Union sportive dacquoise (féminines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pachys d'Herm)

Pachys de l'US Dax

US Dax
Logo du US Dax
Généralités
Nom complet Union sportive dacquoise rugby
Surnoms les Pachys
Noms précédents Union sportive hermoise (1990-1993)
Pachys d'Herm rugby féminin (1993-2017)
Fondation 1990
Couleurs rouge et blanc
Stade stade Colette-Besson
stade Maurice-Boyau
Siège 3, boulevard Paul Lasaosa
BP 91
40102 Dax Cedex
Championnat actuel Élite 2 (2022-2023)
Président William Rebeyrotte
Entraîneur Christophe Lebert (avants)
Chris Ndombi (arrières)
Site web usdax.fr/rugby/association
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de France (5)

Maillots

Kit left arm dax2122h.png
Kit body dax2122h.png
Kit right arm dax2122h.png
Kit shorts dax2122h.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm dax2122a.png
Kit body dax2122a.png
Kit right arm dax2122a.png
Kit shorts dax2122h.png
Kit socks.png
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Élite 2 2022-2023
0

L'équipe féminine de l'Union sportive dacquoise, également surnommée les Pachys de l'US Dax, est un club français de rugby à XV basé à Dax.

Historiquement née en 1990 en tant que section féminine de l'Union sportive hermoise, elle est connue de 1993 à 2017 en tant que club indépendant des Pachys d'Herm, alors localisé à Herm. Elle est fusionnée en 2017 au sein du club professionnel de l'Union sportive dacquoise en tant que section féminine.

Elle évolue pour la saison 2022-2023 en Élite 2.

Historique[modifier | modifier le code]

Les prémices de l'existence du club apparaissent en  : des épouses et compagnes des joueurs des joueurs de l'US Herm organisent un match entre elles, en lever de rideau de la traditionnelle rencontre « mariés contre célibataires » disputée par les joueurs hermois[1]. Selon d'autres sources, elles remontent à la même année à l'occasion des fêtes de village, entre une sélection de filles de Herm et de Linxe[2].

Durant l'été, le groupe de joueuses continue de pratiquer ensemble, disputant des rencontres amicales contre les clubs landais de Linxe et de Léon, puis contre les clubs voisins de Boé Bon-Encontre, de La Teste-de-Buch[1].

Une équipe officielle est formée dès la saison 1990-1991 et s'engage en compétition fédérale officielle. Dès cette première saison, elles atteignent le stade des quarts de finale, autant en championnat qu'en Coupe de France[1].

À l'instar de nombreuses équipes féminines de rugby[3], elles optent pour un surnom afin de les représenter, les Pachys, à base d'un jeu de mots mêlant le nom de la ville à celui des pachydermes[4].

En 1992, les joueuses sont sacrées championnes de France de 1re division[1],[5].

Alors que le club de l'US Herm hébergeait jusque là cette section féminine aux côtés de l'équipe masculine originale, cette première prend son indépendance en 1993, sous l'impulsion de leur titre de championne de France[6],[1].

De 1992 à 2003, le club remporte à cinq reprises le titre de championnes de France[7].

Le club déclare forfait à l'orée du championnat 2008-2009 en raison d'un faible nombre de joueuses disponibles, et se voit rétrogradé d'office en troisième division. Le forfait général de Bruges-Blanquefort en deuxième division permet néanmoins à Herm d'être repêché à ce niveau sans possibilité néanmoins de disputer les phases finales. En outre, l'équipe sera classée quoi qu'il arrive à la dernière place[8].

Au terme de la saison 2010-2011, les Pachys remportent la finale de Fédérale 1 contre l'US Nérac, sur le terrain de la Teste-de-Buch ; en plus du titre de championnes et d'une nouvelle ligne à leur palmarès resté muet depuis 2003, elles décrochent l'accession en Élite 2[9],[10].

Les Pachys en , jouant un de leurs premiers matchs en tant que Pachys de l'US Dax, ici contre l'UA Gaillac.

À partir de 2014, les Pachys évoluent, en parallèle du stade municipal d'Herm, au stade Colette-Besson de Dax[11],[12].

De retour en Fédérale 1 en 2014[13], elles disputent les demi-finales en 2014-2015 et 2015-2016, sans pour autant décrocher l'accession au niveau supérieur, réservée aux finalistes[14]. Les deux saisons suivantes, elles ne participent pas aux phases finales[14],[15].

Pour leur deuxième saison sous le maillot dacquois, les Pachys atteignent les demi-finales, s'inclinant contre la réserve du Montpellier RC.

