne c'était par exemple le cas de Lampaul-Guimiliau.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]