Après plus de dix années de rapprochement et de discussions, et de la même manière que d'autres clubs féminins ayant intégré les structures de clubs professionnels masculins[12],[16],[17], le club des Pachys d'Herm s'unit pendant l'été 2017 avec les voisins de l'Union sportive dacquoise[18]. Avec l'accord de la FFR, cette dernière est alors enregistrée comme la section féminine de l'équipe dacquoise[17], la fusion étant effective à partir du [17]. Désormais nommées les Pachys de l'US Dax, elles évoluent encore au moins une saison sous leurs couleurs traditionnelles bleu et rose et continueront de disputer certains matchs de championnats à Herm[18],[17]. Le club compte alors 80 licenciées dont 40 espoirs[17]. Cette fusion permet entre autres au club de bénéficier des infrastructures de leurs homologues masculins professionnels[19] ; elles évoluent à certaines occasions au stade Maurice-Boyau, la première fois le [20]. Pour cette première saison sous leur nouvelle identité, les Pachys manquent de peu la qualification en phases finales[21],[22].

La phase de transition de la fusion s'achève au milieu de la saison 2018-2019 : les joueuses portent ainsi le maillot rouge et blanc, de la même manière que leurs homologues masculins[22],[23]. Cette saison s'achève sur une phase régulière sans accroc en n'enregistrant aucune défaite[24]. Après une victoire en quart de finale[25], les Pachys s'inclinent en demi-finale contre la réserve du Montpellier RC, manquant par la même occasion l'accession à la deuxième division[26].

Alors que les performances de la saison 2019-2020 sont semblables à celles de la précédente, la compétition est interrompue puis annulée par la pandémie de Covid-19 en France[27],[28] ; néanmoins, le système de promotion entre divisions mis en place par la Fédération permet aux Pachys d'accéder à l'Élite 2 pour la saison à venir[29]. Une équipe réserve est alors engagée en Fédérale 2[13]. Après un début de saison équilibré dans cette nouvelle division pour l'équipe première, le championnat est à nouveau stoppé par la situation sanitaire[30], avant d'être définitivement interrompu[31]. La saison suivante, elles évitent la dernière place synonyme de relégation[32].

Image et identité[modifier | modifier le code]

Couleurs et maillots[modifier | modifier le code]

Les Pachys adoptent les couleurs de l'US Dax à partir de .

Après des débuts balbutiants, avec des équipements fournis entre autres par l'international Jean-Pierre Bastiat, ainsi que des shorts noirs provenant du club de Tartas[2], les premières couleurs retenues des Pachys sont le bleu et le blanc[6].

Elles sont plus tard remplacées par le bleu et le rose[18],[17].

Un an et demi après la fusion au sein de l'Union sportive dacquoise, les maillots abandonnent les couleurs traditionnelles rose et bleu en , au profit du rouge et du blanc du club dacquois[23].

[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Détail du palmarès[modifier | modifier le code]

Détail du palmarès de l'équipe réserve[modifier | modifier le code]

Les finales de championnat[modifier | modifier le code]

Compétition Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
1re division 1992 Pachys d'Herm Saint-Orens 10-3 Marciac
1re division 1995 AS Romagnat Pachys d'Herm 10-6
1re division 1997 Pachys d'Herm Saint-Orens 30-17 stade Jean-Bouin, Paris 8 000[4]
1re division 1998 Pachys d'Herm AS Romagnat 20-11 Mussidan
1re division 1999 Caen Rugby Club Pachys d'Herm 25-12 Leucate
1re division 2000 Caen Rugby Club Pachys d'Herm 12-5 Poitiers
1re division 2001 Pachys d'Herm Caen Rugby Club 20-19 Limoges
1re division 2003 Pachys d'Herm Caen Rugby Club 23-15 Parthenay
2e division 2007 RC Lons Pachys d'Herm 13-11 Grenoble
3e division Pachys d'Herm US Nérac La Teste-de-Buch

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueuse des Pachys d'Herm.

Internationales françaises[modifier | modifier le code]

Le club des Pachys a donné pas moins de 32 internationales[réf. nécessaire] à l'équipe de France.

La première d'entre elles est Bernadette Lacommère, participant à la Coupe du monde 1991[2].

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • 1989-1992[réf. nécessaire] : Guy Barsacq[2]
  • 1993-1996 : Jacques Bareigts, Jean Marie Larrere, Guy Barsacq (manager)[réf. nécessaire]
  • 1996-1998 : E. Méléard (arrières), C. Danglade (avants), Guy Barsacq (manager)[réf. nécessaire]
  • 1999-2001 : Patrick Frecha (arrières), Peio Vivincent (avants), Guy Barsacq (manager)[réf. nécessaire]
  • 2020-2021 : Yohanne Penot (manager), Laurent Séguéla (avants) et Cédric Lafargue (arrières)[13]
  • 2021-2022 : Yohanne Penot (manager), Frédéric Planas (avants) et Alexandre Pilati (arrières)[34]
  • 2022-2023 : Christophe Lebert (avants) et Chris Ndombi (arrières)[35]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al et am Poustis 2011, p. 64-67.
  2. a b c d e f g et h Benjamin Ferret, « Sacrées Landaises. « J'aurais préféré plaquer mon mec que d’arrêter le rugby » : retour sur la belle épopée des Pachys d'Herm », Sud Ouest, (consulté le ).
  3. « Artix : les Pintades, nouvelle section de rugby féminin », La République des Pyrénées, (consulté le ).
  4. a et b Philippe Rochette, « La planète ovale dans tous ses états. Du tournoi à 7 de Paris à Roumanie-France en passant par le Super 12 », Libération, (consulté le ).
  5. Julie L'Hostis, « Herm : l'aventure d'une vie dignement fêtée par les Pachys », Sud Ouest, (consulté le ).
  6. a b c d e et f Bruno Vincens, « Les Pachys d'Herm d'ovalie », L'Humanité, (consulté le ).
  7. Didier Navarre, « Herm : les frères des « Pachys » », L'Indépendant, (consulté le ).
  8. Midi olympique, 8 et 12 septembre 2008.
  9. a et b « Championnes, les Pachys », Sud Ouest, (consulté le ).
  10. Bessy Selk, « Leurs yeux pour pleurer... », La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  11. « Les équipements du Stade Colette Besson », sur dax.fr, (consulté le ).
  12. a et b « Herm-Dax : l'indispensable ralliement ? », Midi olympique, (consulté le ).
  13. a b et c François Bibes, « Rugby : les Pachys de l’US Dax misent sur la formation », Sud Ouest, (consulté le ).
  14. a et b « Pachys US Dax rugby féminin : Les mouvements », sur rugbyamateur.fr, (consulté le ).
  15. « Fédérale 1 : Les montoises reines des landes », sur rugbyamateur.fr, (consulté le ).
  16. Gérard Piffeteau, « Fédérale 1 féminine : un avenir à construire », Midi olympique, (consulté le ).
  17. a b c d e et f Olivier Bonnefon, « Landes : les rugbywomen des Pachys d’Herm sous la bannière de l'US Dax », Sud Ouest, (consulté le ).
  18. a b et c Olivier Bonnefon, « Rugby féminin : les Pachys d'Herm c'est fini, vive les Pachys de l’US Dax », Sud Ouest, (consulté le ).
  19. Gérald Piffeteau, « Pachys dans le cœur », Midi olympique, (consulté le ).
  20. « Féminines : L'ASB cale, Dax et Mt de Marsan leaders », sur rugbyamateur.fr (consulté le ).
  21. « Fédérale 1 : Les montoises reines des landes », sur rugbyamateur.fr, (consulté le ).
  22. a et b « Dax > Les Pachys de Herm à Dax », Midi olympique, no 5468,‎ , p. 32 (ISSN 1760-6454).
  23. a et b « Pachys US Dax Rugby Féminin - Publications », (consulté le ).
  24. « Stade bordelais 2 - Pachys de l'USD », Sud Ouest, édition Dax/Sud-Landes, no 23199,‎ , p. 2-12 (ISSN 1760-6454).
  25. « La Plaine sort avec les honneurs ! », sur clermont-sports.fr, (consulté le ).
  26. « Pas de finale ni de montée pour les Pachys », Sud Ouest, édition Dax/Sud-Landes, no 23216,‎ , p. 2-11 (ISSN 1760-6454).
  27. AFP, « La FFR décide de l'arrêt définitif de la saison des championnats amateurs », sur rugbyrama.fr, (consulté le ).
  28. Bastien Mathieu, « COVID-19 : arrêt des compétitions de rugby amateur pour la saison 2019-2020 », sur ffr.fr, (consulté le ).
  29. Paul Ferrier, France Bleu Gascogne, « US Dax : les féminines montent en deuxième division », sur francebleu.fr, (consulté le ).
  30. Union sportive Dax rugby, « Focus du jour - Rencontre avec Angélique Lagrolet », U.S.Dax terre de formation, no 2,‎ , p. 4-5 (lire en ligne [PDF], consulté le ).
  31. Pierre Baty, « Bureau fédéral : arrêt des compétitions amateurs pour la saison 2020-2021 », sur ffr.fr, (consulté le ).
  32. F. Bibes, « Rugby/Élite 2 féminine : les Pachys préparent la suite », Sud Ouest, (consulté le ).
  33. Richard Marquet, « Rugby féminin : France – Angleterre U 20 à Mont-de-Marsan vendredi », Sud Ouest, (consulté le ).
  34. « Publication de Pachys US Dax Rugby Féminin », sur facebook.com/PachysDHermRugbyFeminin, (consulté le ).
  35. François Bibes, « Rugby/Élite 2 féminine : les Pachys de Dax partent dans l'inconnu », Sud Ouest, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]